mercredi 30 mars 2016

Projet Hadjer – phrases 133-142

— Cuando era niño, mis padres me regalaron un gato por mi cumpleaños. Pronto le tomé cariño y el gato parecía corresponder a mi amor y dedicación. Chispita era su nombre. Cuando creció, Chispita comenzó a comportarse de modo extraño, se volvió irascible con todos, menos conmigo, eso me acarreaba problemas con mi padre, que odiaba al gato. Una tarde de verano, cuando llegué a casa, descubrí a mi madre con los brazos ensangrentados. Chispita la había atacado en su dormitorio sin motivo aparente. Llamé al gato, pero Chispita no llegó a mi encuentro como era su costumbre. Avancé hacía el patio trasero con la intención de buscarlo, pero me sorprendí con la imagen de mi padre sosteniendo un martillo por encima de su cabeza y machacando a Chispita. Le gritaba: “te mataré, estúpido gato, voy a molerte a golpes, gato infernal”.

Traduction temporaire :
— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis rapidement pris d'affection pour lui, et il semblait me rendre mon amour et mon dévouement. Son nom était Petite Étincelle. Lorsqu'il a grandi, Petite Étincelle a commencé à se comporter bizarrement, il est devenu irascible avec tout le monde, moins avec moi, et cela m'a attiré des problèmes avec mon père, qui le détestait. Un après-midi d'été, alors que je suis rentré à la maison, j'ai découvert ma mère avec les bras ensanglantés. Petite Étincelle l'avait attaquée dans sa chambre, sans motif apparent. J'ai appelé le chat, mais Petite Étincelle n'est pas venu à ma rencontre comme d'habitude. J'ai avancé vers l’arrière-cour pour le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au-dessus de sa tête et s'acharnant sur Petite Étincelle m'a stupéfait. Il criait : "je vais te tuer, stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

10 commentaires:

Hadjer Bouzid a dit…

— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis aussitôt pris d'affection pour lui, et le chat semblait correspondre à mon amour et mon dévouement. Son nom était Chispita. Lorsqu'il avait grandit, Chispita commença à se comporter bizarrement, il etaut devenu irritable avec tout le monde, moins avec moi, cela provoqua des problèmes avec mon père, qui détestait le chat. Un après-midi d'été, alors que je rentrai à la maison, j'ai découvert ma mère avec les bras ensanglantés. Chispita l'avait attaquée dans sa chambre sans motif apparent. J'appelai le chat, mais Chispita ne vint pas à ma rencontre comme habituellement. J'avançai vers la cour arrière avec l'intention de le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au dessus de sa tête et s'acharnait sur Chispita. Il criait : "je te tuerai, stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

Tradabordo a dit…

— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis aussitôt pris d'affection pour lui, et le chat semblait correspondre à [CS] mon amour et mon dévouement. Son nom était Chispita [traduisez]. Lorsqu'il avait grandit [temps], Chispita commença [pas de passé simple dans les dialogues] à se comporter bizarrement, il etaut [?] devenu [temps] irritable [littéral ?] avec tout le monde, moins avec moi, [« et » ?] cela provoqua des problèmes avec mon père [ne pas oublier le « le » espagnol], qui détestait le chat. Un après-midi d'été, alors que je rentrai [pas de passé simple dans les dialogues] à la maison, j'ai découvert [vous voyez, ça ne va pas… vous mélangez passé simple et passé composé ; ça, c'est interdit…] ma mère avec les bras ensanglantés. Chispita l'avait attaquée dans sa chambre [virgule ?] sans motif apparent. J'appelai [temps] le chat, mais Chispita ne vint [temps] pas à ma rencontre comme habituellement [manque de naturel]. J'avançai [temps] vers la cour arrière avec l'intention [naturel ?] de le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au dessus de sa tête et s'acharnait sur Chispita [il manque un bout de la phrase]. Il criait : "je te tuerai [« vais te… »], stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

Je m'absente quelques jours – pour que vous puissiez avancer, je vous mets plusieurs sections de la suite.

