vendredi 3 octobre 2014

Projet Audrey 4 – phrases 97-101

Gracias mija, gracias. Recuérdanos tu nombre por favor.
Moma Octavia de Las Casas, señorita Aura.
Bien—dijo Aura dejando a un lado la carpeta con la investigación de la chica adicta al alcohol antiséptico—¿Qué tenemos aquí, señoras y señores? Moma Octavia de Las Casas, humilde mesera de un restaurante, es violentada verbalmente por un muchacho sin modales, por un maleducado que se cree que su malgenio es la excusa para tratar a todos a las patadas.

Traduction temporaire :
— Merci, ma petite, merci. Rappelle-nous ton prénom, s'il te plaît.
— Moma Octavia de Las Casas, Mademoiselle Aura.

— Bien, répondit Aura en posant à côté d'elle le dossier de la fille accro à l'alcool antiseptique. Qu'avons-nous ici, Mesdames et Messieurs ? Moma Octavia de Las Casas, humble serveuse dans un restaurant, est agressée verbalement par un jeune homme sans manières et mal élevé qui estime que son mauvais caractère est une excuse suffisante pour traiter les gens comme des chiens.

6 commentaires:

prevotel audrey a dit…

— Merci, ma chérie, merci. Rappelle-nous ton prénom, s'il te plaît.
— Moma Octavia de Las Casas, Mademoiselle Aura.
— Bien, répondit Aura en posant sur le côté le dossier sur la fille accro à l'alcool antiseptique. Qu'avons-nous ici, Mesdames et Messieurs ? Moma Octavia de Las Casas, humble serveuse dans un restaurant, est agressée verbalement par un jeune homme sans manière, par un mal-élevé qui estime que son mauvais caractère est une excuse suffisante pour traiter les gens comme des chiens.

Tradabordo a dit…

— Merci, ma chérie [pas plus « condescendant » ?], merci. Rappelle-nous ton prénom, s'il te plaît.
— Moma Octavia de Las Casas, Mademoiselle Aura.
— Bien, répondit Aura en posant sur le côté [« à côté d'elle » ?] le dossier sur [« de » ?] la fille accro à l'alcool antiseptique. Qu'avons-nous ici, Mesdames et Messieurs ? Moma Octavia de Las Casas, humble serveuse dans un restaurant, est [nécessaire ?] agressée verbalement par un jeune homme sans manière [pluriel], par un mal-élevé [ça se sunbstantivise ????] qui estime que son mauvais caractère est une excuse suffisante pour traiter les gens comme des chiens.

prevotel audrey a dit…

— Merci, ma petite, merci. Rappelle-nous ton prénom, s'il te plaît.
— Moma Octavia de Las Casas, Mademoiselle Aura.
— Bien, répondit Aura en posant à côté d'elle le dossier de la fille accro à l'alcool antiseptique. Qu'avons-nous ici, Mesdames et Messieurs ? Moma Octavia de Las Casas, humble serveuse dans un restaurant, est agressée verbalement par un jeune homme sans manières [pluriel > c'est obligatoire, dans la mesure où il y a "sans" ?] et mal-élevé qui estime que son mauvais caractère est une excuse suffisante pour traiter les gens comme des chiens.

Tradabordo a dit…

— Merci, ma petite, merci. Rappelle-nous ton prénom, s'il te plaît.
— Moma Octavia de Las Casas, Mademoiselle Aura.
— Bien, répondit Aura en posant à côté d'elle le dossier de la fille accro à l'alcool antiseptique. Qu'avons-nous ici, Mesdames et Messieurs ? Moma Octavia de Las Casas, humble serveuse dans un restaurant, est agressée verbalement par un jeune homme sans manières et mal-élevé [sûre pour le tiret ?] qui estime que son mauvais caractère est une excuse suffisante pour traiter les gens comme des chiens.

prevotel audrey a dit…

— Merci, ma petite, merci. Rappelle-nous ton prénom, s'il te plaît.
— Moma Octavia de Las Casas, Mademoiselle Aura.
— Bien, répondit Aura en posant à côté d'elle le dossier de la fille accro à l'alcool antiseptique. Qu'avons-nous ici, Mesdames et Messieurs ? Moma Octavia de Las Casas, humble serveuse dans un restaurant, est agressée verbalement par un jeune homme sans manières et mal élevé qui estime que son mauvais caractère est une excuse suffisante pour traiter les gens comme des chiens.

Tradabordo a dit…

— Merci, ma petite, merci. Rappelle-nous ton prénom, s'il te plaît.
— Moma Octavia de Las Casas, Mademoiselle Aura.
— Bien, répondit Aura en posant à côté d'elle le dossier de la fille accro à l'alcool antiseptique. Qu'avons-nous ici, Mesdames et Messieurs ? Moma Octavia de Las Casas, humble serveuse dans un restaurant, est agressée verbalement par un jeune homme sans manières et mal élevé qui estime que son mauvais caractère est une excuse suffisante pour traiter les gens comme des chiens.

OK.