dimanche 1 mars 2015

Projet Hélène / Chloé – phrases 131-137


Todo es más calmado ahí. Te levantas sobre sus hombros y detrás de ustedes, hacia la playa, la ola naciente se extiende como una alfombra azul. Nadie ha llegado hasta aquí, papi, ¡somos los que estamos más al fondo! Sonríen victoriosos. Sí, hijita, nadie nos gana, mira ahí tan cerquita a los pescadores. Ellos los saludan. Volvamos a la orilla para contarle a tu mami hasta dónde llegamos… 

Traduction temporaire :
Ici, tout est plus calme. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, c'est nous qui sommes le plus loin ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bat, regarde, nous sommes si près des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous sommes allés…

12 commentaires:

Hélène a dit…

Tout est plus calme ici. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, nous sommes les plus loin ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bât, regarde, aussi prêt des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous parvenons.

Tradabordo a dit…

Tout est plus calme ici [au début ?]. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, nous sommes les plus loin [assez bizarre, quand même… Sans doute faut-il des chevilles] ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bât [accent ??], regarde, aussi prêt [?] des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous parvenons [temps ?]. [points de suspension]

chloé Tessier a dit…

Ici, tout est plus calme ici. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, nous sommes les plus loin [assez bizarre, quand même… Sans doute faut-il des chevilles// C'est nous qui sommes le plus loin?] ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bat, regarde, aussi près des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous sommes parvenus [allés?]…

Tradabordo a dit…

Ici, tout est plus calme ici [relis-toi // attention de ne pas travailler trop vite]. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, nous sommes les plus loin [assez bizarre, quand même… Sans doute faut-il des chevilles// C'est nous qui sommes le plus loin? Hélène ?] ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bat, regarde, aussi près des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous sommes parvenus [allés? Chloé, propose des versions defs. et non alternatives… tant pis si ça ne fonctionne pas]…

chloé Tessier a dit…

Ok, je reprends.

Ici, tout est plus calme. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, nous sommes les plus loin [assez bizarre, quand même… Sans doute faut-il des chevilles// C'est nous qui sommes le plus loin? Hélène ?] ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bat, regarde, aussi près des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous sommes allés…

Tradabordo a dit…

Mets ta solution complète, avec tes préférences… et on verra après l'avis d'Hélène.

chloé Tessier a dit…

Ici, tout est plus calme. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, c'est nous qui sommes le plus loin ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bat, regarde, aussi près des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous sommes allés…

Tradabordo a dit…

Ici, tout est plus calme. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, c'est nous qui sommes le plus loin ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bat, regarde, aussi près des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous sommes allés…

OK.

Hélène ?

Hélène a dit…

Ici, tout est plus calme. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, c'est nous qui sommes le plus loin ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bat, regarde, nous sommes si près des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous sommes allés…

J'ai fait un ajour, car après relecture, le fragment après "regarde" me semblait peu clair...


Tradabordo a dit…

Ici, tout est plus calme. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, c'est nous qui sommes le plus loin ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bat, regarde, nous sommes si près des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous sommes allés…

Chloé ?

chloé Tessier a dit…

Ok pour moi, effectivement l'ajout était nécessaire.

Tradabordo a dit…

Ici, tout est plus calme. Tu te mets debout sur ses épaules et derrière vous, en direction de la plage, la vague naissante s’étend comme un tapis bleu. Personne n’est arrivé jusque-là, papa, c'est nous qui sommes le plus loin ! Ils sourient d’un air victorieux. Oui, ma puce, personne ne nous bat, regarde, nous sommes si près des pêcheurs. Ceux-ci les saluent. Retournons au bord pour raconter à ta mère jusqu’où nous sommes allés…

OK.