vendredi 3 octobre 2014

Projet Victor 2 – phrases 14-18


-Yo soy la hija del dios del mar y vivo con mi padre en el Palacio del Dragón, allende los mares. No fue tortuga la que pescaste poco ha y tan generosamente pusiste de nuevo en el agua en vez de matarla. Era yo misma, enviada por mi padre, el dios del mar, para ver si tú eras bueno o malo. Ahora, como ya sabemos que eres bueno, un excelente muchacho, que repugna toda crueldad, he venido para llevarte conmigo. Si quieres, nos casaremos y viviremos felizmente juntos, más de mil años, en el Palacio del Dragón, allende los mares azules.

Traduction temporaire :
— Je suis la fille du dieu de la mer et je vis avec mon père dans le Palais du Dragon, au-delà des mers. Ce n’était pas une tortue que tu as pêchée tout à l’heure, puis généreusement remise à l’eau plutôt que de la tuer, mais moi, envoyée par mon père, le dieu de la mer, pour déterminer si tu étais bon ou mauvais. À présent, comme nous savons que tu es bon, un garçon admirable, qui refuse la moindre cruauté, je suis venue pour te ramener avec moi. Si tu le souhaites, nous nous marierons et vivrons heureux ensemble, pour plus de mille ans, dans le Palais du Dragon, au-delà des mers bleues.

9 commentaires:

Victor Berry a dit…

— Je suis la fille du dieu de la mer et je vis avec mon père dans le Palais du Dragon, au-delà des mers. Ce n’était pas une tortue que tu as pêché tout à l’heure, puis généreusement remis à l’eau plutôt que de la tuer ; mais moi, envoyée par mon père, le dieu de la mer, pour voir si tu étais bon ou mauvais. À présent, comme nous savons que tu es bon : un admirable garçon, qui refuse toute cruauté, je suis venu pour te ramener avec moi. Si tu le souhaites, nous nous marierons et vivrons heureux ensemble, pour plus de mille ans, dans le Palais du Dragon, au-delà les mers bleues.

Tradabordo a dit…

— Je suis la fille du dieu de la mer et je vis avec mon père [virgule ? Comme vous voulez] dans le Palais du Dragon, au-delà des mers. Ce n’était pas une tortue que tu as pêché tout à l’heure, puis généreusement remis à l’eau plutôt que de la tuer ; mais moi, envoyée par mon père, le dieu de la mer, pour voir [« déterminer » ?] si tu étais bon ou mauvais. À présent, comme nous savons que tu es bon : [plutôt pas de deux points dans les dialogues…] un admirable garçon, qui refuse toute cruauté, je suis venu [grammaire ?] pour te ramener avec moi. Si tu le souhaites, nous nous marierons et vivrons heureux ensemble, pour plus de mille ans, dans le Palais du Dragon, au-delà les mers bleues.

Victor Berry a dit…


— Je suis la fille du dieu de la mer et je vis avec mon père dans le Palais du Dragon, au-delà des mers. Ce n’était pas une tortue que tu as pêché tout à l’heure, puis généreusement remis à l’eau plutôt que de la tuer ; mais moi, envoyée par mon père, le dieu de la mer, pour déterminer si tu étais bon ou mauvais. À présent, comme nous savons que tu es bon, un garçon admirable, qui refuse toute cruauté, je suis venue pour te ramener avec moi. Si tu le souhaites, nous nous marierons et vivrons heureux ensemble, pour plus de mille ans, dans le Palais du Dragon, au-delà les mers bleues.

