mardi 17 février 2015

Projet Hortense / Morgane – phrases 31-34

Y con voz pausada inició el relato de una conmovedora historia. "En cierta parte del mundo existió un pequeño reino llamado Orión. Era un lugar encantador con extensas praderas y hermosos valles plenos de verdor, donde ríos y arroyos de aguas cristalinas corrían sin cesar. Allí crecían árboles imponentes y frondosos, y las montañas majestuosas, coronadas de blancura, se elevaban al cielo pretendiendo jugar con las estrellas.

Traduction temporaire :
Et d'une voix posée, elle commença le récit d'une émouvante histoire. « Quelque part dans le monde, exista un petit royaume appelé Orion ; un lieu enchanteur avec de vastes prairies et de jolies vallées verdoyantes, où les rivières et les ruisseaux d'eaux limpides coulaient sans fin. Y grandissaient des arbres imposants et luxuriants, et les montagnes majestueuses, couronnées de blancheur, s'élevaient dans le ciel, prétendant jouer avec les étoiles.

9 commentaires:

Hortense Sabourin a dit…

Et d'une voix posée, elle commença le récit d'une émouvante histoire. « Dans une certaine partie du monde, il existait un petit royaume appelé Orión. C'était un lieu enchanté avec d'étendues prairies et de jolies vallées remplie de verdure, où les fleuves et les ruisseaux d'une eau cristalline courraient sans cesser. Là-bas, grandissaient des arbres imposants et touffus, et les montagnes majestueuses, couronnées de blancheur, s'élevaient dans le ciel, prétendant jouer avec les étoiles.

Tradabordo a dit…

Et d'une voix posée, elle commença le récit d'une émouvante histoire. « Dans une certaine partie [le dirait-on spontanément ?] du monde, il existait [temps] un petit royaume appelé Orión. C'était un lieu enchanté [« enchanteur » ? Vérifiez…] avec d'étendues [mal dit ou mal placé∞] prairies et de jolies vallées remplie [grammaire + mal dit] de verdure, où les fleuves [« rivières » ici ?] et les ruisseaux d'une [bof] eau [pluriel ?] cristalline courraient sans cesser [mal dit].

Faisons déjà ça.

Là-bas, grandissaient des arbres imposants et touffus, et les montagnes majestueuses, couronnées de blancheur, s'élevaient dans le ciel, prétendant jouer avec les étoiles.

morgane bailly a dit…

Et d'une voix posée, elle commença le récit d'une émouvante histoire. « Quelque part dans le monde, il exista un petit royaume appelé Orion. C'était un lieu enchanteur avec des prairies étendues et de jolies vallées pleines de verdure, où les rivières et les ruisseaux d'eaux limpides ruissellent sans cesse. Là-bas, grandissaient des arbres imposants et luxuriants, et les montagnes majestueuses, couronnées de blancheur, s'élevaient dans le ciel, prétendant jouer avec les étoiles.

Tradabordo a dit…

Et d'une voix posée, elle commença le récit d'une émouvante histoire. « Quelque part dans le monde, il exista un petit royaume appelé Orion. C'était [ou alors on supprime et on met un point-virgule // en reliant les deux phrases… comme on a fait ce matin en cours ; essayez…] un lieu enchanteur avec des prairies étendues [« vastes » ?] et de jolies vallées pleines [bof] de verdure, où les rivières et les ruisseaux d'eaux limpides ruissellent [temps] sans cesse. Là-bas, [« Y » ?] grandissaient des arbres imposants et luxuriants, et les montagnes majestueuses, couronnées de blancheur, s'élevaient dans le ciel, prétendant jouer avec les étoiles.

Hortense Sabourin a dit…

Et d'une voix posée, elle commença le récit d'une émouvante histoire. « Quelque part dans le monde, il exista un petit royaume appelé Orion ; un lieu enchanteur avec de vastes prairies et de jolies vallées verdoyantes, où les rivières et les ruisseaux d'eaux limpides ruisselaient sans cesse. Là-bas, y grandissaient des arbres imposants et luxuriants, et les montagnes majestueuses, couronnées de blancheur, s'élevaient dans le ciel, prétendant jouer avec les étoiles.

Tradabordo a dit…

Et d'une voix posée, elle commença le récit d'une émouvante histoire. « Quelque part dans le monde, il [ou sans ? J'hésite…] exista un petit royaume appelé Orion ; un lieu enchanteur avec de vastes prairies et de jolies vallées verdoyantes, où les rivières et les ruisseaux d'eaux limpides ruisselaient [« coulaient »] sans cesse [« sans fin »]. Là-bas [non, supprimez ça, du coup], y grandissaient des arbres imposants et luxuriants, et les montagnes majestueuses, couronnées de blancheur, s'élevaient dans le ciel, prétendant jouer avec les étoiles.

Hortense Sabourin a dit…

Et d'une voix posée, elle commença le récit d'une émouvante histoire. « Quelque part dans le monde, exista un petit royaume appelé Orion ; un lieu enchanteur avec de vastes prairies et de jolies vallées verdoyantes, où les rivières et les ruisseaux d'eaux limpides coulaient sans fin. Y grandissaient des arbres imposants et luxuriants, et les montagnes majestueuses, couronnées de blancheur, s'élevaient dans le ciel, prétendant jouer avec les étoiles.

morgane bailly a dit…

je suis d'accord avec la dernière traduction de Hortense

Tradabordo a dit…

Et d'une voix posée, elle commença le récit d'une émouvante histoire. « Quelque part dans le monde, exista un petit royaume appelé Orion ; un lieu enchanteur avec de vastes prairies et de jolies vallées verdoyantes, où les rivières et les ruisseaux d'eaux limpides coulaient sans fin. Y grandissaient des arbres imposants et luxuriants, et les montagnes majestueuses, couronnées de blancheur, s'élevaient dans le ciel, prétendant jouer avec les étoiles.

OK.