lundi 20 avril 2015

Projet Marjorie / Margot – phrases 30-31


Ocho minutos después Julio salió al centro, y una vez más le pareció hallarse en el escenario de un decorado en permanentes transformaciones, tanto que ya no recordaba su forma primitiva u originaria: en apenas dos semanas habían cerrado calles y abierto otras, y construían y destruían a una velocidad a la que no estaba ya tan acostumbrado unos meses antes. Se preguntó si no se estaría volviendo viejo para sentir vértigo, como el de un trapecista que ha perdido sus facultades y de pronto advierte la profunda oscuridad que hay debajo de la cuerda.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

20 commentaires:

Margot Champigny a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit du centre, et une fois de plus, il lui paru se trouver dans une scène au décor en transformation permanente, tant qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle: en à peine deux semaines, ils avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, et construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il ne s'habituait pas déjà, quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne deviendrait pas vieux avant de ressentir le vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, l'obscurité profonde qu'il y a en-dessous de la corde.

Tradabordo a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit du centre, et une fois de plus, il lui paru [grammaire + pas très bien dit] se trouver dans [« sur »] une scène au [mal dit] décor en [mal dit] transformation permanente,

Reprenons déjà ça.

tant qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle: en à peine deux semaines, ils avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, et construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il ne s'habituait pas déjà, quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne deviendrait pas vieux avant de ressentir le vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, l'obscurité profonde qu'il y a en-dessous de la corde.

Marjorie Degond a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et une fois de plus, il lui semblait se trouver sur une scène avec des décors aux transformations permanentes, tant qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle: en à peine deux semaines, ils avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, et construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il ne s'habituait pas déjà, quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne deviendrait pas vieux avant de ressentir le vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, l'obscurité profonde qu'il y a en-dessous de la corde.

Tradabordo a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et une fois de plus, il lui semblait [temps] se trouver sur une scène avec des décors aux [ça ne va pas ; je pense que vous allez devoir reformuler] transformations permanentes,

tant qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle: en à peine deux semaines, ils avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, et construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il ne s'habituait pas déjà, quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne deviendrait pas vieux avant de ressentir le vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, l'obscurité profonde qu'il y a en-dessous de la corde.

Marjorie Degond a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et une fois de plus, il lui sembla se trouver sur une scène dont les décors étaient en transformations permanentes,

tant qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle: en à peine deux semaines, ils avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, et construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il ne s'habituait pas déjà, quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne deviendrait pas vieux avant de ressentir le vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, l'obscurité profonde qu'il y a en-dessous de la corde.

Tradabordo a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et une fois de plus, il lui sembla [« eut l'impression de » ?] se trouver sur une scène dont les décors étaient en transformations permanentes [au singulier], tant [mal dit] qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle[espace]:


en à peine deux semaines, ils avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, et construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il ne s'habituait pas déjà, quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne deviendrait pas vieux avant de ressentir le vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, l'obscurité profonde qu'il y a en-dessous de la corde.

Marjorie Degond a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en transformation permanente, à tel point qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle :


en à peine deux semaines, ils avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, et construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était pas déjà si habitué, quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne serait pas trop vieux pour ressentir un vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, la profonde obscurité qu'il y a en-dessous de la corde.

Margot Champigny a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en transformation permanente, de façon à ce qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle :
En à peine deux semaines, ils avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il ne s'habituait pas déjà, quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne deviendrait pas vieux avant de ressentir un vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, l'obscurité profonde qu'il y a en-dessous de la corde.

Tradabordo a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en transformation permanente [« constante transformation » ?], de façon à ce qu'[CS]il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle :


En à peine deux semaines, ils avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il ne s'habituait pas déjà, quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne deviendrait pas vieux avant de ressentir un vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, l'obscurité profonde qu'il y a en-dessous de la corde.

Marjorie Degond a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, à tel point qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle :


en à peine deux semaines, ils avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, et construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était pas déjà si habitué, quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne serait pas trop vieux pour ressentir un vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, la profonde obscurité qu'il y a en-dessous de la corde.

Tradabordo a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et, une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, à tel point [« tellement »] qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle : en à peine deux semaines, ils [qui « ils » ?] avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, et [nécessaire ?] construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était pas déjà si habitué [syntaxe ?????], quelques mois auparavant.

Faisons cela.

Il se demanda s'il ne serait pas trop vieux pour ressentir un vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, la profonde obscurité qu'il y a en-dessous de la corde.

Margot Champigny a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et, une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, tellement qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle : en à peine deux semaines, les ouvriers avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était déjà pas si habitué, quelques mois auparavant.

Tradabordo a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et, une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, tellement qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle : en à peine deux semaines, les ouvriers avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était déjà pas si habitué [ce petit bout ne va pas… mais le reste est bien], quelques mois auparavant.

Marjorie Degond a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et, une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, tellement qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle : en à peine deux semaines, les ouvriers avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était pas vraiment habitué déjà quelques mois auparavant.

Tradabordo a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et, une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, tellement qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle : en à peine deux semaines, les ouvriers avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était pas vraiment habitué déjà quelques mois auparavant.

[à laquelle il n'était guère habitué quelques mois auparavant ?]

Marjorie Degond a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et, une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, tellement qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle : en à peine deux semaines, les ouvriers avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était guère habitué quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne serait pas trop vieux pour ressentir un vertige, comme celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, la profonde obscurité qu'il y a en-dessous de la corde.

Tradabordo a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et, une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, tellement qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle : en à peine deux semaines, les ouvriers avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était guère habitué quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne serait pas trop vieux [« en train de se faire / devenir » pour être plus près de la V.O. ?] pour ressentir un [« avoir le » ?] vertige, comme [nécessaire ?] celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup [tirets ? Vérifiez], la profonde obscurité qu'il y a en-dessous [« sous » ? Comme vous voulez] de la corde.

Tradabordo a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et, une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, tellement qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle : en à peine deux semaines, les ouvriers avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était guère habitué quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne serait pas trop vieux [« en train de se faire / devenir » pour être plus près de la V.O. ?] pour ressentir un [« avoir le » ?] vertige, comme [nécessaire ?] celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup [tirets ? Vérifiez], la profonde obscurité qu'il y a en-dessous [« sous » ? Comme vous voulez] de la corde.

Marjorie Degond a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et, une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, tellement qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle : en à peine deux semaines, les ouvriers avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était guère habitué quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne devenait pas trop vieux pour avoir le vertige, celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup, la profonde obscurité qu'il y a sous la corde.

Des tirets à "tout à coup" ? SI c'est bien pour ça, j'ai cherché sur internet et je n'ai pas trouvé de tirets à "tout à coup".

Tradabordo a dit…

Huit minutes plus tard, Julio sortit dans le centre, et, une fois de plus, il eut l'impression de se trouver sur une scène dont les décors étaient en constante transformation, tellement qu'il ne reconnaissait pas sa forme première ou originelle : en à peine deux semaines, les ouvriers avaient fermé des rues et en avaient ouvertes d'autres, construisaient et détruisaient à une vitesse à laquelle il n'était guère habitué quelques mois auparavant. Il se demanda s'il ne devenait pas trop vieux pour avoir le vertige, celui d'un trapéziste qui a perdu ses facultés, et remarque tout à coup la profonde obscurité qu'il y a sous la corde.

OK.

Margot ?