lundi 13 octobre 2014

Projet Élise 3 – phrases 269-275

En el otro extremo, sin embargo, se agitó una turbulenta inquietud: lo único que podía mantener fuera del alcance de los Hermanos eran sus pensamientos, y ni siquiera estaba seguro de eso; no descartaba la existencia de un dispositivo incorporado al exoprot que fuera capaz de leer la mente.
Ya llegan. Son tres. Sólo uno tiene armadura.
¿De qué habla?
Eran tres y tenían a la chica. Bloqueaban la salida del callejón y avanzaban lentamente. El del exoprot estaba flanqueado por los otros dos; el de la derecha llevaba a la prostituta sujeta de un brazo. La chica no se resistía.

Traduction temporaire :

De l'autre côté, en revanche, il fut pris d'une turbulente inquiétude : la seule chose qu'il pouvait maintenir hors d'atteinte des Frères étaient son esprit, sans d'ailleurs en être pleinement sûr ; il n'écartait pas la possibilité de l'existence d'un dispositif incorporé à l'exoprot capable de lire ses pensées.
— Ils arrivent ? Ils sont trois. Un seul porte une armure.
— De quoi vous parlez ?
Ils étaient bien trois et retenaient la fille. Ils bloquaient la sortie de la ruelle et avançaient lentement. L'homme dans l'exoprot était flanqué de deux compagnons ; celui de droite portait la prostituée, maîtrisée avec un seul bras. Elle ne résistait pas.

6 commentaires:

poullain elise a dit…

D'un autre côté, en revanche, une turbulente inquiétude surgit : la seule chose qu'il pouvait maintenir hors d'atteinte pour les Frères étaient son esprit, et il n'en était même pas sûr ; il n'écartait pas l'existence d'un dispositif incorporé à l'exoprot capable de lire ses pensées.
— Ils arrivent? Ils sont trois. Un seul porte une armure.
— De quoi vous parlez ?
Ils étaient bien trois et retenaient la fille. Ils bloquaient la sortie de la ruelle et avançaient lentement. L'homme dans l'exoprot était flanqué des deux autres ; celui de droite portait la prostituée, maîtrisée d'un seul bras. Elle ne résistait pas.

Tradabordo a dit…

D'un [?] autre côté, en revanche, une turbulente inquiétude surgit : la seule chose qu'il pouvait maintenir hors d'atteinte pour [?] les Frères étaient son esprit, et il n'en était même pas sûr ; il n'écartait pas [« la possibilité de » ?] l'existence d'un dispositif incorporé à l'exoprot capable de lire ses pensées.
— Ils arrivent[esoace]? Ils sont trois. Un seul porte une armure.
— De quoi vous parlez ?
Ils étaient bien trois et retenaient la fille. Ils bloquaient la sortie de la ruelle et avançaient lentement. L'homme dans l'exoprot était flanqué des deux autres [« compagnons » ?] ; celui de droite portait la prostituée, maîtrisée d'un [?] seul bras. Elle ne résistait pas.

poullain elise a dit…

De l'autre côté, en revanche, une turbulente inquiétude surgit : la seule chose qu'il pouvait maintenir hors d'atteinte des Frères étaient son esprit, et il n'en était même pas sûr ; il n'écartait pas la possibilité de l'existence d'un dispositif incorporé à l'exoprot capable de lire ses pensées.
— Ils arrivent ? Ils sont trois. Un seul porte une armure.
— De quoi vous parlez ?
Ils étaient bien trois et retenaient la fille. Ils bloquaient la sortie de la ruelle et avançaient lentement. L'homme dans l'exoprot était flanqué de deux autres compagnons ; celui de droite portait la prostituée, maîtrisée avec seul bras. Elle ne résistait pas.

Tradabordo a dit…

De l'autre côté, en revanche, une turbulente inquiétude surgit [naturel ? Je me demande si tu ne devrais pas changer…] : la seule chose qu'il pouvait maintenir hors d'atteinte des Frères étaient son esprit, et il n'en était même pas [« sans d'ailleurs en être pleinement » ?] sûr ; il n'écartait pas la possibilité de l'existence d'un dispositif incorporé à l'exoprot capable de lire ses pensées.
— Ils arrivent ? Ils sont trois. Un seul porte une armure.
— De quoi vous parlez ?
Ils étaient bien trois et retenaient la fille. Ils bloquaient la sortie de la ruelle et avançaient lentement. L'homme dans l'exoprot était flanqué de deux autres [nécessaire ?] compagnons ; celui de droite portait la prostituée, maîtrisée avec seul [relis-toi] bras. Elle ne résistait pas.

poullain elise a dit…

De l'autre côté, en revanche, il fut pris d'une turbulente inquiétude : la seule chose qu'il pouvait maintenir hors d'atteinte des Frères étaient son esprit, sans d'ailleurs en être pleinement sûr ; il n'écartait pas la possibilité de l'existence d'un dispositif incorporé à l'exoprot capable de lire ses pensées.
— Ils arrivent ? Ils sont trois. Un seul porte une armure.
— De quoi vous parlez ?
Ils étaient bien trois et retenaient la fille. Ils bloquaient la sortie de la ruelle et avançaient lentement. L'homme dans l'exoprot était flanqué de deux compagnons ; celui de droite portait la prostituée, maîtrisée avec un seul bras. Elle ne résistait pas.

Tradabordo a dit…

De l'autre côté, en revanche, il fut pris d'une turbulente inquiétude : la seule chose qu'il pouvait maintenir hors d'atteinte des Frères étaient son esprit, sans d'ailleurs en être pleinement sûr ; il n'écartait pas la possibilité de l'existence d'un dispositif incorporé à l'exoprot capable de lire ses pensées.
— Ils arrivent ? Ils sont trois. Un seul porte une armure.
— De quoi vous parlez ?
Ils étaient bien trois et retenaient la fille. Ils bloquaient la sortie de la ruelle et avançaient lentement. L'homme dans l'exoprot était flanqué de deux compagnons ; celui de droite portait la prostituée, maîtrisée avec un seul bras. Elle ne résistait pas.

OK.