mercredi 26 octobre 2016

Projet Nancy 5 – phrases 153-161

Por eso no tembló, sino que se enojaba, sencillamente, comprobando que una tos agria y áspera persistía tercamente y no se iba. —Ya se irá; como vino, se irá. Después de la tos, advirtió también un cierto cansancio muscular que agarrotaba sus brazos, o los anulaba en desganado abandono… Y sentía ganas simples de echarse a descansar apenas realizado cualquier mínimo esfuerzo. ¿Cómo podía ser así ahora, precisamente ahora? —¡Oh, no; no puede ser!… No es nada… Sin embargo… Como esa mañana los vecinos no la vieron cabe la batea, entraron en la pieza. 

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

12 commentaires:

Nancy a dit…

Raison pour laquelle, elle ne trembla pas, mais elle se fâchait seulement en constatant qu'une toux sévère et violente persistait avec opiniâtreté et ne s'en allait pas. Elle s'en ira comme elle est venue, elle s'en ira. Après la toux, elle remarqua aussi une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les laissait involontairement à l'abandon… Et elle ressentait une simple envie de se mettre à dormir après avoir effectué le moindre effort. Comment pouvait-il en être ainsi maintenant, précisément maintenant ? Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce.

Tradabordo a dit…

Raison pour laquelle, [la virgule ?] elle ne trembla pas, mais elle [nécessaire ?] se fâchait [vu la bizarrerie du passé simple + imparfait, je me demande si tu ne devrais pas passer par l'adjectif… Essaie et vois si ça fonctionne] seulement en constatant qu'une toux sévère et violente persistait avec opiniâtreté et ne s'en allait pas [pas redondant ?].

Elle s'en ira comme elle est venue, elle s'en ira. Après la toux, elle remarqua aussi une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les laissait involontairement à l'abandon… Et elle ressentait une simple envie de se mettre à dormir après avoir effectué le moindre effort. Comment pouvait-il en être ainsi maintenant, précisément maintenant ? Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce.

Nancy a dit…

Raison pour laquelle elle ne trembla pas, mais était seulement fâchée en constatant qu'une toux sévère et violente persistait avec opiniâtreté.
Elle s'en ira comme elle est venue, elle s'en ira. Après la toux, elle remarqua aussi une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les laissait involontairement à l'abandon… Et elle ressentait une simple envie de dormir après avoir effectué le moindre effort. Comment pouvait-il en être ainsi maintenant, précisément maintenant ? Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce.

Tradabordo a dit…

Raison pour laquelle elle ne trembla pas, mais était [nécessaire ?] seulement fâchée en constatant qu'une toux sévère et violente persistait avec opiniâtreté [« , opiniâtre »].


Elle s'en ira comme elle est venue, elle s'en ira. Après la toux, elle remarqua aussi une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les laissait involontairement à l'abandon… Et elle ressentait une simple envie de dormir après avoir effectué le moindre effort. Comment pouvait-il en être ainsi maintenant, précisément maintenant ? Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce.

Nancy a dit…

Raison pour laquelle elle ne trembla pas, mais se fâcha seulement en constatant qu'une toux sévère et violente persistait, opiniâtre.

Elle s'en ira comme elle est venue, elle s'en ira. Après la toux, elle remarqua aussi une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les laissait involontairement à l'abandon… Et elle ressentait une simple envie de dormir après avoir effectué le moindre effort. Comment pouvait-il en être ainsi maintenant, précisément maintenant ? Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce

Tradabordo a dit…

Raison pour laquelle elle ne trembla pas, mais [nécessaire ?] se fâcha seulement en constatant qu'une toux sévère et violente persistait, opiniâtre.

Elle s'en ira comme elle est venue, elle s'en ira. Après la toux, elle remarqua aussi une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les laissait involontairement à l'abandon… Et elle ressentait une simple envie de dormir après avoir effectué le moindre effort. Comment pouvait-il en être ainsi maintenant, précisément maintenant ? Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce

Nancy a dit…

Raison pour laquelle elle ne trembla pas ; elle se fâchait seulement en constatant qu'une toux sévère et violente persistait, opiniâtre.

