vendredi 27 février 2015

Projet Sonita 18 – phrases 7-11

Una niñez que sí, había sido corta, como suele serlo cuando se nace en medio de la selva. Pero ahí estaban, quizá ninguno de los dos hubiera decidido estar ahí, en ese momento. Quizá ninguno de los dos hubiera deseado aquél encuentro. Seguramente que ninguno deseaba sentir la mirada del otro, penetrándolo, develándolo, viéndolo. Ninguno quería ver su reflejo en los ojos del otro.

Traduction temporaire :
Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de s'y trouver, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Sans doute ni l'un ni l'autre ne désirait-il sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

15 commentaires:

Sonita a dit…

Bien sûr, une enfance qui avait été courte, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là, peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de se trouver là, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Certainement, aucun ne désirait sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Tradabordo a dit…

Bien sûr [mets-le après], une enfance qui avait été courte, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là, [point-virgule ?] peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de se trouver là, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Certainement, aucun [« Ni l'un ni l'autre »] ne désirait sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Sonita a dit…

Une enfance qui avait été courte,bien sûr, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de se trouver là, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Ni l'un ni l'autre ne désirait certainement pas sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Tradabordo a dit…

Rétablis tes espaces.

Sonita a dit…

Une enfance qui avait été courte, bien sûr, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de se trouver là, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Ni l'un ni l'autre ne désirait certainement pas sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Tradabordo a dit…

Une enfance qui avait été courte, bien sûr [ou dans le sens : « d'accord » / « certes » ? Comme tu veux…], comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de se trouver là, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Ni l'un ni l'autre ne désirait certainement pas [l'adverbe est bizarrement placé] sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Sonita a dit…

Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de se trouver là, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Certainement, ni l'un ni l'autre ne désirait sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Tradabordo a dit…

Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de se trouver là [ou : « de s'y trouver » – pour éviter les deux « là » ? J'hésite… Vois si ça ne fait pas de dégâts pour le sens], à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Certainement [« sans doute + placé ailleurs»], ni l'un ni l'autre ne désirait sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Sonita a dit…

Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de s'y trouver, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Ni l'un ni l'autre ne désirait sentir le regard de l'autre sans doute, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Tradabordo a dit…

Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de s'y trouver, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Ni l'un ni l'autre ne désirait sentir le regard de l'autre sans doute [avant], le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Sonita a dit…

Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de s'y trouver, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Ni l'un ni l'autre, sans doute, ne désirait sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Tradabordo a dit…

Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de s'y trouver, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Ni l'un ni l'autre, sans doute [après], ne désirait sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Sonita a dit…

Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de s'y trouver, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Ni l'un ni l'autre ne désirait sans doute sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Tradabordo a dit…

Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de s'y trouver, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Ni l'un ni l'autre ne désirait sans doute sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

Bon, le mieux serait sanas doute :

Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de s'y trouver, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Sans doute ni l'un ni l'autre ne désirait-il sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

OK ?

Sonita a dit…

Une enfance qui avait été courte, certes, comme c'est normalement le cas lorsqu'on naît au milieu de la jungle. Mais ils étaient là ; peut-être qu'aucun des deux n'avait choisi de s'y trouver, à ce moment précis. Peut-être qu'aucun des deux n'avait souhaité cette rencontre. Sans doute ni l'un ni l'autre ne désirait-il sentir le regard de l'autre, le pénétrant, le dévoilant, l'observant. Aucun ne voulait voir son reflet dans les yeux de l'autre.

D'accord !