Hadjer Bouzid a dit…

— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis aussitôt pris d'affection pour lui, et le chat semblait me rendre mon amour et mon dévouement. Son nom était Petite Étincelle. Lorsqu'il a grandit, Petite Étincelle a commencé à se comporter bizarrement, il est devenu violent avec tout le monde, moins avec moi, et cela m'attira des problèmes avec mon père, qui détestait le chat. Un après-midi d'été, alors que je rentrais à la maison, j'ai découvert ma mère avec les bras ensanglantés. Petite Étincelle l'avait attaquée dans sa chambre, sans motif apparent. J'ai appelé le chat, mais Petite Étincelle n'est pas venu à ma rencontre comme d'habitude. J'avançais vers la cour arrière pour le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au dessus de sa tête et s'acharnant sur Petite Étincelle m'a stupéfait. Il criait : "je vais te tuer stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

Tradabordo a dit…

— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis aussitôt [ou « rapidement » ? Vérifiez dans le dico] pris d'affection pour lui, et le chat [nécessaire ?] semblait me rendre mon amour et mon dévouement. Son nom était Petite Étincelle. Lorsqu'il a grandit [grammaire], Petite Étincelle a commencé à se comporter bizarrement, il est devenu violent [FS] avec tout le monde, moins avec moi, et cela m'attira [jusque-là, vous étiez au passé composé ; ne mélangez pas] des problèmes avec mon père, qui détestait le chat [nécessaire de répéter ?]. Un après-midi d'été, alors que je rentrais [temps] à la maison, j'ai découvert ma mère avec les bras ensanglantés. Petite Étincelle l'avait attaquée dans sa chambre, sans motif apparent. J'ai appelé le chat, mais Petite Étincelle n'est pas venu à ma rencontre comme d'habitude. J'avançais [temps] vers la cour arrière [au fait, ça se dit comme ça ?] pour le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au dessus de sa tête et s'acharnant sur Petite Étincelle m'a stupéfait. Il criait : "je vais te tuer [virgule] stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

Hadjer Bouzid a dit…

— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis rapidement pris d'affection pour lui, et il semblait me rendre mon amour et mon dévouement. Son nom était Petite Étincelle. Lorsqu'il a grandi, Petite Étincelle a commencé à se comporter bizarrement, il est devenu étrange avec tout le monde, moins avec moi, et cela m'a attiré des problèmes avec mon père, qui le détestait. Un après-midi d'été, alors que je suis rentré à la maison, j'ai découvert ma mère avec les bras ensanglantés. Petite Étincelle l'avait attaquée dans sa chambre, sans motif apparent. J'ai appelé le chat, mais Petite Étincelle n'est pas venu à ma rencontre comme d'habitude. J'ai avancé vers l’arrière-cour [ça c’est la traduction pour « traspatio » autrement, je n’avais pas d’autre choix que de le laisser en traduction littérale…] pour le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au-dessus de sa tête et s'acharnant sur Petite Étincelle m'a stupéfait. Il criait : "je vais te tuer, stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

Tradabordo a dit…

— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis rapidement pris d'affection pour lui, et il semblait me rendre mon amour et mon dévouement. Son nom était Petite Étincelle. Lorsqu'il a grandi, Petite Étincelle a commencé à se comporter bizarrement, il est devenu étrange [littéral] avec tout le monde, moins avec moi, et cela m'a attiré des problèmes avec mon père, qui le détestait. Un après-midi d'été, alors que je suis rentré à la maison, j'ai découvert ma mère avec les bras ensanglantés. Petite Étincelle l'avait attaquée dans sa chambre, sans motif apparent. J'ai appelé le chat, mais Petite Étincelle n'est pas venu à ma rencontre comme d'habitude. J'ai avancé vers l’arrière-cour pour le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au-dessus de sa tête et s'acharnant sur Petite Étincelle m'a stupéfait. Il criait : "je vais te tuer, stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