Elle s'en ira comme elle est venue, elle s'en ira. Après la toux, elle remarqua aussi une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les laissait involontairement à l'abandon… Et elle ressentait une simple envie de dormir après avoir effectué le moindre effort. Comment pouvait-il en être ainsi maintenant, précisément maintenant ? Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce

Tradabordo a dit…

Raison pour laquelle elle ne trembla pas ; elle se fâchait seulement en constatant qu'une toux sévère et violente persistait, opiniâtre.

—Ya se irá; como vino, se irá. Después de la tos, advirtió también un cierto cansancio muscular que agarrotaba sus brazos, o los anulaba en desganado abandono… Y sentía ganas simples de echarse a descansar apenas realizado cualquier mínimo esfuerzo.

[le tiret ?]Elle [ou « Ça » ? Comme tu préfères] s'en ira comme elle est venue, elle [remarque, c'est peut-être ici que tu devrais mettre « ça »] s'en ira. Après [« Outre »] la toux, elle remarqua aussi [nécessaire, du coup ?] une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les laissait involontairement à l'abandon [texte ?]… Et elle ressentait une simple [mal dit / texte ?] envie de dormir après avoir effectué le moindre effort. Comment pouvait-il en être ainsi maintenant [manque de naturel],

précisément maintenant ? Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce

Nancy a dit…

Raison pour laquelle elle ne trembla pas ; elle se fâchait seulement en constatant qu'une toux sévère et violente persistait, opiniâtre.

— Ça s'en ira comme c'est venue, ça s'en ira. Outre la toux, elle remarqua une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les annulait dans un abandon involontaire… Et elle n'avait qu'une seule envie après avoir effectué le moindre effort : dormir. Comment en était-elle arrivée là maintenant, précisément maintenant ? Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce.

Tradabordo a dit…

Raison pour laquelle elle ne trembla pas ; elle se fâchait seulement en constatant qu'une toux sévère et violente persistait, opiniâtre.

— Ça s'en ira comme c'est venue [grammaire ?], [point ?] ça s'en ira. Outre la toux, elle remarqua une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les annulait dans un abandon involontaire [clair ?]… Et elle n'avait qu'une seule envie après avoir effectué le moindre effort [place-le avant] : dormir. Comment en était-elle arrivée là maintenant [syntaxe N], précisément maintenant ?


Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce.

Nancy a dit…

Raison pour laquelle elle ne trembla pas ; elle se fâchait seulement en constatant qu'une toux sévère et violente persistait, opiniâtre.

— Ça s'en ira comme c'est venu. Ça s'en ira. Outre la toux, elle remarqua une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les annulait en les abandonnant de façon involontaire. Et après avoir effectué le moindre effort, elle n'avait qu'une seule envie : dormir. Comment en était-elle arrivé là maintenant, précisément maintenant ?
Oh, non, ce n'est pas possible ! Ce n'est rien… Cependant… Comme ce matin-là les voisins ne l'avaient pas vu près du bac à laver, ils entrèrent dans la pièce.

Tradabordo a dit…

Raison pour laquelle elle ne trembla pas ; elle se fâchait seulement en constatant qu'une toux sévère et violente persistait, opiniâtre.
— Ça s'en ira comme c'est venu. Ça s'en ira. Outre la toux, elle remarqua une certaine fatigue musculaire qui lui engourdissait les bras, ou les annulait en les abandonnant de façon involontaire [idem, on ne comprend pas sans la V.O. à côté / le cas échéant, demande à Elena te t'aider à comprendre la V.O.]. Et après avoir effectué [nécessaire ?] le moindre effort, elle n'avait qu'une seule envie : dormir. Comment en était-elle arrivé [grammaire / attention de ne pas ajouter des fautes d'une fois sur l'autre / fais un copier-coller] là maintenant, précisément maintenant ?

On verra la suite après.