mercredi 24 février 2016

Projet Simona / Noëlline – phrase 4

La cuida con entusiasmo durante un tiempo y cada vez más se percata de la infinidad de atenciones y protecciones, expuestas a un descuido fatal, exigidas para la seguridad de la vida por un ser tan débil, al que un gato, una helada, un golpe, sed, calor, viento, amenazan.

Traduction en cours d'élaboration dans les commentaires

11 commentaires:

Simona Popovski a dit…

Il en prend soin avec enthousiasme durant un temps, et s'aperçoit chaque fois un peu plus de l'infinité d'attentions et de protections, exposées à une négligence fatale, exigées pour la sécurité de la vie pour un être si faible, celui qu'un chat, un brouillard givrant, un coup, la soif, la chaleur, le vent, menacent.

Tradabordo a dit…

Il en prend soin avec enthousiasme durant un temps, et s'aperçoit chaque fois [mal dit / hispanisme ici] un peu plus de l'infinité d'attentions et de protections [vous ne croyez pas qu'il manque des chevilles : « qu'il faut », ou même « qu'il leur faut » ? Je vous laisse réfléchir, car vous connaissez mieux votre texte que moi, mais là, je trouve que ça n'est pas très clair…], exposées à une négligence fatale, exigées pour la sécurité de la vie pour un être si faible, celui qu'un chat, un brouillard givrant, un coup, la soif, la chaleur, le vent, menacent.

Noelline Delcher a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Noelline Delcher a dit…

Il en prend soin avec enthousiasme durant un temps, et se rend compte un peu plus à chaque instant de l'infinité d'attentions et de protections exigées pour la sécurité de la vie pour un être si faible, exposé à une négligence fatale, celui qu'un chat, un brouillard givrant, un coup, la soif, la chaleur, le vent, menacent.

Tradabordo a dit…

Il en prend soin avec enthousiasme durant un temps, et se rend compte un peu plus à chaque instant [pas exactement ce que dit la V.O.] de l'infinité d'attentions et de protections exigées pour la sécurité de la vie d'un être si faible, exposé à une négligence [pas ce que dit la V.O.] fatale, celui qu'un chat, un brouillard givrant [« gelée »], un coup, la soif, la chaleur, le vent, menacent.

Noelline Delcher a dit…

Il en prend soin avec enthousiasme durant un temps, et s'aperçoit chaque fois systématiquement un peu plus de l'infinité d'attentions et de protections qu'il leur faut, exposées à une négligence fatale, exigées pour la sécurité de la vie pour un être si faible, celui qu'un chat, un brouillard givrant, un coup, la soif, la chaleur, le vent, menacent.

Tradabordo a dit…

Il en prend soin avec enthousiasme durant un temps, et s'aperçoit chaque fois systématiquement un peu plus de l'infinité d'attentions et de protections qu'il leur faut, exposées à une négligence fatale, exigées pour la sécurité de la vie pour un être si faible, celui [nécessaire ?] qu'un chat, un brouillard givrant [cf mon commentaire précédent sur ce mot], un coup, la soif, la chaleur, le vent, menacent.

Noelline Delcher a dit…

Il en prend soin avec enthousiasme durant un temps, et s'aperçoit chaque fois systématiquement un peu plus de l'infinité d'attentions et de protections qu'il leur faut, exposées à une négligence fatale, exigées pour la sécurité de la vie pour un être si faible, qu'un chat, un brouillard gelée, un coup, la soif, la chaleur, le vent, menacent.

Tradabordo a dit…

Il en prend soin avec enthousiasme durant un temps, et s'aperçoit chaque fois systématiquement un peu plus de l'infinité d'attentions et de protections qu'il leur faut, exposées à une négligence fatale, exigées pour la sécurité de la vie pour un être si faible, qu'un chat, un brouillard [supprimez ; « gelée » tout court] gelée, un coup, la soif, la chaleur, le vent, menacent.

Noelline Delcher a dit…

Il en prend soin avec enthousiasme durant un temps, et s'aperçoit chaque fois systématiquement un peu plus de l'infinité d'attentions et de protections qu'il leur faut, exposées à une négligence fatale, exigées pour la sécurité de la vie pour un être si faible, qu'un chat, une gelée, un coup, la soif, la chaleur, le vent, menacent.

Tradabordo a dit…

Il en prend soin avec enthousiasme durant un temps, et s'aperçoit chaque fois systématiquement un peu plus de l'infinité d'attentions et de protections qu'il leur faut, exposées à une négligence fatale, exigées pour la sécurité de la vie pour un être si faible, qu'un chat, une gelée, un coup, la soif, la chaleur, le vent, menacent.

OK.

Simona ?