jeudi 31 mars 2016

Projet Camille / Angélique 3 – phrases 57-71

El suelo te parece blando. A tu derecha se yerguen los tres montículos verdes, formando un triángulo isósceles. Caminas hacia el más cercano.
Crece una hierba verdiazulada sobre el terreno, más abundante cerca de los montículos. No te cuesta trabajo caminar sobre ella. El cielo se ilumina cada vez más, imperceptiblemente, con un color violeta fuerte debido seguramente a algún gas de la alta atmósfera.
Llegas a la primera nave. Se alza varios metros hacia el cielo, con las estructuras inferiores totalmente ocultas por la enredadera. La planta tiene gruesos tallos leñosos y hojas grandes y abundantes. Un vegetal de ese tipo no cubre una estructura semejante en pocos días. Ni en semanas. Ni en meses. Vuelves la mirada hacia tu nave sin ninguna razón. Brilla al sol, radiante.
Ahora debes subir.

Traduction temporaire :
Le sol te semble mou. À ta droite, se dressent les trois monticules verts, formant un triangle isocèle. Tu marches vers le plus proche. Une herbe bleue-verte pousse là, plus abondante près des monticules. Il ne t'est pas difficile de marcher dessus. Le ciel s'éclaire de plus en plus, imperceptiblement, d'une couleur violette prononcée, certainement due à un gaz de la stratosphère. Tu atteins le premier vaisseau. Il s'élève sur plusieurs mètres vers le ciel, ses structures inférieures totalement cachées par la plante grimpante. Elle possède d'épaisses tiges ligneuses et de grandes feuilles abondantes. Un végétal de ce type ne peut couvrir une structure pareille en quelques jours à peine. Ni en semaines. Ni en mois. Tu tournes le regard vers le vaisseau sans aucune raison. Le soleil brille, radieux.

6 commentaires:

Camille a dit…

Le sol te semble mou. À ta droite, se dressent les trois monticules verts, formant un triangle isocèle. Tu marches vers celui qui est le plus près.
Une herbe bleue-verte pousse sur place, elle est plus abondante près des monticules. Il ne t'est pas difficile de marcher sur elle. Le ciel s'illumine un peu plus chaque fois, imperceptiblement, d'une couleur violette prononcée certainement dû à un gaz de la haute atmosphère. Tu arrives au premier vaisseau. Il s'élève sur plusieurs mètres vers le ciel, avec les structures inférieures totalement cachée par la plante grimpante. La plante possède d'épaisses tiges ligneuses et d'abondantes grandes feuilles. Un végétal de ce type ne peut couvrir une structure pareille en si peu de jours. Ni en semaines. Ni en mois. Tu tournes le regard vers le vaisseau sans raison apparente. Le soleil brille, radieux.
Maintenant, tu dois monter.

Tradabordo a dit…

Le sol te semble mou. À ta droite, se dressent les trois monticules verts, formant un triangle isocèle. Tu marches vers celui qui est [nécessaire ?] le plus près [« proche » ? Je vous laisse trancher].
Une herbe bleue-verte pousse sur place [« là » ?], elle est [nécessaire ?] plus abondante près des monticules. Il ne t'est pas difficile de marcher sur elle [juste : « dessus » ?]. Le ciel s'illumine [j'hésite] un peu plus chaque fois [CS], imperceptiblement, d'une couleur violette prononcée [virgule] certainement dû [grammaire ?] à un gaz de la haute atmosphère [ça se dit ? Vérifiez, quand même]. Tu arrives au [« atteins le » ? Comme vous voulez…] premier vaisseau. Il s'élève sur plusieurs mètres vers le ciel, avec les [avec juste un possessif ?] structures inférieures totalement cachée [grammaire] par la plante grimpante. La plante [pas de répétition en V.O., donc pas de répétition en français] possède d'épaisses tiges ligneuses et d'abondantes grandes [pas génial, les deux adjectifs à côté] feuilles. Un végétal de ce type ne peut couvrir une structure pareille en si peu de jours [« en quelques jours à peine »]. Ni en semaines. Ni en mois. Tu tournes le regard vers le vaisseau sans raison apparente [pas ce que dit la V.O.]. Le soleil brille, radieux.

