samedi 21 février 2015

Projet Hortense / Morgane – phrases 36-37

En el aire, a la fragancia de las flores se unían las cadenciosas melodías de las aves que alborozadas amanecían cantando, mientras que los animalitos del bosque jugueteaban alegremente sin cesar y los inquietos peces que vivían en los lagos, se escapaban a los ríos a danzar, en un incansable ir y venir. En ese paraíso terrenal se erguía el bello Palacio de Cristal y un sinnúmero de pequeñas y hermosas ciudades que se esparcían por todos los rincones del reino.

Traduction temporaire :
Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, excités, se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter, et qu'inquiets, les poissons vivant dans les lacs s'échappaient vers les rivières pour danser, en un infatigable va-et-vient. Au sein de ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de jolies et petites villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

24 commentaires:

Hortense Sabourin a dit…

Dans l'air, à la fragrance de fleurs s'unissaient les cadencées mélodies des oiseaux qui remplies de joies levaient le jour en chantant, pendant que les petits animaux du bois jouaient allègrement sans s’arrêter et les inquiets poisson vivant dans les lacs, s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le coin du royaume.

morgane bailly a dit…

Dans l'air, à la fragrance des fleurs s'unissaient les mélodies cadencées des oiseaux qui, remplies de joies, levaient le jour en chantant, pendant que les petits animaux du bois jouaient allègrement sans s’arrêter et les poissons inquiets qui vivaient dans les lacs, s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Tradabordo a dit…

Dans l'air, à la fragrance de fleurs s'unissaient les cadencées mélodies des oiseaux qui remplies de joies levaient le jour en chantant,

Je pense que vous devriez changer la syntaxe de ce début…

pendant que les petits animaux du bois jouaient allègrement sans s’arrêter et les inquiets poisson vivant dans les lacs, s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le coin du royaume.

Hortense Sabourin a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, remplies de joies, levaient le jour en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, pendant que les petits animaux du bois jouaient allègrement sans s’arrêter et les poissons inquiets qui vivaient dans les lacs, s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Hortense Sabourin a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, remplies de joies, levaient le jour en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, pendant que les petits animaux du bois jouaient allègrement sans s’arrêter et les poissons inquiets qui vivaient dans les lacs, s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Tradabordo a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, remplies [?] de joies, levaient le jour [CS] en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs,


Beaucoup de pbs dans ce début.

pendant que les petits animaux du bois jouaient allègrement sans s’arrêter et les poissons inquiets qui vivaient dans les lacs, s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Hortense Sabourin a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, exaltés, accompagnés le levers du jour en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, pendant que les petits animaux du bois jouaient allègrement sans s’arrêter et les poissons inquiets qui vivaient dans les lacs, s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Hortense Sabourin a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, exaltés, accompagnaient le lever du jour en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, pendant que les petits animaux du bois jouaient allègrement sans s’arrêter et les poissons inquiets qui vivaient dans les lacs, s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Tradabordo a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, exaltés [pas très bien choisi ici], accompagnaient le lever du jour [CS] en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, pendant [« tandis que » ?] que les petits animaux du bois [« forêt » ? Comme vous voulez…] jouaient allègrement [« joyeusement » ?] [virgule ?] sans s’arrêter et [« que » ?] les poissons [ponctuation…] inquiets [idem // ou alors il faut changer la syntaxe] qui vivaient dans les lacs,

Faisons ça.

s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

morgane bailly a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, pleins de joie, qui apparaissaient avec le lever du jour en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter et que les poissons, inquiets, qui vivaient dans les lacs, s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Tradabordo a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, pleins de joie, qui apparaissaient avec le lever du jour en chantant [ça ne veut pas dire ça « amenecer » + adjectif], s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter et que les poissons, inquiets, qui vivaient dans les lacs, s'échappaient dans les rivières en dansant, dans un infatigable va et vient.

La fin de la phrase manque beaucoup de fluidité. Peut-être faut-il reprendre la syntaxe.

Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

morgane bailly a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui se réjouissaient de l'apparition de l'aube, en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs ; tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, incessant et que les poissons des lacs, inquiets, s'échappaient en dansant dans les rivières, dans un infatigable va et vient. Dans ce paradis terrestre se dressait le majestueux Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Hortense Sabourin a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, pleins de joie, se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter et que les poissons, inquiets, vivant dans les lacs, s'échappaient dans un infatigable va et vient, dans les rivières en dansant. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Tradabordo a dit…

Je prends la version la plus aboutie.

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, pleins de joie [ce sera certainement mieux avec un adjectif], se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter et que les poissons, inquiets [mettez-le avant], vivant dans les lacs, s'échappaient dans un infatigable va et vient [des tirets ? Vérifiez], dans les rivières en dansant [« en dansant » ; pas ce qui est dit // le « a » est important]. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de petites et jolies villes [l'ordre des termes demande à être revu] qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Hortense Sabourin a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, heureux, se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter et que les inquiets poissons, vivant dans les lacs, s'échappaient dans un infatigable va-et-vient, dans les rivières pour danser. Dans ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de jolies et petites villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Tradabordo a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, heureux [« excités » ?], se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter et que les inquiets [« tandis qu'inquiets, »] poissons, [sans la virgule] vivant dans les lacs, s'échappaient dans un infatigable va-et-vient, dans [trop de « dans » ; ça rend l'ensemble confus, en plus] les rivières pour danser. Dans [encore !] ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de jolies et petites villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Hortense Sabourin a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, excités, se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter et tandis qu'inquiets, les poissons vivant dans les lacs, s'échappaient au cours d'un infatigable va-et-vient, vers les rivières pour danser. Au sein de ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de jolies et petites villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Tradabordo a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, excités, se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter et tandis [obligé de répéter] qu'inquiets, les poissons vivant dans les lacs, [sans la virgule] s'échappaient au cours d'un infatigable va-et-vient, vers les rivières pour danser [avancez ça]. Au sein de ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de jolies et petites villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Hortense Sabourin a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, excités, se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter et qu'inquiets, les poissons vivant dans les lacs s'échappaient vers les rivières pour danser, au cours d'un infatigable va-et-vient. Au sein de ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de jolies et petites villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

morgane bailly a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, exaltés, se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter et qu'inquiets, les poissons vivant dans les lacs s'échappaient vers les rivières pour danser, au cours d'un infatigable va-et-vient. Au sein de ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de jolies et petites villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Tradabordo a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, excités, se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter, et qu'inquiets, les poissons vivant dans les lacs s'échappaient vers les rivières pour danser, au cours d'un [mieux vaut « en un », alors] infatigable va-et-vient. Au sein de ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de jolies et petites villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Hortense Sabourin a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, excités, se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter, et qu'inquiets, les poissons vivant dans les lacs s'échappaient vers les rivières pour danser, en un infatigable va-et-vient. Au sein de ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de jolies et petites villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

Tradabordo a dit…

Dans l'air, les mélodies cadencées des oiseaux qui, excités, se réveillaient en chantant, s'unissaient à la fragrance des fleurs, tandis que les petits animaux de la forêt jouaient joyeusement, sans s'arrêter, et qu'inquiets, les poissons vivant dans les lacs s'échappaient vers les rivières pour danser, en un infatigable va-et-vient. Au sein de ce paradis terrestre se dressait le beau Palace de Cristal et une infinité de jolies et petites villes qui s'éparpillaient dans tout le royaume.

OK.

Morgane ?

morgane bailly a dit…

Je suis d'accord