samedi 28 février 2015

Projet Noemi 4 – phrases 81-86

***

En la oficina, una tarde de cielo despejado, el Contador llamó a la secretaria del jefe para darle unos informes urgentes. Ella se acercó moviendo las caderas con armonía y el Contador encontró en esa forma de caminar varios detalles que le inquietaron la memoria. “¿Quién camina así?”, pensó. Como no se le ocurrió nada volvió a sus labores. Pero horas después, cuando estaba listo para retirarse, varias ideas se fusionaron en su cabeza. Había hallado la respuesta: ese caminar se parecía al de la Galleta.

Traduction temporaire :


***

Au bureau, lors d'un après-midi avec un ciel dégagé, le Comptable appela la secrétaire du patron pour lui transmettre des rapports urgents. Elle s'approcha en ondulant des hanches harmonieusement. Dans ce déhanchement, plusieurs détails interpellèrent la mémoire du Comptable.
« Qui marche comme ça, déjà ? », se demanda-t-il. Rien ne lui venant à l'esprit, il retourna à ses affaires. Mais, au bout de quelques heures, alors qu'il était sur le point de partir, de nombreuses idées se bousculèrent dans sa tête. Il avait trouvé la réponse : cette démarche ressemblait à celle du Biscuit.

10 commentaires:

Noemi Cano a dit…

***

Au bureau, lors d'un après-midi ensoleillé, le Comptable appela la secrétaire du patron pour lui transmettre des rapports urgents. Celle-ci s'approcha en bougeant les hanches harmonieusement, et le Comptable remarqua dans ce déhanchement plusieurs détails qui interpellèrent sa mémoire. « Qui marche ainsi ? », se demanda-t-il. Comme rien ne lui vint à l'esprit, il retourna vaquer à ses affaires. Mais, au bout de quelques heures, alors qu'il était sur le point de partir, plusieurs idées se bousculèrent dans sa tête. Il avait trouvé la réponse : cette démarche ressemblait à celle du Biscuit.

Tradabordo a dit…

***

Au bureau, lors d'un après-midi ensoleillé [pas ce qui est dit ; pourquoi tu changes ????? J'espère que tu m'entends te le hurler dans l'oreille ;-)], le Comptable appela la secrétaire du patron pour lui transmettre des rapports urgents. Celle-ci [« Elle » ?] s'approcha en bougeant [avec « onduler » ?] les hanches harmonieusement, [point ? Point-virgule ?] et le Comptable remarqua dans ce déhanchement [placé avant ? Essaie et vois ce qui est mieux] plusieurs détails qui interpellèrent sa mémoire.

Faisons déjà ça.

« Qui marche ainsi ? », se demanda-t-il. Comme rien ne lui vint à l'esprit, il retourna vaquer à ses affaires. Mais, au bout de quelques heures, alors qu'il était sur le point de partir, plusieurs idées se bousculèrent dans sa tête. Il avait trouvé la réponse : cette démarche ressemblait à celle du Biscuit.

Noemi Cano a dit…

***

Au bureau, lors d'un après-midi au ciel dégagé, le Comptable appela la secrétaire du patron pour lui transmettre des rapports urgents. Elle s'approcha, ondulant les hanches harmonieusement. Le Comptable remarqua plusieurs détails dans ce déhanchement qui interpellèrent sa mémoire.
« Qui marche ainsi ? », se demanda-t-il. Comme rien ne lui vint à l'esprit, il retourna vaquer à ses affaires. Mais, au bout de quelques heures, alors qu'il était sur le point de partir, de multiples idées se bousculèrent dans sa tête. Il avait trouvé la réponse : cette démarche ressemblait à celle du Biscuit.

Tradabordo a dit…

***

Au bureau, lors d'un après-midi au [mal dit] ciel dégagé, le Comptable appela la secrétaire du patron pour lui transmettre des rapports urgents. Elle s'approcha, ondulant les hanches harmonieusement. Le Comptable remarqua [supprime ça ; ça se combinera mieux sans…] plusieurs détails dans ce déhanchement qui interpellèrent sa mémoire.
« Qui marche ainsi ? », se demanda-t-il. Comme rien ne lui vint à l'esprit, il retourna vaquer à ses affaires. Mais, au bout de quelques heures, alors qu'il était sur le point de partir, de multiples idées se bousculèrent dans sa tête. Il avait trouvé la réponse : cette démarche ressemblait à celle du Biscuit.

