vendredi 3 avril 2015

Projet Marie / Laura – phrase 62

Entonces balanceo mí cabeza y paso de
lado a lado, como sí temiese que se note lo que está haciendo y no me habla, no dice palabra alguna, no pregunta si me incomoda su peso o sí podría tirarme un poco más atrás y temo que como esa primera vez quede mareado y absorto, con esa turbación que me pedía seguir o rogarle a la mujer de entonces que se quede en el pueblo para siempre.. para siempre
o al menos durante lo que nos quede de vida

o al menos hasta que nos venza el sueño

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

7 commentaires:

Marie a dit…

Alors, je balance ma tête d'un côté sur l'autre, comme si je craignais qu'elle remarque ce que je faisais, elle ne parle pas, ne dit mot, ne me demande pas si son poids m’incommode ou si je pourrais m'allonger davantage et je crains que, comme cette première fois, cela m'étourdisse et me laisse pantois. Embarrassé qu'elle me demande de continuer ou de prier cette femme-là de rester dans le village pour toujours… pour toujours ou au moins pendant ce qu'il nous reste à vivre ou, du moins jusqu'à la fin de notre rêve.

Tradabordo a dit…

Alors, je balance ma tête d'un côté sur [????? + pas du tout ce que dit la V.O.] l'autre, comme si je craignais qu'elle [? pour « se » ?] remarque ce que je faisais [CS + temps],


Complètement à reprendre…
Mais faisons cela après avoir réglé les questions encore en suspens pour la section d'avant. Vous avez dû recevoir mon mail avec les remarques d'Elena. Retournez là-bas et voyez ce qu'il y a à faire.

elle ne parle pas, ne dit mot, ne me demande pas si son poids m’incommode ou si je pourrais m'allonger davantage et je crains que, comme cette première fois, cela m'étourdisse et me laisse pantois. Embarrassé qu'elle me demande de continuer ou de prier cette femme-là de rester dans le village pour toujours… pour toujours ou au moins pendant ce qu'il nous reste à vivre ou, du moins jusqu'à la fin de notre rêve.

Laura BABU a dit…

Alors je balance ma tête et fais les cent pas, comme si je craignais que l'on remarque ce que je faisais,

Tradabordo a dit…

Alors je balance ma tête et fais les cent pas, comme si je craignais que l'on remarque ce que je faisais,

Là, c'est encore bien compliqué sur qui fait quoi ; je retourne demandez son avis à Elena ;-)

Elena a dit…

J'aurais besoin de la V.O. pour confirmer...

Marie a dit…

Alors je balance ma tête et fais les cent pas, comme si je craignais que l'on remarque ce qu'elle était en train de faire, elle ne parle pas, ne dit pas un mot, ne me demande pas si son poids m’incommode ou si je pourrais m'allonger davantage et je crains que, comme cette première fois, cela m'étourdisse et me laisse pantois. Embarrassé qu'elle me demande de continuer ou de prier cette femme-la de rester dans le village pour toujours… pour toujours ou du moins pendant ce qu'il nous reste à vivre ou, au moins jusqu'à la fin de notre rêve.
[en relisant j'ai vu qu'on s'était trompées de sujet et j'ai revu quelques petites choses, je pense que comme ça c'est plus correct]

Tradabordo a dit…

Marie / Laura, je vais vous donner le mail d'Elena et vous allez voir avec elle pour qu'elle vous aide à débloquer cela.