lundi 20 avril 2015

Projet Éléonore / Johanna – phrases 117-126

Su aroma es fresco y a la vez penetrante. Empalaga. ¿Por qué su mamá lo engríe a él y no a ella? Después de aplastar una piedra sobre el montículo de tierra donde ha ocultado la cáscara de la tuna, coloca a sus muñecas en círculo, las limpia y les coloca sus baberos, y cuidadosamente corta los ingredientes, adereza, pela, hierve y alista los cubiertos. Es un trabajo arduo y los ingredientes son de verdad. La comida es de verdad. Todo es de verdad. ¿En qué momento se volvió tan malvado?, se dice la niña. Y la comida está casi lista.

Traduction temporaire :
Son arôme est à la fois frais, pénétrant et écœurant. Pourquoi sa mère est-elle fière de lui et pas d'elle ? Après avoir écrasé une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la peau de la figue, elle place ses poupées en cercle, les lave et leur met leurs bavoirs. Délicatement, elle coupe les ingrédients, les assaisonne, les pèle, les fait bouillir et prépare les couverts. C'est un travail difficile et les ingrédients sont de vrais ingrédients. La nourriture est réelle. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ? s'interroge la fillette. Le repas est presque prêt.

11 commentaires:

Johanna Delorme a dit…

Son arôme est à la fois frais et pénétrant. Il écœure. Pourquoi sa mère l’enorgueillit lui et pas elle ? Après avoir aplati une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la coquille du figuier de Barbarie, elle la place dans ses poignets en cercle, nettoie et place ses bavoirs, elle coupe soigneusement les ingrédients, assaisonne, épluche, fait bouillir et enrôle les couverts. C'est un travail ardu et les ingrédients sont vrai. La nourriture est vraie. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ? se dit La fillette. Et la nourriture est presque prête.

Tradabordo a dit…

Son arôme est à la fois frais et pénétrant. Il écœure [pas plus naturel avec un adjectif ? J'hésite… Voyez ce qui est mieux]. Pourquoi sa mère l’enorgueillit lui [???????????????] et pas elle ?


Après avoir aplati une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la coquille du figuier de Barbarie, elle la place dans ses poignets en cercle, nettoie et place ses bavoirs, elle coupe soigneusement les ingrédients, assaisonne, épluche, fait bouillir et enrôle les couverts. C'est un travail ardu et les ingrédients sont vrai. La nourriture est vraie. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ? se dit La fillette. Et la nourriture est presque prête.

Eléonore Renaud a dit…

Son arôme est à la fois frais et pénétrant. Il est écœurant. Pourquoi sa mère l'enferme lui et pas elle ? Après avoir écrasé une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la peau de la figue, elle place ses poupées en cercle, les lave et leur met leurs bavoirs. Délicatement, elle coupe les ingrédients, les assaisonne, les pèle, les fait bouillir et prépare les couverts. C'est un travail difficile et les ingrédients sont de vrais ingrédients. La nourriture est réelle. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ?, se dit la fillette. Le repas est presque prêt.

Tradabordo a dit…

Son arôme est à la fois frais et pénétrant. Il est [pourquoi pas supprimer tout ça et mettre une simple virgule ?] écœurant. Pourquoi sa mère l'enferme [FS] lui et pas elle ? Après avoir écrasé une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la peau de la figue, elle place ses poupées en cercle, les lave et leur met leurs bavoirs. Délicatement, elle coupe les ingrédients, les assaisonne, les pèle, les fait bouillir et prépare les couverts. C'est un travail difficile et les ingrédients sont de vrais ingrédients. La nourriture est réelle. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ?, [sans la virgule] se dit [« s'interroge » ?] la fillette. Le repas est presque prêt.

Eléonore Renaud a dit…

Son arôme est à la fois frais, pénétrant et écœurant. Pourquoi sa mère est fière de lui et pas d'elle ? Après avoir écrasé une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la peau de la figue, elle place ses poupées en cercle, les lave et leur met leurs bavoirs. Délicatement, elle coupe les ingrédients, les assaisonne, les pèle, les fait bouillir et prépare les couverts. C'est un travail difficile et les ingrédients sont de vrais ingrédients. La nourriture est réelle. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ? s'interroge la fillette. Le repas est presque prêt.

Johanna Delorme a dit…

Son arôme est à la fois frais et pénétrant, écœurant. Pourquoi sa mère le gâte lui et pas elle ? Après avoir écrasé une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la peau de la figue, elle place ses poupées en cercle, les lave et leur met leurs bavoirs. Délicatement, elle coupe les ingrédients, les assaisonne, les pèle, les fait bouillir et prépare les couverts. C'est un travail difficile et les ingrédients sont de vrais ingrédients. La nourriture est réelle. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ? s'interroge la fillette. Le repas est presque prêt.

Tradabordo a dit…

Son arôme est à la fois frais, pénétrant et écœurant. Pourquoi sa mère est [« -elle »] fière de lui et pas d'elle ? Après avoir écrasé une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la peau de la figue, elle place ses poupées en cercle, les lave et leur met leurs bavoirs. Délicatement, elle coupe les ingrédients, les assaisonne, les pèle, les fait bouillir et prépare les couverts. C'est un travail difficile et les ingrédients sont de vrais ingrédients. La nourriture est réelle. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ? s'interroge la fillette. Le repas est presque prêt.

Eléonore Renaud a dit…

Son arôme est à la fois frais, pénétrant et écœurant. Pourquoi sa mère est-elle fière de lui et pas d'elle ? Après avoir écrasé une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la peau de la figue, elle place ses poupées en cercle, les lave et leur met leurs bavoirs. Délicatement, elle coupe les ingrédients, les assaisonne, les pèle, les fait bouillir et prépare les couverts. C'est un travail difficile et les ingrédients sont de vrais ingrédients. La nourriture est réelle. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ? s'interroge la fillette. Le repas est presque prêt.

Tradabordo a dit…

Son arôme est à la fois frais, pénétrant et écœurant. Pourquoi sa mère est-elle fière de lui et pas d'elle ? Après avoir écrasé une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la peau de la figue, elle place ses poupées en cercle, les lave et leur met leurs bavoirs. Délicatement, elle coupe les ingrédients, les assaisonne, les pèle, les fait bouillir et prépare les couverts. C'est un travail difficile et les ingrédients sont de vrais ingrédients. La nourriture est réelle. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ? s'interroge la fillette. Le repas est presque prêt.

OK.

Johanna ?

Tradabordo a dit…

Son arôme est à la fois frais, pénétrant et écœurant. Pourquoi sa mère est-elle fière de lui et pas d'elle ? Après avoir écrasé une pierre sur le monticule de terre où elle a caché la peau de la figue, elle place ses poupées en cercle, les lave et leur met leurs bavoirs. Délicatement, elle coupe les ingrédients, les assaisonne, les pèle, les fait bouillir et prépare les couverts. C'est un travail difficile et les ingrédients sont de vrais ingrédients. La nourriture est réelle. Tout est vrai. À quel moment est-il devenu si méchant ? s'interroge la fillette. Le repas est presque prêt.

OK.

Johanna ?

Johanna Delorme a dit…

Ok