vendredi 27 février 2015

Projet Aurélie – phrases 36-39


Madame Quiñónez miraba por la ventana mientras pensaba a qué hora llegaría. Una ligera emoción le hacía temblar y con cada espasmo sonaban las monedas que tenía guardadas en el sostén. ¿Cómo la habían encontrado? Hace años se había resignado a no saber nunca más de su familia, pero resulta que ahora tenía un sobrino que se venía a vivir con ella y que le iba a decir «Madrina» en lugar de Madame.

Traduction temporaire :
Madame Quiñónez regardait par la fenêtre en se demandant à quelle heure il arriverait. Une légère émotion la faisait trembler et, à chaque spasme, les pièces de monnaie qu'elle gardait dans son soutien-gorge tintaient. Comment l'avait-il trouvée ? Cela faisait des années qu'elle s'était résignée à ne plus rien savoir de sa famille, et voilà que maintenant, elle avait un neveu qui venait vivre avec elle et qui allait l'appeler « Marraine » au lieu de Madame.

8 commentaires:

Aurélie Omer Talent a dit…

Madame Quiñónez regardait par la fenêtre en se demandant à quelle heure il arriverait. Une légère émotion la faisait trembler et, à chaque spasme, les pièces de monnaie qu'elle gardait dans son soutien-gorge sonnaient. Comment l'avaient-ils trouvé ? Il y a des années, elle s'était résignée à ne plus rien savoir de sa famille, et ils se trouve que maintenant, elle avait un neveu qui venait vivre avec elle et qui allait l'appeler « Marraine » au lieu de Madame.

Tradabordo a dit…

Madame Quiñónez regardait par la fenêtre en se demandant à quelle heure il arriverait. Une légère émotion la faisait trembler et, à chaque spasme, les pièces de monnaie qu'elle gardait dans son soutien-gorge sonnaient [« tintaient » ?]. Comment l'avaient-ils trouvé ? Il y a des années, elle s'était résignée à ne plus rien savoir de sa famille [ce début manque de naturel], et ils se trouve [« voilà »] que maintenant, elle avait un neveu qui venait vivre avec elle et qui allait l'appeler « Marraine » au lieu de Madame.

Aurélie Omer Talent a dit…

Madame Quiñónez regardait par la fenêtre en se demandant à quelle heure il arriverait. Une légère émotion la faisait trembler et, à chaque spasme, les pièces de monnaie qu'elle gardait dans son soutien-gorge tintaient. Comment l'avaient-ils trouvé ? Cela faisait des années qu'elle s'était résignée à ne plus rien savoir de sa famille, et voilà que maintenant, elle avait un neveu qui venait vivre avec elle et qui allait l'appeler « Marraine » au lieu de Madame.

Tradabordo a dit…

Madame Quiñónez regardait par la fenêtre en se demandant à quelle heure il arriverait. Une légère émotion la faisait trembler et, à chaque spasme, les pièces de monnaie qu'elle gardait dans son soutien-gorge tintaient. Comment l'avaient-ils trouvé [grammaire ?] ? Cela faisait des années qu'elle s'était résignée à ne plus rien savoir de sa famille, et voilà que maintenant, elle avait un neveu qui venait vivre avec elle et qui allait l'appeler « Marraine » au lieu de Madame.

Aurélie Omer Talent a dit…

Madame Quiñónez regardait par la fenêtre en se demandant à quelle heure il arriverait. Une légère émotion la faisait trembler et, à chaque spasme, les pièces de monnaie qu'elle gardait dans son soutien-gorge tintaient. Comment l'avait-il trouvé ? Cela faisait des années qu'elle s'était résignée à ne plus rien savoir de sa famille, et voilà que maintenant, elle avait un neveu qui venait vivre avec elle et qui allait l'appeler « Marraine » au lieu de Madame.

Tradabordo a dit…

Cf mon commentaire précédent ; tu as une faute de grammaire.

Aurélie Omer Talent a dit…

Madame Quiñónez regardait par la fenêtre en se demandant à quelle heure il arriverait. Une légère émotion la faisait trembler et, à chaque spasme, les pièces de monnaie qu'elle gardait dans son soutien-gorge tintaient. Comment l'avait-il trouvée ? Cela faisait des années qu'elle s'était résignée à ne plus rien savoir de sa famille, et voilà que maintenant, elle avait un neveu qui venait vivre avec elle et qui allait l'appeler « Marraine » au lieu de Madame.

Tradabordo a dit…

Madame Quiñónez regardait par la fenêtre en se demandant à quelle heure il arriverait. Une légère émotion la faisait trembler et, à chaque spasme, les pièces de monnaie qu'elle gardait dans son soutien-gorge tintaient. Comment l'avait-il trouvée ? Cela faisait des années qu'elle s'était résignée à ne plus rien savoir de sa famille, et voilà que maintenant, elle avait un neveu qui venait vivre avec elle et qui allait l'appeler « Marraine » au lieu de Madame.

OK.