samedi 29 octobre 2016

Projet Nathalie / Florence – phrases 93-99

Una jauría de perros callejeros desfiguró a diez vagabundos en Detroit. Los ataques se multiplicaron alrededor del mundo. Cuanto más intensa era su participación en los foros, menos dócil, más agresivo se volvía el animal. En un intento desesperado por preservar el funcionamiento de Animalia, cuya cotización en bolsa estaba en pleno ascenso hasta entonces, Svensson expulsó a Olaf y a una célula de agitadores, una decisión que no hizo más que empeorar la situación. Un grupo de cuatro pitbulls lo atacó en la puerta de su casa dos días después. Dicen los testigos que el hecho transcurrió en pocos segundos. Al momento de verlos, Svensson pareció entenderlo todo.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

6 commentaires:

Nathalie El houch a dit…

Une meute de chiens de rues défigura dix vagabonds à Détroit. Les attaques se multiplièrent à travers le monde. Plus sa participation sur les forums était intense, et moins l'animal était docile et plus il devenait agressif. Dans une tentative désespérée pour préserver l'existance d'Animalia, dont la cotation en bourse était jusqu'alors en pleine ascension, Svensson expulsa Olaf ainsi qu'une cellule d'agitateurs, décision qui ne fit qu'empirer la situation. Deux jours plus tard, un groupe de quatre pitbulls l'attaqua devant chez lui. Les témoins racontent que les faits s'étaient déroulés en à peine quelques secondes. Et qu'au moment où il les avait vus, Svensson avait semblé tout comprendre.

Tradabordo a dit…

Une meute de chiens de rues défigura dix vagabonds à Détroit. Les attaques se multiplièrent à travers le monde. Plus sa participation sur les forums était intense, et moins l'animal était docile et [juste une virgule ?] plus il devenait agressif. Dans une tentative désespérée pour préserver l'existance [ortho] d'Animalia, dont la cotation en bourse était jusqu'alors en pleine ascension [syntaxe ?], Svensson expulsa Olaf ainsi qu'une cellule d'agitateurs [fluide ? J'hésite], [point-virgule ?] décision qui ne fit qu'empirer la situation. Deux jours plus tard, un groupe de quatre pitbulls l'attaqua devant chez lui. Les témoins racontent que les faits [naturel ?] s'étaient déroulés en à peine quelques secondes. Et qu'au moment où il les avait vus, Svensson avait semblé tout comprendre.

Nathalie El houch a dit…

Une meute de chiens de rues défigura dix vagabonds à Détroit. Les attaques se multiplièrent à travers le monde. Plus sa participation sur les forums était intense, et moins l'animal était docile, plus il devenait agressif. Dans une tentative désespérée pour préserver l'existence d'Animalia, dont la cotation en bourse était en pleine hausse jusqu'alors , Svensson expulsa Olaf et une cellule d'agitateurs ; décision qui ne fit qu'empirer la situation. Deux jours plus tard, un groupe de quatre pitbulls l'attaqua devant chez lui. Les témoins racontent que l'agression s'était déroulée en à peine quelques secondes. Et qu'au moment où il les avait vus, Svensson avait semblé tout comprendre.

Tradabordo a dit…

Une meute de chiens de rues défigura dix vagabonds à Détroit. Les attaques se multiplièrent à travers le monde. Plus sa participation sur les forums était intense, et moins l'animal était docile, plus il devenait agressif. Dans une tentative désespérée pour préserver l'existence d'Animalia, dont la cotation en bourse était en pleine hausse jusqu'alors [espace en trop], Svensson expulsa Olaf et une cellule d'agitateurs ; décision qui ne fit qu'empirer la situation. Deux jours plus tard, un groupe de quatre pitbulls l'attaqua devant chez lui. Les témoins racontent que l'agression s'était déroulée en à peine quelques secondes. Et qu'au moment où il les avait vus, Svensson avait semblé tout comprendre.

Nathalie El houch a dit…



Une meute de chiens de rues défigura dix vagabonds à Détroit. Les attaques se multiplièrent à travers le monde. Plus sa participation sur les forums était intense, et moins l'animal était docile, plus il devenait agressif. Dans une tentative désespérée pour préserver l'existence d'Animalia, dont la cotation en bourse était en pleine hausse jusqu'alors, Svensson expulsa Olaf et une cellule d'agitateurs ; décision qui ne fit qu'empirer la situation. Deux jours plus tard, un groupe de quatre pitbulls l'attaqua devant chez lui. Les témoins racontent que l'agression s'était déroulée en à peine quelques secondes. Et qu'au moment où il les avait vus, Svensson avait semblé tout comprendre.

2 novembre 2016 à 08:57

Tradabordo a dit…

Une meute de chiens de rues défigura dix vagabonds à Détroit. Les attaques se multiplièrent à travers le monde. Plus sa participation sur les forums était intense, et moins l'animal était docile, plus il devenait agressif. Dans une tentative désespérée pour préserver l'existence d'Animalia, dont la cotation en bourse était en pleine hausse jusqu'alors, Svensson expulsa Olaf et une cellule d'agitateurs ; décision qui ne fit qu'empirer la situation. Deux jours plus tard, un groupe de quatre pitbulls l'attaqua devant chez lui. Les témoins racontent que l'agression s'était déroulée en à peine quelques secondes. Et qu'au moment où il les avait vus, Svensson avait semblé tout comprendre.

OK.

Florence ?