vendredi 3 avril 2015

Projet Hortense / Morgane – phrases 115-119

Pasa Enita, ¿qué sucede? —preguntó.
Señora, mi abuelita Mercedes está agonizando, dice mi mamá que por favor vaya a la casa para ayudarla a bien morirdijo Ena.
Ayudar a bien morir, es asistir al moribundo, con oraciones.
Di a tu mamá que iré de inmediato —prometió mi abuela.

Cogió su ropa y mientras se vestía, me recomendó que cuidara la casa, prometiendo regresar pronto.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

6 commentaires:

Hortense Sabourin a dit…

— Entre Enita, que se passe-t-il ? questionna-elle.
— Madame, ma grand-mère Mercedes est agonisante, ma mère a demandé que vous veniez à la maison pour l'aider à bien mourir, dit Ena.
Aider à bien mourir, c'est assister le moribond, avec des prières.
— Dis à ta mère que je viendrai immédiatement, promit ma grand-mère.
Elle prit ses affaires et tandis qu'elle s'habillait, elle me recommanda garder la maison, promettant de rentrer vite.

Tradabordo a dit…

— Entre Enita, que se passe-t-il ? questionna-elle [naturel // si le qui parle est évident, pourquoi ne pas carrément supprimer ?].
— Madame, ma grand-mère Mercedes est agonisante [« à l'agonie »], ma mère a demandé que vous veniez à la maison pour l'aider à bien mourir, dit [vous en avez après, qui est plus nécessaire] Ena. [et le « por favor », on ne le rend pas ?]
Aider à bien mourir, c'est assister le moribond, [supprimez la virgule] avec des prières.
— Dis à ta mère que je viendrai [temps] immédiatement, promit ma grand-mère.
Elle prit ses affaires et tandis qu'elle s'habillait, elle me recommanda [manque quelque chose] garder la maison, [« le »] promettant de rentrer vite.

Hortense Sabourin a dit…

— Entre Enita, que se passe-t-il ?
— Madame, ma grand-mère Mercedes est à l'agonie, ma mère a demandé que vous veniez à la maison pour l'aider à bien mourir, s'il vous plaît.
Aider à bien mourir, c'est assister le moribond avec des prières.
— Dis à ta mère que je viendrais immédiatement, promit ma grand-mère.
Elle prit ses affaires et tandis qu'elle s'habillait, elle me recommanda de garder la maison, me promettant de rentrer vite.

Tradabordo a dit…

— Entre Enita, que se passe-t-il ?
— Madame, ma grand-mère Mercedes est à l'agonie, [point] ma mère a demandé [temps] que vous veniez à la maison pour l'aider à bien mourir, s'il vous plaît.
Aider à bien mourir, c'est assister le moribond avec des prières.
— Dis à ta mère que je viendrais [temps] immédiatement, promit ma grand-mère.
Elle prit ses affaires et tandis qu'elle s'habillait, elle me recommanda de garder la maison, me promettant de rentrer vite.

Hortense Sabourin a dit…

— Entre Enita, que se passe-t-il ?
— Madame, ma grand-mère Mercedes est à l'agonie. Ma mère demande que vous veniez à la maison pour l'aider à bien mourir, s'il vous plaît.
Aider à bien mourir, c'est assister le moribond avec des prières.
— Dis à ta mère que je viens immédiatement, promit ma grand-mère.
Elle prit ses affaires et tandis qu'elle s'habillait, elle me recommanda de garder la maison, me promettant de rentrer vite.

Tradabordo a dit…

— Entre Enita, que se passe-t-il ?
— Madame, ma grand-mère Mercedes est à l'agonie. Ma mère demande que vous veniez à la maison pour l'aider à bien mourir, s'il vous plaît.
Aider à bien mourir, c'est assister le moribond avec des prières.
— Dis à ta mère que je viens immédiatement, promit ma grand-mère.
Elle prit ses affaires et tandis qu'elle s'habillait, elle me recommanda de garder la maison, me promettant de rentrer vite.

OK.

Morgane ?