mercredi 25 février 2015

Projet Elena 11 – phrases 8-12

A partir de ese momento la memoria empieza a fallarme. Dicen que empecé a despotricar contra el dueño y me abalancé, con no muy buenas intenciones, sobre el gerente. Sólo recuerdo que Gabriel y Miguel, los tipos de seguridad, me lanzaron por una ventana. No hay muchas salidas laborales para un ángel caído, así que terminé como jardinero. Todas las tardes planeo mi venganza a la sombra de un manzano.

Traduction temporaire :
Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et qu'animé de bien mauvaises intentions, j'avais sauté sur le gérant. Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, m'avaient jeté par la fenêtre. Étant donné qu'il n'y a guère de débouchés pour un ange déchu, je finis jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

17 commentaires:

Elena a dit…

Par la suite, la mémoire me fait défaut. On raconte que je me mis à rouspéter contre le patron et que je bondis sur le gérant dans une mauvaise intention. Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, me lancèrent par la fenêtre. Comme il n'y a pas beaucoup d'issues pour un ange déchu, je suis jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

Tradabordo a dit…

Par la suite, la mémoire [là, le « empieza » est utile] me fait défaut [« trahir » / « flancher »…]. On raconte que je me mis à rouspéter [dans le sens de « dire du mal », non ?] contre le patron et que je bondis [mal dit] sur le gérant dans une mauvaise intention [mal dit].

Faisons déjà ça.

Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, me lancèrent par la fenêtre. Comme il n'y a pas beaucoup d'issues pour un ange déchu, je suis jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

Elena a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je me mis à déblatérer contre le patron et que je sautai sur le gérant avec l'intention de lui faire du mal.

Tradabordo a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je me mis à déblatérer contre le patron et que je sautai [PQP ?] sur le gérant avec l'intention de lui faire du mal [tu changes quand même trop… mais c'est pas facile].

Elena a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et que j'avais sauté sur le gérant dans l'intention de nuire.

Tradabordo a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et que j'avais sauté sur le gérant dans l'intention de nuire [« animé de bien mauvaises intentions »].

Elena a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et que j'avais sauté sur le gérant animé de bien mauvaises intentions.

Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, me jetèrent par la fenêtre. Comme il n'y a pas beaucoup de débouchés pour un ange déchu, je suis devenu jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

Elena a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et que j'avais sauté sur le gérant animé de bien mauvaises intentions.

Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, me jetèrent par la fenêtre. Comme il n'y a pas beaucoup de débouchés pour un ange déchu, je devint jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

Pardon, PS ! ;-(

Tradabordo a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et que j'avais sauté sur le gérant animé de bien mauvaises intentions [avance ça]. Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, me jetèrent [PQP ?] par la fenêtre. Comme il n'y a pas beaucoup [« guère » ? Comme tu veux…] de débouchés pour un ange déchu, je devint [grammaire] [pas sûre que ce soit le meilleur terme, car en V.O., c'est le résultat] jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

Elena a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et que, animé de bien mauvaises intentions, j'avais sauté sur le gérant. Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, m'avaient jeté par la fenêtre. Comme il n'y a guère de débouchés pour un ange déchu, je me transformai en jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

Tradabordo a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et que, a[« qu'a»]nimé de bien mauvaises intentions, j'avais sauté sur le gérant. Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, m'avaient jeté par la fenêtre. Comme il n'y a guère de débouchés pour un ange déchu, je me transformai [idem que dans mon com précédent ; ça ne règle pas le pb] en jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

Elena a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et qu'animé de bien mauvaises intentions, j'avais sauté sur le gérant. Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, m'avaient jeté par la fenêtre. Étant donné qu'il n'y a guère de débouchés pour un ange déchu, je finis comme jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

Tradabordo a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et qu'animé de bien mauvaises intentions, j'avais sauté sur le gérant. Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, m'avaient jeté par la fenêtre. Étant donné qu'il n'y a guère de débouchés pour un ange déchu, je finis comme [nécessaire ?] jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

Elena a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et qu'animé de bien mauvaises intentions, j'avais sauté sur le gérant. Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, m'avaient jeté par la fenêtre. Étant donné qu'il n'y a guère de débouchés pour un ange déchu, je finis jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

Tradabordo a dit…

Par la suite, ma mémoire commença à flancher. On raconte que je m'étais mis à déblatérer contre le patron et qu'animé de bien mauvaises intentions, j'avais sauté sur le gérant. Moi, je me rappelle uniquement que Gabriel et Miguel, les types de la sécurité, m'avaient jeté par la fenêtre. Étant donné qu'il n'y a guère de débouchés pour un ange déchu, je finis jardinier. Tous les soirs, je prépare ma vengeance à l'ombre d'un pommier.

OK.

Tradabordo a dit…

Tu peux relire l'ensemble des textes de ton auteur. Envoie par mail, en remettant la mise en page initiale.
+ Georgia 12, interligne simple.

Elena a dit…

OK.