lundi 16 février 2015

Projet Marie / Laura – phrases 31-36

- Niña, niña... - suspira -. Te has quedado sola... ¿qué vas a hacer ahora?
Ella no responde. Se aproxima a él que aparta la cabeza del tronco y la contempla casi asustado. La ve llegar rodeada por las llamas elevadas de la fogata. La figura se empequeñece, ahora está en cuclillas, delante de él, y lo observa con vergüenza pero con ansia. 

Traduction temporaire :

— Petite, petite…, soupire-t-elle. Te voilà seule… que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc d'arbre et la contemple, quasiment effrayé. Il la regarde arriver, entourée par les grandes flammes du feu de camp. Sa silhouette s'amenuise ; maintenant, elle est accroupie devant lui, et l'observe, honteuse, mais avec avidité.

26 commentaires:

Laura BABU a dit…

- Petite, petite – soupire-t-elle. Tu es restée seule, que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc et la contemple quasiment effrayé. Il la voit arriver entourée par les flammes élevées du feu de camp. Sa silhouette s'amuit, elle est désormais accroupie, devant lui, et l'observe honteuse mais avec gourmandise.

Tradabordo a dit…

Les tirets longs pour ouvrir les dialogues.

Laura BABU a dit…

– Petite, petite, soupire-t-elle. Tu es restée seule, que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc et la contemple quasiment effrayé. Il la voit arriver entourée par les flammes élevées du feu de camp. Sa silhouette s'amuit, elle est désormais accroupie, devant lui, et l'observe honteuse mais avec gourmandise.

Tradabordo a dit…

– [ça, c'est le moyen // celui que je veux = —] Petite, petite, soupire-t-elle. Tu es restée seule [est-ce vraiment l'idée // pas dans le sens de se retrouver ?],[et les points de suspension de la V.O.] que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc [bizarre, non ? ] et la contemple [virgule] quasiment effrayé. Il la voit [« regarde » ?] arriver entourée par les flammes élevées [bof] du feu de camp.

Faisons déjà ça.

Sa silhouette s'amuit, elle est désormais accroupie, devant lui, et l'observe honteuse mais avec gourmandise.

Laura BABU a dit…

— Petite, petite,... soupire-t-elle. Tu te retrouves seule... que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc d'arbre et la contemple, quasiment effrayé. Il la regarde arriver entourée par les grandes flammes du feu de camp.

Tradabordo a dit…

— Petite, petite,[sans la virgule]... [LE RACCOURCI CLAVIER DES POINTS DE SUSPENSION] soupire-t-elle. Tu te retrouves seule... que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc d'arbre et la contemple, quasiment effrayé. Il la regarde arriver entourée par les grandes flammes du feu de camp.

Marie a dit…

— Petite, petite… soupire-t-elle. Tu te retrouves seule… que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc d'arbre et la contemple, quasiment effrayé. Il la regarde arriver entourée par les grandes flammes du feu de camp.

Tradabordo a dit…

— Petite, petite…[virgule] soupire-t-elle. Tu te retrouves seule… que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc d'arbre et la contemple, quasiment effrayé. Il la regarde arriver [virgule] entourée par les grandes flammes du feu de camp.

Laura BABU a dit…

— Petite, petite…, soupire-t-elle. Tu te retrouves seule… que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc d'arbre et la contemple, quasiment effrayé. Il la regarde arriver, entourée par les grandes flammes du feu de camp.

Tradabordo a dit…

— Petite, petite…, soupire-t-elle. Tu te retrouves [« Te voilà » ?] seule… que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc d'arbre et la contemple, quasiment effrayé. Il la regarde arriver, entourée par les grandes flammes du feu de camp.

Laura BABU a dit…

— Petite, petite…, soupire-t-elle. Te voilà seule… que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc d'arbre et la contemple, quasiment effrayé. Il la regarde arriver, entourée par les grandes flammes du feu de camp.

Marie a dit…

— Petite, petite…, soupire-t-elle. Te voilà seule… que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc d'arbre et la contemple, quasiment effrayé. Il la regarde arriver, entourée par les grandes flammes du feu de camp.

Tradabordo a dit…

— Petite, petite…, soupire-t-elle. Te voilà seule… que vas-tu faire à présent ?
Elle ne répond pas. Elle s'approche de lui, qui éloigne sa tête du tronc d'arbre et la contemple, quasiment effrayé. Il la regarde arriver, entourée par les grandes flammes du feu de camp.

OK.

Marie ?

Marie a dit…

Ok

Laura BABU a dit…

Madame, j'ai vu que vous aviez publié les phrases suivantes mais nous n'avons pas corrigé celle-ci : La figura se empequeñece, ahora está en cuclillas, delante de él, y lo observa con vergüenza pero con ansia.

Tradabordo a dit…

Ah OK. Alors faites-la et je l'ajouterai au reste.

Laura BABU a dit…

Sa silhouette s'amuit, elle est désormais accroupie, devant lui, et l'observe honteuse mais avec gourmandise.

Laura BABU a dit…

Sa silhouette s'amuit, elle est maintenant accroupie, devant lui, et l'observe honteuse mais avec envie.

Tradabordo a dit…

Sa silhouette s'amuit [?], elle est maintenant accroupie, [virgule nécessaire ?] devant lui, et l'observe honteuse [virgule] mais avec envie [regardez bien dans le dico unilingue].

Laura BABU a dit…

Sa silhouette s'amenuise, elle est maintenant accroupie devant lui, et l'observe honteuse, mais avec inquiétude.

Tradabordo a dit…

Sa silhouette s'amenuise, [point-virgule] elle est maintenant [placé devant] accroupie devant lui, et l'observe [virgule] honteuse, mais avec inquiétude.

Laura BABU a dit…

Sa silhouette s'amenuise ; maintenant, elle est accroupie devant lui, et l'observe, honteuse, mais avec inquiétude.

Tradabordo a dit…

Sa silhouette s'amenuise ; maintenant, elle est accroupie devant lui, et l'observe, honteuse, mais avec inquiétude [ou ici dans le sens de « avidité » ? J'hésite… Ça dépend du reste, que j'ai un peu oublié // réfléchissez bien et tranchez].

Laura BABU a dit…

Sa silhouette s'amenuise ; maintenant, elle est accroupie devant lui, et l'observe, honteuse, mais avec avidité.

Tradabordo a dit…

Sa silhouette s'amenuise ; maintenant, elle est accroupie devant lui, et l'observe, honteuse, mais avec avidité.

OK.

Tradabordo a dit…

Parfait. Vous pouvez aller à la section suivante – déjà publiée.