dimanche 1 mars 2015

Projet Manuel / Thomas – phrases 54-57

Estiró ahora ambas manos y las deslizó bajo sus piernas, constatando que se había despegado de donde se hallaba sentado. Era increíble, pero no había duda posible: se encontraba suspendido en el aire. ¿Acaso se había vuelto ingrávido como un cosmonauta en el espacio? Trató de incorporarse y, en lugar de posarse sobre el muro, fue impulsado un metro hacia arriba.

Traduction temporaire :
Il tendit les deux mains et les glissa sous ses jambes, constatant qu'il avait décollé de la place où il se tenait assis. Incroyable, et pourtant, il n'y avait pas de doute possible : il était suspendu en l'air. Peut-être était-il en apesanteur, comme un cosmonaute dans l'espace ? Il essaya de se redresser. Or, au lieu de se poser sur le mur, il fut propulsé un mètre plus haut.

9 commentaires:

Thomas Maignan a dit…

Il tendit maintenant ses deux mains et les glissa sous ses jambes, constatant qu'il s'était décollé d'où il se tenait assis. C'était incroyable, mais il n'y avait pas de doute possible : il se trouvait suspendu en l'air. Peut-être était-il devenu léger ["ingrávido" me pose problème ici, faut-il reformuler la phrase ?], comme un cosmonaute dans l'espace ? Il essaya de se redresser et, au lieu de se poser sur le mur, il fut propulsé un mètre plus haut.

Tradabordo a dit…

Il tendit maintenant [nécessaire ?] ses deux mains et les glissa sous ses jambes, constatant qu'il s'était décollé [naturel et clair ?] d'où [« de là où » ?] il se tenait assis. C'était [nécessaire ?] incroyable, mais il n'y avait [cheville : « pourtant » ? Comme vous voulez…] pas de doute possible : il se trouvait [pas plus naturel avec le verbe « être » ?] suspendu en l'air. Peut-être était-il devenu léger ["ingrávido" me pose problème ici, faut-il reformuler la phrase ? Il y a certainement un adjectif équivalent…], comme un cosmonaute dans l'espace ? Il essaya de se redresser et, au lieu de se poser sur le mur, il fut propulsé un mètre plus haut.

Thomas Maignan a dit…

Il tendit ses deux mains et les glissa sous ses jambes, constatant qu'il s'était envolé de là où il se tenait assis. Incroyable, mais il n'y avait pourtant pas de doute possible : il était suspendu en l'air. Peut-être était-il en apesanteur, comme un cosmonaute dans l'espace ? Il essaya de se redresser et, au lieu de se poser sur le mur, il fut propulsé un mètre plus haut.

Tradabordo a dit…

Il tendit ses deux mains et les glissa sous ses jambes, constatant qu'il s'était envolé [trop par rapport à la V.O. // « décollé » + « place » : essayez…] de là où il se tenait assis. Incroyable, mais il n'y avait pourtant pas de doute possible : il était suspendu en l'air. Peut-être était-il en apesanteur, comme un cosmonaute dans l'espace ? Il essaya de se redresser et [« or, » ?], au lieu de se poser sur le mur, il fut propulsé un mètre plus haut.

Thomas Maignan a dit…

Il tendit ses deux mains et les glissa sous ses jambes, constatant qu'il avait décollé de la place où il se tenait assis. Incroyable, mais il n'y avait pourtant pas de doute possible : il était suspendu en l'air. Peut-être était-il en apesanteur, comme un cosmonaute dans l'espace ? Il essaya de se redresser. Or, au lieu de se poser sur le mur, il fut propulsé un mètre plus haut.

Tradabordo a dit…

Il tendit ses [« les », puisqu'on a déjà un possessif après, pour les jambes ? Voyez ce qui est mieux…] deux mains et les glissa sous ses jambes, constatant qu'il avait décollé de la place où il se tenait assis. Incroyable, mais [« et » ?] il n'y avait pourtant pas de doute possible : il était suspendu en l'air. Peut-être était-il en apesanteur, comme un cosmonaute dans l'espace ? Il essaya de se redresser. Or, au lieu de se poser sur le mur, il fut propulsé un mètre plus haut.

Thomas Maignan a dit…

Il tendit les deux mains et les glissa sous ses jambes, constatant qu'il avait décollé de la place où il se tenait assis. Incroyable, et il n'y avait pourtant pas de doute possible : il était suspendu en l'air. Peut-être était-il en apesanteur, comme un cosmonaute dans l'espace ? Il essaya de se redresser. Or, au lieu de se poser sur le mur, il fut propulsé un mètre plus haut.

Tradabordo a dit…

Il tendit les deux mains et les glissa sous ses jambes, constatant qu'il avait décollé de la place où il se tenait assis. Incroyable, et pourtant, il n'y avait pas de doute possible : il était suspendu en l'air. Peut-être était-il en apesanteur, comme un cosmonaute dans l'espace ? Il essaya de se redresser. Or, au lieu de se poser sur le mur, il fut propulsé un mètre plus haut.

J'ai fait une légère modif de syntaxe, mais c'est OK.

Manuel ?

Partaud Manu a dit…

Je valide