lundi 20 avril 2015

Projet Chloé T – phrases 50-56

Aquel iba a ser el mejor momento de su vida. Por el que había esperado siempre.
El director alzó la batuta.
Muy lentamente, el músico fue quitándose las pinzas que sostenían la carne de su vientre, sacó el arco, afinó las cuerdas ante la mirada de asombro (o de incredulidad) del director y comenzó a interpretar su solo, más que divinamente.
Hacia el final del concierto, una de las cuerdas cedió.
Las tiritas de piel habían soportado demasiada presión.
Del vientre del músico comenzó a fluir un río de sangre.

Traduction temporaire :
Ce serait le meilleur moment de sa vie, celui qu'il avait toujours attendu. Le chef d'orchestre leva sa baguette. Très lentement, le musicien retira les pinces qui retenaient la chair de son ventre, saisit son archet, ajusta les cordes, devant le regard stupéfait (ou dubitatif) du chef d'orchestre, et commença à interpréter son solo, plus que divinement. Vers la fin du concert, une des cordes céda. Les pansements de peau avaient supporté trop de pression. Un flot de sang commença à ruisseler du ventre du musicien.

4 commentaires:

chloé Tessier a dit…

Ça allait être le meilleur moment de sa vie. Celui qu'il avait toujours attendu. Le chef d'orchestre leva sa baguette. Très lentement, le musicien retira les pinces qui retenaient la chair de son ventre, saisit l'archet, ajusta les cordes devant le regard stupéfait (ou dubitatif) du chef d'orchestre, et commença à interpréter son solo, plus que divinement. Vers la fin du concert, une des cordes céda. Les pansements de peau avaient supporté trop de pression.
Un flot de sang commença à ruisseler du ventre du musicien.

Tradabordo a dit…

Ça allait être [« Ce serait »] le meilleur moment de sa vie. [virgule ?] Celui qu'il avait toujours attendu. Le chef d'orchestre leva sa baguette. Très lentement, le musicien retira les pinces qui retenaient la chair de son ventre, saisit l'[possessif ?]archet, ajusta les cordes [virgule ?] devant le regard stupéfait (ou dubitatif) du chef d'orchestre, et commença à interpréter son solo, plus que divinement. Vers la fin du concert, une des cordes céda. Les pansements de peau avaient supporté trop de pression.
Un flot de sang commença à ruisseler du ventre du musicien.

chloé Tessier a dit…

Ce serait le meilleur moment de sa vie, celui qu'il avait toujours attendu. Le chef d'orchestre leva sa baguette. Très lentement, le musicien retira les pinces qui retenaient la chair de son ventre, saisit son archet, ajusta les cordes, devant le regard stupéfait (ou dubitatif) du chef d'orchestre, et commença à interpréter son solo, plus que divinement. Vers la fin du concert, une des cordes céda. Les pansements de peau avaient supporté trop de pression.
Un flot de sang commença à ruisseler du ventre du musicien.

Tradabordo a dit…

Ce serait le meilleur moment de sa vie, celui qu'il avait toujours attendu. Le chef d'orchestre leva sa baguette. Très lentement, le musicien retira les pinces qui retenaient la chair de son ventre, saisit son archet, ajusta les cordes, devant le regard stupéfait (ou dubitatif) du chef d'orchestre, et commença à interpréter son solo, plus que divinement. Vers la fin du concert, une des cordes céda. Les pansements de peau avaient supporté trop de pression.
Un flot de sang commença à ruisseler du ventre du musicien.

OK.