lundi 15 décembre 2014

Projet Victor 2 – phrases 57-62

Como quiera que fuese, Urashima abrió la caja. Y ¿qué piensas que salió de allí? Salió una nube blanca que se fue flotando sobre la mar. Gritaba él en balde a la nube que se parase. Entonces recordó con tristeza lo que su mujer le había dicho de que después de haber abierto la caja, no habría ya medio de que volviese él al palacio del dios de la mar.
Pronto ya no pudo Urashima ni gritar, ni correr hacia la playa en pos de la nube.

Traduction temporaire :
Quoi qu'il en soit, Urashima ouvrit la boite. Et que pensez-vous qu’il se passa ? Il en sortit un nuage blanc qui se mit à flotter au-dessus de la mer. Il criait en vain pour que le nuage s’arrête. Il se souvint alors avec tristesse de ce que sa femme lui avait expliqué : après avoir ouvert la boite, il ne pourrait plus retrouver le palais du dieu de la mer. Bientôt, Urashima ne fut plus en mesure de crier, ni de courir jusqu’à la plage, derrière le nuage.

4 commentaires:

Victor Berry a dit…

Qu’elle qu’en fut la raison, Urashima ouvrit la boite. Et que pensez-vous qu’il se passât ? Il en sortit un nuage blanc qui se mit à flotter sur la mer. En vain, il criait pour que le nuage s’arrête. Il se souvint alors avec tristesse de ce que sa femme lui avait dit : après avoir ouvert la boite, il ne pourrait plus retourner au palais du dieu de la mer.

Bientôt, Urashima ne fut plus en mesure de crier, ni de courir jusqu’à la plage, derrière le nuage.

Tradabordo a dit…

Qu’elle qu’en fut la raison [« Quoi qu'il en soit » ?], Urashima ouvrit la boite. Et que pensez-vous qu’il se passât [mode] ? Il en sortit un nuage blanc qui se mit à flotter sur [ou : « au-dessus » ? Comme vous voulez…] la mer. En vain [mal dit placé ici], il criait pour que le nuage s’arrête. Il se souvint alors avec tristesse de ce que sa femme lui avait dit [un verbe plus intéressant ici ?] : après avoir ouvert la boite, il ne pourrait plus retourner au [ou avec « retrouver » ? J'hésite] palais du dieu de la mer.
Bientôt, Urashima ne fut plus en mesure de crier, ni de courir jusqu’à la plage, derrière le nuage.

Victor Berry a dit…

Quoi qu'il en soit, Urashima ouvrit la boite. Et que pensez-vous qu’il se passa ? Il en sortit un nuage blanc qui se mit à flotter au-dessus de la mer. Il criait en vain pour que le nuage s’arrête. Il se souvint alors avec tristesse de ce que sa femme lui avait expliqué : après avoir ouvert la boite, il ne pourrait plus retrouver le palais du dieu de la mer.
Bientôt, Urashima ne fut plus en mesure de crier, ni de courir jusqu’à la plage, derrière le nuage.

Tradabordo a dit…

Quoi qu'il en soit, Urashima ouvrit la boite. Et que pensez-vous qu’il se passa ? Il en sortit un nuage blanc qui se mit à flotter au-dessus de la mer. Il criait en vain pour que le nuage s’arrête. Il se souvint alors avec tristesse de ce que sa femme lui avait expliqué : après avoir ouvert la boite, il ne pourrait plus retrouver le palais du dieu de la mer.
Bientôt, Urashima ne fut plus en mesure de crier, ni de courir jusqu’à la plage, derrière le nuage.

OK.