lundi 13 octobre 2014

Projet Florian – phrases 25-28

Más adelante, se vende el disco rojo de los Beatles, una pulsera de cuero, un póster del Real Madrid con Amancio y todo, una máquina eléctrica de afeitar. Me miro al espejo y veo a Mercedes, delgada, con una camiseta de rugby besándome en la boca. Cuando saco el dinero sale el mismísimo Pirri y no me reconoce, porque yo siempre le vi desde la grada o desde la tele. Me dice que no tengo bastante dinero, saco la visa oro pero él insiste.

Traduction temporaire :
Plus loin, on vend The Red Album des Beatles, un bracelet en cuir, un poster du Real Madrid avec Amancio et tout, un rasoir électrique. Je me regarde dans le miroir et je vois Mercedes, mince et vêtue d'un maillot de rugby, m'embrassant sur la bouche. Pirri en personne arrive quand je sors mon argent, cependant il ne me reconnaît pas, car je l'avais toujours vu depuis les gradins ou à la télévision. Il me dit que je n'ai pas assez d'argent, je sors ma carte Visa Premier, mais il n'en démord pas.

8 commentaires:

Florian Jarny a dit…

Plus loin, on vend la compilation des Beatles, un bracelet en cuir, un poster du Real Madrid immortalisant Amancio et les autres joueurs, un rasoir électrique. Je me regarde dans le miroir et je vois Mercedes, maigre, m'embrassant sur la bouche vêtue d'un maillot de rugby. Pirri en personne arrive quand je sors mon argent mais il ne me reconnaît pas, car je l'avais toujours vu depuis les gradins ou à la télévision. Il me dit que je n'ai pas assez d'argent, je sors donc ma carte Visa Or mais il insiste.

Tradabordo a dit…

Plus loin, on vend la compilation [vous avez vérifié ?] des Beatles, un bracelet en cuir, un poster du Real Madrid immortalisant [pourquoi cet ajout ????] Amancio et les autres joueurs [?], un rasoir électrique. Je me regarde dans le miroir et je vois Mercedes, maigre [« mince » ?], m'embrassant sur la bouche vêtue d'un maillot de rugby [pourquoi cette modification de la syntaxe ?].


Pirri en personne arrive quand je sors mon argent mais il ne me reconnaît pas, car je l'avais toujours vu depuis les gradins ou à la télévision. Il me dit que je n'ai pas assez d'argent, je sors donc ma carte Visa Or mais il insiste.

Florian Jarny a dit…

Plus loin, on vend l'album Rouge des Beatles, un bracelet en cuir, un poster du Real Madrid avec Amancio et tout, un rasoir électrique. Je me regarde dans le miroir et je vois Mercedes, mince et vêtue d'un maillot de rugby en m'embrassant sur la bouche.
Pirri en personne arrive quand je sors mon argent mais il ne me reconnaît pas, car je l'avais toujours vu depuis les gradins ou à la télévision. Il me dit que je n'ai pas assez d'argent, je sors donc ma carte Visa Or mais il insiste.

Tradabordo a dit…

Plus loin, on vend l'album Rouge [sûr ? De quoi s'agit-il ?] des Beatles, un bracelet en cuir, un poster du Real Madrid avec Amancio et tout, un rasoir électrique. Je me regarde dans le miroir et je vois Mercedes, mince et vêtue d'un maillot de rugby en [????] m'embrassant sur la bouche.
Pirri en personne arrive quand je sors mon argent [virgule avant les « mais » au milieu des phrases] mais il ne me reconnaît pas, car je l'avais toujours vu depuis les gradins ou à la télévision. Il me dit que je n'ai pas assez d'argent, je sors donc [pourquoi cet ajout ?] ma carte Visa Or [ça se dit comme ça ?] mais [vous l'avez déjà] il insiste [mal dit ici].

Florian Jarny a dit…

Plus loin, on vend The Red Album des Beatles, un bracelet en cuir, un poster du Real Madrid avec Amancio et tout, un rasoir électrique. Je me regarde dans le miroir et je vois Mercedes, mince et vêtue d'un maillot de rugby, m'embrassant sur la bouche.
Pirri en personne arrive quand je sors mon argent, cependant il ne me reconnaît pas, car je l'avais toujours vu depuis les gradins ou à la télévision. Il me dit que je n'ai pas assez d'argent, je sors ma carte Visa Premier mais il n'en démord pas.

Tradabordo a dit…

Plus loin, on vend The Red Album des Beatles, un bracelet en cuir, un poster du Real Madrid avec Amancio et tout, un rasoir électrique. Je me regarde dans le miroir et je vois Mercedes, mince et vêtue d'un maillot de rugby, m'embrassant sur la bouche.
Pirri en personne arrive quand je sors mon argent, cependant il ne me reconnaît pas, car je l'avais toujours vu depuis les gradins ou à la télévision. Il me dit que je n'ai pas assez d'argent, je sors ma carte Visa Premier mais il n'en démord pas.


Cf mon commentaire précédent sur les mais au milieu des phrases… pffffff.

Florian Jarny a dit…

Plus loin, on vend The Red Album des Beatles, un bracelet en cuir, un poster du Real Madrid avec Amancio et tout, un rasoir électrique. Je me regarde dans le miroir et je vois Mercedes, mince et vêtue d'un maillot de rugby, m'embrassant sur la bouche.
Pirri en personne arrive quand je sors mon argent, cependant il ne me reconnaît pas, car je l'avais toujours vu depuis les gradins ou à la télévision. Il me dit que je n'ai pas assez d'argent, je sors ma carte Visa Premier, mais il n'en démord pas.

Tradabordo a dit…

Plus loin, on vend The Red Album des Beatles, un bracelet en cuir, un poster du Real Madrid avec Amancio et tout, un rasoir électrique. Je me regarde dans le miroir et je vois Mercedes, mince et vêtue d'un maillot de rugby, m'embrassant sur la bouche.
Pirri en personne arrive quand je sors mon argent, cependant il ne me reconnaît pas, car je l'avais toujours vu depuis les gradins ou à la télévision. Il me dit que je n'ai pas assez d'argent, je sors ma carte Visa Premier, mais il n'en démord pas.

OK.