lundi 16 février 2015

Projet Noemi 4 – phrases 61-65

Al final de la jornada estaba cansado y sudoroso como si hubiera participado en una maratón. La noche comenzaba a expandir sus dominios y los objetos se entregaban a una penumbra enrarecida. El Dinosaurio se dirigió a su casa saboreando el placer de haber cumplido un acto sin parangón. No obstante a ratos se preguntaba: “¿Pero qué he hecho?”. Y lo inundaba la vergüenza.

Traduction temporaire :
À la fin de la journée, il était fatigué et en sueur, comme s'il avait participé à un marathon. La nuit commençait à étendre son territoire et les objets s'abandonnaient à une pénombre raréfiée. Le Dinosaure prit la direction de chez lui, savourant le plaisir d'avoir accompli un acte sans commune mesure. Par moment cependant, il se demandait : « Mais, qu'ai-je fait ? ». Alors, il sentait la honte l'envahir.

6 commentaires:

Noemi Cano a dit…

À la fin de la journée, il était épuisé et transpirant, comme s'il avait participé à un marathon. La nuit commençait à étendre son territoire et les objets s'abandonnaient à une pénombre raréfiée. Le Dinosaure pris la direction de sa maison, savourant le plaisir d'avoir accompli un acte sans commune mesure. Néanmoins, par moment, il se demandait : « Mais, qu'ais-je fais? ». Alors, il sentait la honte l'envahir.

Tradabordo a dit…

À la fin de la journée, il était épuisé [un peu moins fort en V.O., non ?] et transpirant [« en sueur » ?], comme s'il avait participé à un marathon. La nuit commençait à étendre son territoire et les objets s'abandonnaient à une pénombre raréfiée. Le Dinosaure pris [grammaire !] la direction de sa maison [« chez lui » ? Je te laisse trancher], savourant le plaisir d'avoir accompli un acte sans commune mesure. Néanmoins, par moment, il se demandait [un moyen de contourner cet entre-virgules qui casse le rythme ?] : « Mais, qu'ais-je fais? [hum hum ; relis-toi] ». Alors, il sentait la honte l'envahir.

Noemi Cano a dit…

À la fin de la journée, il était fatigué et en sueur, comme s'il avait participé à un marathon. La nuit commençait à étendre son territoire et les objets s'abandonnaient à une pénombre raréfiée. Le Dinosaure prit la direction de chez lui, savourant le plaisir d'avoir accompli un acte sans commune mesure. Néanmoins, il se demandait par moment : « Mais, qu'ai-je fait? ». Alors, il sentait la honte l'envahir.

Tradabordo a dit…

À la fin de la journée, il était fatigué et en sueur, comme s'il avait participé à un marathon. La nuit commençait à étendre son territoire et les objets s'abandonnaient à une pénombre raréfiée. Le Dinosaure prit la direction de chez lui, savourant le plaisir d'avoir accompli un acte sans commune mesure. Néanmoins, il se demandait par moment [ou en mettant ça au début ? Essaie et vois ce que ça donne] : « Mais, qu'ai-je fait[espace]? ». Alors, il sentait la honte l'envahir.

Noemi Cano a dit…

À la fin de la journée, il était fatigué et en sueur, comme s'il avait participé à un marathon. La nuit commençait à étendre son territoire et les objets s'abandonnaient à une pénombre raréfiée. Le Dinosaure prit la direction de chez lui, savourant le plaisir d'avoir accompli un acte sans commune mesure. Par moment cependant, il se demandait : « Mais, qu'ai-je fait ? ». Alors, il sentait la honte l'envahir.

Tradabordo a dit…

À la fin de la journée, il était fatigué et en sueur, comme s'il avait participé à un marathon. La nuit commençait à étendre son territoire et les objets s'abandonnaient à une pénombre raréfiée. Le Dinosaure prit la direction de chez lui, savourant le plaisir d'avoir accompli un acte sans commune mesure. Par moment cependant, il se demandait : « Mais, qu'ai-je fait ? ». Alors, il sentait la honte l'envahir.

OK.