lundi 2 mars 2015

Projet Hortense / Morgane – phrases 52-53

Los súbditos del reino morían de hambre, de enfermedades y cansancio, perdieron sus escuelas, vestían andrajos y si cometían una falta, eran ahorcados sin misericordia. Más allá de Orión, existía otro reino muy poderoso llamado Lemur, regido por un hombre piadoso de nombre Ator quien, al igual que Onán, amaba a su pueblo y procuraba que viviera feliz.

Traduction temporaire :
Les sujets du royaume mouraient de faim, de maladies et d'épuisement. Ils perdirent leurs écoles, s'habillaient de guenilles et s'ils commettaient la moindre faute, ils étaient pendus sans pitié. Au-delà d'Orión, il existait un royaume très puissant, appelé Lemur, dirigé par un homme pieux du nom de Ator qui, comme Onán, aimait son peuple et s’arrangeait pour qu'il vive heureux.

8 commentaires:

Hortense Sabourin a dit…

Les sujets du royaume mourraient de faim, de maladie et de fatigue, ils fermèrent leurs écoles, s'habillaient de guenilles et si il commettaient la moindre faute, ils étaient pendus sans clémence. Au-delà d'Orión, il existait un royaume très puissant, appelé Lemur, dirigé par un homme pieux du nom de Ator qui, à l'égal d'Onán, aimait son peuple et il s’arrangeait pour qu'il vive heureux.

Tradabordo a dit…

Les sujets du royaume mourraient [orthographe] de faim, de maladie [on ne laisse pas le pluriel ?] et de fatigue [« épuisement » ?], [point ?] ils fermèrent [pourquoi vous changez ?] leurs écoles, s'habillaient de guenilles et si il [si + il = s'il + grammaire] commettaient la moindre faute, ils étaient pendus sans clémence [« pitié » ?]. Au-delà d'Orión, il existait un royaume très puissant, appelé Lemur, dirigé par un homme pieux du nom de Ator qui, à l'égal [mal dit] d'Onán, aimait son peuple et il [nécessaire ?] s’arrangeait pour qu'il vive heureux.

Hortense Sabourin a dit…

Les sujets du royaume mouraient de faim, de maladies et d'épuisement. Ils perdirent leurs écoles, s'habillaient de guenilles et s'il commettaient la moindre faute, ils étaient pendus sans pitié. Au-delà d'Orión, il existait un royaume très puissant, appelé Lemur, dirigé par un homme pieux du nom de Ator qui, comme Onán, aimait son peuple et s’arrangeait pour qu'il vive heureux.

Tradabordo a dit…

Les sujets du royaume mouraient de faim, de maladies et d'épuisement. Ils perdirent leurs écoles, s'habillaient de guenilles et s'il [grammaire] commettaient la moindre faute, ils étaient pendus sans pitié. Au-delà d'Orión, il existait un royaume très puissant, appelé Lemur, dirigé par un homme pieux du nom de Ator qui, comme Onán, aimait son peuple et s’arrangeait pour qu'il vive heureux.

Hortense Sabourin a dit…

Les sujets du royaume mouraient de faim, de maladies et d'épuisement. Ils perdirent leurs écoles, s'habillaient de guenilles et s'ils commettaient la moindre faute, ils étaient pendus sans pitié. Au-delà d'Orión, il existait un royaume très puissant, appelé Lemur, dirigé par un homme pieux du nom de Ator qui, comme Onán, aimait son peuple et s’arrangeait pour qu'il vive heureux.

Tradabordo a dit…

Les sujets du royaume mouraient de faim, de maladies et d'épuisement. Ils perdirent leurs écoles, s'habillaient de guenilles et s'ils commettaient la moindre faute, ils étaient pendus sans pitié. Au-delà d'Orión, il existait un royaume très puissant, appelé Lemur, dirigé par un homme pieux du nom de Ator qui, comme Onán, aimait son peuple et s’arrangeait pour qu'il vive heureux.

OK.

Morgane ?

morgane bailly a dit…

je suis d'accord mais ce ne serait pas mieux de mettre "d'Ator" plutôt que "de Ator" ?

Tradabordo a dit…

OK. Je change.