Noemi Cano a dit…

***

Au bureau, lors d'un après-midi avec un ciel dégagé, le Comptable appela la secrétaire du patron pour lui transmettre des rapports urgents. Elle s'approcha, ondulant les hanches harmonieusement. Plusieurs détails, dans ce déhanchement, interpellèrent la mémoire du Comptable.
« Qui marche ainsi ? », se demanda-t-il. Comme rien ne lui vint à l'esprit, il retourna vaquer à ses affaires. Mais, au bout de quelques heures, alors qu'il était sur le point de partir, de multiples idées se bousculèrent dans sa tête. Il avait trouvé la réponse : cette démarche ressemblait à celle du Biscuit.

Tradabordo a dit…

***

Au bureau, lors d'un après-midi avec un ciel dégagé, le Comptable appela la secrétaire du patron pour lui transmettre des rapports urgents. Elle s'approcha, ondulant les hanches harmonieusement. Plusieurs détails, dans ce déhanchement [mets-le avant ; ça t'évitera les virgules], interpellèrent la mémoire du Comptable.
« Qui marche ainsi [« comme ça » ?] ? », se demanda-t-il. Comme rien ne lui vint [« Rien ne lui venant » ?] à l'esprit, il retourna vaquer [nécessaire ?] à ses affaires. Mais, au bout de quelques heures, alors qu'il était sur le point de partir, de multiples [mal dit] idées se bousculèrent dans sa tête. Il avait trouvé la réponse : cette démarche ressemblait à celle du Biscuit.

Noemi Cano a dit…

***

Au bureau, lors d'un après-midi avec un ciel dégagé, le Comptable appela la secrétaire du patron pour lui transmettre des rapports urgents. Elle s'approcha, ondulant les hanches harmonieusement. Dans ce déhanchement, plusieurs détails interpellèrent la mémoire du Comptable.
« Qui marche comme ça ? », se demanda-t-il. Rien ne lui venant à l'esprit, il retourna à ses affaires. Mais, au bout de quelques heures, alors qu'il était sur le point de partir, de nombreuses idées se bousculèrent dans sa tête. Il avait trouvé la réponse : cette démarche ressemblait à celle du Biscuit.

Tradabordo a dit…

***

Au bureau, lors d'un après-midi avec un ciel dégagé, le Comptable appela la secrétaire du patron pour lui transmettre des rapports urgents. Elle s'approcha en ondulant des hanches harmonieusement. Dans ce déhanchement, plusieurs détails interpellèrent la mémoire du Comptable.
« Qui marche comme ça, déjà ? », se demanda-t-il. Rien ne lui venant à l'esprit, il retourna à ses affaires. Mais, au bout de quelques heures, alors qu'il était sur le point de partir, de nombreuses idées se bousculèrent dans sa tête. Il avait trouvé la réponse : cette démarche ressemblait à celle du Biscuit.

J'ai fait quelques modifs. Regarde et vois si ça te convient.

Noemi Cano a dit…

***

Au bureau, lors d'un après-midi avec un ciel dégagé, le Comptable appela la secrétaire du patron pour lui transmettre des rapports urgents. Elle s'approcha en ondulant des hanches harmonieusement. Dans ce déhanchement, plusieurs détails interpellèrent la mémoire du Comptable.
« Qui marche comme ça, déjà ? », se demanda-t-il. Rien ne lui venant à l'esprit, il retourna à ses affaires. Mais, au bout de quelques heures, alors qu'il était sur le point de partir, de nombreuses idées se bousculèrent dans sa tête. Il avait trouvé la réponse : cette démarche ressemblait à celle du Biscuit.

[ j'ai bien trop envie de vous dire : pourquoi tu changes ?! ;-) ; mais bon, là, oui, j'avoue, ça me convient aussi ... ]

Tradabordo a dit…

Réponse du berger à la bergère, je l'ai mérité ! ;-)