Tradabordo a dit…

— Je suis la fille du dieu de la mer et je vis avec mon père dans le Palais du Dragon, au-delà des mers. Ce n’était pas une tortue que tu as pêché [grammaire ?] tout à l’heure, puis généreusement remis à l’eau plutôt que de la tuer ; [virgule] mais moi, envoyée par mon père, le dieu de la mer, pour déterminer si tu étais bon ou mauvais. À présent, comme nous savons que tu es bon, un garçon admirable, qui refuse toute [vous avez « tout » un peu plus haut ; voyez si vous avez une autre solution] cruauté, je suis venue pour te ramener avec moi. Si tu le souhaites, nous nous marierons et vivrons heureux ensemble, pour plus de mille ans, dans le Palais du Dragon, au-delà les mers bleues.

Victor Berry a dit…

— Je suis la fille du dieu de la mer et je vis avec mon père dans le Palais du Dragon, au-delà des mers. Ce n’était pas une tortue que tu as pêchée tout à l’heure, puis généreusement remis à l’eau plutôt que de la tuer, mais moi, envoyée par mon père, le dieu de la mer, pour déterminer si tu étais bon ou mauvais. À présent, comme nous savons que tu es bon, un garçon admirable, qui refuse la moindre cruauté, je suis venue pour te ramener avec moi. Si tu le souhaites, nous nous marierons et vivrons heureux ensemble, pour plus de mille ans, dans le Palais du Dragon, au-delà des mers bleues.

Tradabordo a dit…

— Je suis la fille du dieu de la mer et je vis avec mon père dans le Palais du Dragon, au-delà des mers. Ce n’était pas une tortue que tu as pêchée tout à l’heure, puis généreusement remis [ou « remise » ? Vérifiez…] à l’eau plutôt que de la tuer, mais moi, envoyée par mon père, le dieu de la mer, pour déterminer si tu étais bon ou mauvais. À présent, comme nous savons que tu es bon, un garçon admirable, qui refuse la moindre cruauté, je suis venue pour te ramener avec moi. Si tu le souhaites, nous nous marierons et vivrons heureux ensemble, pour plus de mille ans, dans le Palais du Dragon, au-delà des mers bleues.

Victor Berry a dit…

— Je suis la fille du dieu de la mer et je vis avec mon père dans le Palais du Dragon, au-delà des mers. Ce n’était pas une tortue que tu as pêchée tout à l’heure, puis généreusement remise à l’eau plutôt que de la tuer, mais moi, envoyée par mon père, le dieu de la mer, pour déterminer si tu étais bon ou mauvais. À présent, comme nous savons que tu es bon, un garçon admirable, qui refuse la moindre cruauté, je suis venue pour te ramener avec moi. Si tu le souhaites, nous nous marierons et vivrons heureux ensemble, pour plus de mille ans, dans le Palais du Dragon, au-delà des mers bleues.

Tradabordo a dit…

— Je suis la fille du dieu de la mer et je vis avec mon père dans le Palais du Dragon, au-delà des mers. Ce n’était pas une tortue que tu as pêchée tout à l’heure, puis généreusement remise à l’eau plutôt que de la tuer, mais moi, envoyée par mon père, le dieu de la mer, pour déterminer si tu étais bon ou mauvais. À présent, comme nous savons que tu es bon, un garçon admirable, qui refuse la moindre cruauté, je suis venue pour te ramener avec moi. Si tu le souhaites, nous nous marierons et vivrons heureux ensemble, pour plus de mille ans, dans le Palais du Dragon, au-delà des mers bleues.

OK.

Tradabordo a dit…

— Je suis la fille du dieu de la mer et je vis avec mon père dans le Palais du Dragon, au-delà des mers. Ce n’était pas une tortue que tu as pêchée tout à l’heure, puis généreusement remise à l’eau plutôt que de la tuer, mais moi, envoyée par mon père, le dieu de la mer, pour déterminer si tu étais bon ou mauvais. À présent, comme nous savons que tu es bon, un garçon admirable, qui refuse la moindre cruauté, je suis venue pour te ramener avec moi. Si tu le souhaites, nous nous marierons et vivrons heureux ensemble, pour plus de mille ans, dans le Palais du Dragon, au-delà des mers bleues.

OK.