dimanche 28 février 2016

Projet Camille / Angélique – phrases 79-91

-En el fondo, Ema es una mujer bastante conforme con su suerte -dijo él.
Ella no contestó nada.
-Una mujer fría de corazón -dijo él.
Ella no contestó nada.
-¿No crees? -dijo él.
-Tal vez -dijo ella.
-Y a ti a veces te da por decir cosas tan absolutamente fantásticas.
Ella no dijo nada.
-¿Qué crees que me puede interesar en Ema? ¿Qué es lo que crees?
-Pero, ¿para qué volver sobre lo mismo? -dijo ella-. Es una cosa que he dicho al pasar. Sencillamente al pasar.

Traduction temporaire :

— Au fond, Ema est une femme qui ressemble assez à son sort, dit-il.
Elle ne répondit pas.
— Une femme au cœur de pierre.
Elle ne répondit pas.
— Tu ne trouves pas ?
— Peut-être.
— Et toi, parfois, tu sors des choses absolument fantastiques.
Elle ne dit rien.
— Tu crois qu'Ema peut m'intéresser ? Tu le crois vraiment ?
— Mais, pourquoi revenir dessus ? C'est une chose que j'ai dite comme ça. Simplement comme ça.

7 commentaires:

Angélique Gambiny a dit…

- Au fond, Ema est une femme assez semblable à sa chance, dit-il.
Elle ne répondit pas.
-Une femme sans coeur.
Elle ne répondit pas.
- Tu ne trouves pas ?
- Peut-être.
- Et toi parfois tu te mets à dire des choses absolument incroyables.
Elle ne dit rien.
- Tu crois qu'Ema peut m'intéresser ? C'est ce que tu crois ?
- Mais, pourquoi revenir dessus ? C'est une chose que j'ai dite comme ça.Tout simplement comme ça.

Angélique Gambiny a dit…

— Au fond, Ema est une femme assez semblable à sa chance, dit-il.
Elle ne répondit pas.
— Une femme sans coeur.
Elle ne répondit pas.
— Tu ne trouves pas ?
— Peut-être.
— Et toi parfois tu te mets à dire des choses absolument incroyables.
Elle ne dit rien.
— Tu crois qu'Ema peut m'intéresser ? C'est ce que tu crois ?
— Mais, pourquoi revenir dessus ? C'est une chose que j'ai dite comme ça.Tout simplement comme ça.

Tradabordo a dit…

— Au fond, Ema est une femme assez semblable à sa chance [clair ?], dit-il [nécessaire ? Je ne sais plus ce qui précède].
Elle ne répondit pas.
— Une femme sans coe[œ]ur [pas ce que dit la V.O.].
Elle ne répondit pas.
— Tu ne trouves pas ?
— Peut-être.
— Et toi [virgule] parfois [virgule] tu te mets [nécessaire ?] à dire [« sortir » ?] des choses absolument incroyables [pas la même choses].
Elle ne dit rien.
— Tu crois qu'Ema peut m'intéresser ? C'est ce que tu crois ?
— Mais, pourquoi revenir dessus ? C'est [un moyen de ne pas avoir ces deux « c'est » à la suite sans tomber dans l'artificialité ? Essayez] une chose que j'ai dite comme ça.Tout simplement comme ça [pas très naturel].

Camille a dit…

— Au fond, Ema est une femme qui ressemble assez à sa chance, dit-il [on avait une description avant, donc là, avec la reprise de dialogue le "dit-il" est nécessaire pour savoir qui reprends la parole].
Elle ne répondit pas.
— Une femme au cœur de pierre.
Elle ne répondit pas.
— Tu ne trouves pas ?
— Peut-être.
— Et toi, parfois, tu sors des choses absolument fantastiques.
Elle ne dit rien.
— Tu crois qu'Ema peut m'intéresser ? Tu le crois vraiment ?
— Mais, pourquoi revenir dessus ? C'est une chose que j'ai dite comme ça. Simplement comme ça.

Tradabordo a dit…

— Au fond, Ema est une femme qui ressemble assez à sa chance [ou dans le sens de « sort » ? J'hésite], dit-il.
Elle ne répondit pas.
— Une femme au cœur de pierre.
Elle ne répondit pas.
— Tu ne trouves pas ?
— Peut-être.
— Et toi, parfois, tu sors des choses absolument fantastiques.
Elle ne dit rien.
— Tu crois qu'Ema peut m'intéresser ? Tu le crois vraiment ?
— Mais, pourquoi revenir dessus ? C'est une chose que j'ai dite comme ça. Simplement comme ça.

Angélique Gambiny a dit…

— Au fond, Ema est une femme qui ressemble assez à son sort, dit-il.
Elle ne répondit pas.
— Une femme au cœur de pierre.
Elle ne répondit pas.
— Tu ne trouves pas ?
— Peut-être.
— Et toi, parfois, tu sors des choses absolument fantastiques.
Elle ne dit rien.
— Tu crois qu'Ema peut m'intéresser ? Tu le crois vraiment ?
— Mais, pourquoi revenir dessus ? C'est une chose que j'ai dite comme ça. Simplement comme ça.

Tradabordo a dit…

— Au fond, Ema est une femme qui ressemble assez à son sort, dit-il.
Elle ne répondit pas.
— Une femme au cœur de pierre.
Elle ne répondit pas.
— Tu ne trouves pas ?
— Peut-être.
— Et toi, parfois, tu sors des choses absolument fantastiques.
Elle ne dit rien.
— Tu crois qu'Ema peut m'intéresser ? Tu le crois vraiment ?
— Mais, pourquoi revenir dessus ? C'est une chose que j'ai dite comme ça. Simplement comme ça.

OK.