Angélique Gambiny a dit…

Le sol te semble mou. À ta droite, se dressent les trois monticules verts, formant un triangle isocèle. Tu marches vers le plus proche.
Une herbe bleue-verte pousse là, plus abondante près des monticules. Il ne t'est pas difficile de marcher dessus. Le ciel s'éclaire de plus en plus, imperceptiblement, d'une couleur violette prononcée, certainement due à un gaz de la stratosphère. Tu atteins le premier vaisseau. Il s'élève sur plusieurs mètres vers le ciel, ses structures inférieures totalement cachées par la plante grimpante. Elle possède d'épaisses tiges ligneuses et de nombreuses grandes feuilles. Un végétal de ce type ne peut couvrir une structure pareille en quelques jours à peine. Ni en semaines. Ni en mois. Tu tournes le regard vers le vaisseau sans aucune raison. Le soleil brille, radieux.

Tradabordo a dit…

Le sol te semble mou. À ta droite, se dressent les trois monticules verts, formant un triangle isocèle. Tu marches vers le plus proche.
Une herbe bleue-verte pousse là, plus abondante près des monticules. Il ne t'est pas difficile de marcher dessus. Le ciel s'éclaire de plus en plus, imperceptiblement, d'une couleur violette prononcée, certainement due à un gaz de la stratosphère. Tu atteins le premier vaisseau. Il s'élève sur plusieurs mètres vers le ciel, ses structures inférieures totalement cachées par la plante grimpante. Elle possède d'épaisses tiges ligneuses et de nombreuses grandes [les deux adjectifs ne s'enchaînent pas bien] feuilles. Un végétal de ce type ne peut couvrir une structure pareille en quelques jours à peine. Ni en [nécessaire ?] semaines. Ni en [nécessaire ?] mois. Tu tournes le regard vers le vaisseau sans aucune raison. Le soleil brille, radieux.

Camille a dit…

Le sol te semble mou. À ta droite, se dressent les trois monticules verts, formant un triangle isocèle. Tu marches vers le plus proche.
Une herbe bleue-verte pousse là, plus abondante près des monticules. Il ne t'est pas difficile de marcher dessus. Le ciel s'éclaire de plus en plus, imperceptiblement, d'une couleur violette prononcée, certainement due à un gaz de la stratosphère. Tu atteins le premier vaisseau. Il s'élève sur plusieurs mètres vers le ciel, ses structures inférieures totalement cachées par la plante grimpante. Elle possède d'épaisses tiges ligneuses et de grandes feuilles abondantes. Un végétal de ce type ne peut couvrir une structure pareille en quelques jours à peine. Ni en semaines. Ni en mois. Tu tournes le regard vers le vaisseau sans aucune raison. Le soleil brille, radieux.

Tradabordo a dit…

Le sol te semble mou. À ta droite, se dressent les trois monticules verts, formant un triangle isocèle. Tu marches vers le plus proche.
Une herbe bleue-verte pousse là, plus abondante près des monticules. Il ne t'est pas difficile de marcher dessus. Le ciel s'éclaire de plus en plus, imperceptiblement, d'une couleur violette prononcée, certainement due à un gaz de la stratosphère. Tu atteins le premier vaisseau. Il s'élève sur plusieurs mètres vers le ciel, ses structures inférieures totalement cachées par la plante grimpante. Elle possède d'épaisses tiges ligneuses et de grandes feuilles abondantes. Un végétal de ce type ne peut couvrir une structure pareille en quelques jours à peine. Ni en semaines. Ni en mois. Tu tournes le regard vers le vaisseau sans aucune raison. Le soleil brille, radieux.

OK.