samedi 28 février 2015

Projet Aurélie O 7 – texte entier

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstición

–¡Te voy a romper la cara! –dicen al unísono. Se miran, se analizan, dan un paso a un lado, al otro, levantan la guardia. Hace rato se tienen ganas. Se les nota el mismo odio en los ojos. Una sola trompada rompe en mil pedazos la cara de uno y condena al otro a siete años de mala suerte.

Traduction temporaire :

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, de l’autre, et se mettent en garde. Cela fait un moment qu’ils ont une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

16 commentaires:

AURELIE OUDART a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Supertition

« Je vais te casser la gueule ! », disent-t-il à l’unisson. Ils se regardent, s’analysent, vont d’un côté, puis de l’autre et lèvent la garde. Ça fait un moment qu’ils en ont envie. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

Tradabordo a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Supertition [?]

« Je vais te casser la gueule ! », [sans la virgule puisqu'il y a le !] disent-t-il à l’unisson. Ils se regardent, s’analysent [mal dit ici], vont d’un côté [pas ce qui est dit], puis de l’autre et lèvent la garde [peu clair ainsi formulé]. Ça fait un moment qu’ils en ont envie [et le « se » n'a pas d'incidence… J'hésite, mais réfléchissez et regardez sur Google]. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

AURELIE OUDART a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas ici et là [a un lado, al otro : je trouve qu’en français ça rend pas bien littéralement] et baissent la garde. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

Tradabordo a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas ici et là [a un lado, al otro : je trouve qu’en français ça rend pas bien littéralement /// « a un lado » = de côté] et baissent la [possessif ? Vérifiez] garde. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre [vous avez vérifié ou vous devinez, juste ?]. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

AURELIE OUDART a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas de côté, puis de l’autre et baissent leur [possessif ? Vérifiez// Après vérification, les deux s'utilisent] garde. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre [vous avez vérifié ou vous devinez, juste ?// J’ai vérifié et cherché l’expression]. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

Tradabordo a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas de côté [du coup, pour articuler avec la suite : « d'un côté »], puis de l’autre et baissent leur garde. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

AURELIE OUDART a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, puis de l’autre et baissent leur garde. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

Tradabordo a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, puis [nécessaire ?] de l’autre, et baissent leur garde. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

AURELIE OUDART a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, de l’autre, et baissent leur garde. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

Tradabordo a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, de l’autre, et baissent [au fait : FS !] leur garde. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

AURELIE OUDART a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, de l’autre, et restent sur leur garde. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

Tradabordo a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, de l’autre, et restent sur leur garde [non, c'est l'inverse de baisser sa garde… En gros, ils lèvent les poings. Cherchez comment ça se dit // « lever sa garde » ?]. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

AURELIE OUDART a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, de l’autre, et se mettent en garde. Ça fait un moment qu’ils avaient une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

Tradabordo a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, de l’autre, et se mettent en garde. Cela fait un moment qu’ils avaient [temps] une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

AURELIE OUDART a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, de l’autre, et se mettent en garde. Cela fait un moment qu’ils ont une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

Tradabordo a dit…

Eduardo E. Vardé (Argentine)

Superstition

« Je vais te casser la gueule ! » s’exclament-ils à l’unisson. Ils se regardent, se dévisagent, font un pas d'un côté, de l’autre, et se mettent en garde. Cela fait un moment qu’ils ont une dent l’un contre l’autre. On peut voir la même haine dans leurs yeux. Un seul coup casserait la tête de l’un en mille morceaux et condamnerait l’autre à sept ans de malheur.

OK.