dimanche 1 mars 2015

Projet Hortense / Morgane – phrases 48-51

Unos pajes llevaron secretamente a La Princesita a las montañas y allí la entregaron a las hadas que vivían en una bonita casa ubicada a orillas de un hermoso lago. Las ninfas de ese lago, ayudaron a cuidarla y educarla. Pasaron los años y la que fue La Princesita se convirtió en una bellísima doncella llena de encanto y sabiduría. Por su lado, El tirano Kafir esclavizó a los habitantes de Orión y los sometió a las más humillantes tareas haciéndoles trabajar día y noche. 

Traduction temporaire :
Des pages emmenèrent la petite Princesse dans les montagnes, où ils la remirent aux fées, qui vivaient dans une jolie maison située au bord d'un magnifique lac. Les nymphes aidèrent à prendre soin d'elle et à l'éduquer. Les années passèrent, jusqu'à ce que la petite Princesse devint une très belle demoiselle, pleine de charme et de sagesse. De son côté, le tyran Kafir réduisit en esclavage les habitants d'Orión et les soumit aux tâches les plus humiliantes, les faisant travailler jour et nuit.

8 commentaires:

Tradabordo a dit…

Attention de valider (OK) les sections dans l'ordre… sinon, je fais des copier-coller anarchiques et vous serez obligées de contrôler ensuite très étroitement avec la V.O. pour vous assurer que les phrases sont à leur place. Quand vous venez sur Tradabordo, commencez par regarder s'il y a quelque chose à valider avant de traduire et donc, faites-le en partant du plus loin…

morgane bailly a dit…

Des pages emmenèrent la petite princesse dans les montagnes et là-bas ils la remirent aux fées qui vivaient dans une jolie maison située au bord d'un magnifique lac. Les nymphes de ce lac, aidèrent à prendre soin d'elle et à l'éduquer. Les années passèrent et arriva celle où la petite Princesse devenu une très belle demoiselle pleine de charme et de sagesse. De son côté, le tyran Kafir esclavisa les habitants d'Orión et les soumetta aux tâches les plus humiliantes, les faisant travailler jour et nuit.

Tradabordo a dit…

Des pages emmenèrent la petite princesse [la majuscule !] dans les montagnes et là-bas [« , où »] ils la remirent aux fées [virgule] qui vivaient dans une jolie maison située au bord d'un magnifique lac. Les nymphes de ce lac, [pourquoi cette virgule ?] aidèrent à prendre soin d'elle et à l'éduquer.

À partir de là, vous allez sérieusement vous relire…

Les années passèrent et arriva celle où la petite Princesse devenu une très belle demoiselle pleine de charme et de sagesse. De son côté, le tyran Kafir esclavisa les habitants d'Orión et les soumetta aux tâches les plus humiliantes, les faisant travailler jour et nuit.

morgane bailly a dit…

Des pages emmenèrent la petite Princesse dans les montagnes, où ils la remirent aux fées, qui vivaient dans une jolie maison située au bord d'un magnifique lac. Les nymphes de ce lac aidèrent à prendre soin d'elle et à l'éduquer. Les années passèrent dont celle où la petite Princesse devînt une très belle demoiselle pleine de charme et de sagesse. De son côté, le tyran Kafir réduisit en esclavage les habitants d'Orión et les soumetta aux tâches les plus humiliantes, les faisant travailler jour et nuit.

Tradabordo a dit…

Des pages emmenèrent la petite Princesse dans les montagnes, où ils la remirent aux fées, qui vivaient dans une jolie maison située au bord d'un magnifique lac. Les nymphes de ce lac [nécessaire ? On sait ce que sont les nymphes, non ?] aidèrent à prendre soin d'elle et à l'éduquer. Les années passèrent dont celle où [vous devriez changer, avec quelque chose du genre : « , jusqu'à ce que »] la petite Princesse devînt [grammaire] une très belle demoiselle [virgule] pleine de charme et de sagesse. De son côté, le tyran Kafir réduisit en esclavage les habitants d'Orión et les soumetta [grammaire ! Je vous ai demandé de vous relire] aux tâches les plus humiliantes, les faisant travailler jour et nuit.

Hortense Sabourin a dit…

Des pages emmenèrent la petite Princesse dans les montagnes, où ils la remirent aux fées, qui vivaient dans une jolie maison située au bord d'un magnifique lac. Les nymphes aidèrent à prendre soin d'elle et à l'éduquer. Les années passèrent, jusqu'à ce que la petite Princesse devint une très belle demoiselle, pleine de charme et de sagesse. De son côté, le tyran Kafir réduisit en esclavage les habitants d'Orión et les soumit aux tâches les plus humiliantes, les faisant travailler jour et nuit.

Tradabordo a dit…

Des pages emmenèrent la petite Princesse dans les montagnes, où ils la remirent aux fées, qui vivaient dans une jolie maison située au bord d'un magnifique lac. Les nymphes aidèrent à prendre soin d'elle et à l'éduquer. Les années passèrent, jusqu'à ce que la petite Princesse devint une très belle demoiselle, pleine de charme et de sagesse. De son côté, le tyran Kafir réduisit en esclavage les habitants d'Orión et les soumit aux tâches les plus humiliantes, les faisant travailler jour et nuit.

OK.

Morgane ?

morgane bailly a dit…

je suis d'accord