Hadjer Bouzid a dit…

— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis rapidement pris d'affection pour lui, et il semblait me rendre mon amour et mon dévouement. Son nom était Petite Étincelle. Lorsqu'il a grandi, Petite Étincelle a commencé à se comporter bizarrement, il est devenu colérique (je ne vois pas d'autre traduction pour ce terme à vrai dire...) avec tout le monde, moins avec moi, et cela m'a attiré des problèmes avec mon père, qui le détestait. Un après-midi d'été, alors que je suis rentré à la maison, j'ai découvert ma mère avec les bras ensanglantés. Petite Étincelle l'avait attaquée dans sa chambre, sans motif apparent. J'ai appelé le chat, mais Petite Étincelle n'est pas venu à ma rencontre comme d'habitude. J'ai avancé vers l’arrière-cour pour le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au-dessus de sa tête et s'acharnant sur Petite Étincelle m'a stupéfait. Il criait : "je vais te tuer, stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

Tradabordo a dit…

— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis rapidement pris d'affection pour lui, et il semblait me rendre mon amour et mon dévouement. Son nom était Petite Étincelle. Lorsqu'il a grandi, Petite Étincelle a commencé à se comporter bizarrement, il est devenu colérique (je ne vois pas d'autre traduction pour ce terme à vrai dire... /// littéral : c'est le même mot en français : irascible) avec tout le monde, moins avec moi, et cela m'a attiré des problèmes avec mon père, qui le détestait. Un après-midi d'été, alors que je suis rentré à la maison, j'ai découvert ma mère avec les bras ensanglantés. Petite Étincelle l'avait attaquée dans sa chambre, sans motif apparent. J'ai appelé le chat, mais Petite Étincelle n'est pas venu à ma rencontre comme d'habitude. J'ai avancé vers l’arrière-cour pour le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au-dessus de sa tête et s'acharnant sur Petite Étincelle m'a stupéfait. Il criait : "je vais te tuer, stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

Hadjer Bouzid a dit…

— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis rapidement pris d'affection pour lui, et il semblait me rendre mon amour et mon dévouement. Son nom était Petite Étincelle. Lorsqu'il a grandi, Petite Étincelle a commencé à se comporter bizarrement, il est devenu irascible avec tout le monde, moins avec moi, et cela m'a attiré des problèmes avec mon père, qui le détestait. Un après-midi d'été, alors que je suis rentré à la maison, j'ai découvert ma mère avec les bras ensanglantés. Petite Étincelle l'avait attaquée dans sa chambre, sans motif apparent. J'ai appelé le chat, mais Petite Étincelle n'est pas venu à ma rencontre comme d'habitude. J'ai avancé vers l’arrière-cour pour le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au-dessus de sa tête et s'acharnant sur Petite Étincelle m'a stupéfait. Il criait : "je vais te tuer, stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

Tradabordo a dit…

— Quand j'étais enfant, mes parents m'ont offert un chat pour mon anniversaire. Je me suis rapidement pris d'affection pour lui, et il semblait me rendre mon amour et mon dévouement. Son nom était Petite Étincelle. Lorsqu'il a grandi, Petite Étincelle a commencé à se comporter bizarrement, il est devenu irascible avec tout le monde, moins avec moi, et cela m'a attiré des problèmes avec mon père, qui le détestait. Un après-midi d'été, alors que je suis rentré à la maison, j'ai découvert ma mère avec les bras ensanglantés. Petite Étincelle l'avait attaquée dans sa chambre, sans motif apparent. J'ai appelé le chat, mais Petite Étincelle n'est pas venu à ma rencontre comme d'habitude. J'ai avancé vers l’arrière-cour pour le chercher, mais l'image de mon père tenant un marteau au-dessus de sa tête et s'acharnant sur Petite Étincelle m'a stupéfait. Il criait : "je vais te tuer, stupide chat, je vais te démolir, chat infernal".

OK.