lundi 21 mars 2016

Projet Hadjer – phrases 75-82

Señor WB: Eso, Eso, Eso, me visitó por la noche, en un sueño. Me pidió reescribir su historia. A Eso no le gusta la novela escrita por Bill Denbrough, donde Los Perdedores derrotan a Eso.
Querido Tartaja: En tu mente existe un mal superior a Eso, que es capaz de derrotar a Los Perdedores. Una criatura aún peor que las nombradas por Thad Beaumont en su novela La mitad oscura.
—No entiendo nada, dijo Ramírez, arrugando las hojas con sus manos y golpeando el filo del diván. —No entiendo nada, volvió a decir, esta vez tapando su rostro con los restos de papel.
David caminó en dirección de los cuadros de sonrisas, al fondo de su despacho. 

Traduction temporaire :
Monsieur WB : Ça, ça, ça, m'a rendu visite une nuit, dans un rêve. Il m'a demandé de réécrire son histoire. Ça n'aime pas le roman écrit par Bill Denbrough, où Le Club des Ratés bat Ça.
Ce Cher Bredouilleur : Dans ton esprit, il existe un mal supérieur à Ça, capable de battre Le Club des Ratés. Une créature encore pire que celles nommées par Thad Beaumont dans La Part des ténèbres.
— Je ne comprends rien, coupa Ramírez, en chiffonnant les feuilles et en frappant le bord du canapé. Je ne comprends rien, répéta-t-il, cette fois en se cachant le visage dans les restes de papier.

David se dirigea vers les tableaux de sourires, au fond de son bureau.

6 commentaires:

Hadjer Bouzid a dit…

Monsieur WB : Ça, ça, ça, m'a rendu visite une nuit, dans un rêve. Il m'a demandé de réécrire son histoire. Ça n'aime pas le roman écrit par Bill Denbrough où Le Club des Ratés battent Ça.
Ce Cher Bredouilleur : Dans ton esprit il existe un mal supérieur à Ça, qui est capable de battre Le Club des Ratés. Une créature encore pire que celles nommées par Thad Beaumont dans son roman La Part des ténèbres.
— Je ne comprends rien, dit Ramírez, en chiffonnant les feuilles dans ses mains et en frappant le bord du canapé. Je ne comprends rien, dit-il à nouveau, cette fois en se cachant le visage avec les restes du papier.

David se dirigea vers les tableaux de sourires au fond de son bureau.

Tradabordo a dit…

Monsieur WB : Ça, ça, ça, m'a rendu visite une nuit, dans un rêve. Il m'a demandé de réécrire son histoire. Ça n'aime pas le roman écrit par Bill Denbrough [virgule] où Le Club [ajout nécessaire ? J'hésite] des Ratés battent [le cas échéant, attention : singulier ou pluriel] Ça.
Ce Cher Bredouilleur : Dans ton esprit [virgule puisque pas le sujet] il existe un mal supérieur à Ça, qui est [nécessaire ?] capable de battre Le Club [idem ?] des Ratés. Une créature encore pire que celles nommées par Thad Beaumont dans son roman La Part des ténèbres.
— Je ne comprends rien, dit [« coupa » ?] Ramírez, en chiffonnant les feuilles dans ses mains [nécessaire ? Je veux dire : il ne les chiffonne pas avec ses pieds ;-)] et en frappant le bord du canapé. Je ne comprends rien, dit-il à nouveau [« répéta-t-il » ?], cette fois en se cachant le visage avec [ou « dans » ? Comme vous préférez] les restes du [« de » ?] papier.
David se dirigea vers les tableaux de sourires [virgule] au fond de son bureau.

Hadjer Bouzid a dit…

Monsieur WB : Ça, ça, ça, m'a rendu visite une nuit, dans un rêve. Il m'a demandé de réécrire son histoire. Ça n'aime pas le roman écrit par Bill Denbrough, où Le Club [je l'ai mis comme ça parce que c'est des personnages du roman de Stephen King, Ça] des Ratés bat Ça.
Ce Cher Bredouilleur : Dans ton esprit, il existe un mal supérieur à Ça, capable de battre Le Club des Ratés. Une créature encore pire que celles nommées par Thad Beaumont dans son roman La Part des ténèbres.
— Je ne comprends rien, coupa Ramírez, en chiffonnant les feuilles et en frappant le bord du canapé. Je ne comprends rien, répéta-t-il, cette fois en se cachant le visage dans les restes de papier.
David se dirigea vers les tableaux de sourires, au fond de son bureau.

Tradabordo a dit…

Monsieur WB : Ça, ça, ça, m'a rendu visite une nuit, dans un rêve. Il m'a demandé de réécrire son histoire. Ça n'aime pas le roman écrit par Bill Denbrough, où Le Club des Ratés bat Ça.
Ce Cher Bredouilleur : Dans ton esprit, il existe un mal supérieur à Ça, capable de battre Le Club des Ratés. Une créature encore pire que celles nommées par Thad Beaumont dans son roman [je supprimerais, du coup… pour ne pas qu'on pense que c'est lui l'auteur] La Part des ténèbres.
— Je ne comprends rien, coupa Ramírez, en chiffonnant les feuilles et en frappant le bord du canapé. Je ne comprends rien, répéta-t-il, cette fois en se cachant le visage dans les restes de papier.
David se dirigea vers les tableaux de sourires, au fond de son bureau.

Hadjer Bouzid a dit…

Monsieur WB : Ça, ça, ça, m'a rendu visite une nuit, dans un rêve. Il m'a demandé de réécrire son histoire. Ça n'aime pas le roman écrit par Bill Denbrough, où Le Club des Ratés bat Ça.
Ce Cher Bredouilleur : Dans ton esprit, il existe un mal supérieur à Ça, capable de battre Le Club des Ratés. Une créature encore pire que celles nommées par Thad Beaumont dans La Part des ténèbres.
— Je ne comprends rien, coupa Ramírez, en chiffonnant les feuilles et en frappant le bord du canapé. Je ne comprends rien, répéta-t-il, cette fois en se cachant le visage dans les restes de papier.
David se dirigea vers les tableaux de sourires, au fond de son bureau.

Tradabordo a dit…

Monsieur WB : Ça, ça, ça, m'a rendu visite une nuit, dans un rêve. Il m'a demandé de réécrire son histoire. Ça n'aime pas le roman écrit par Bill Denbrough, où Le Club des Ratés bat Ça.
Ce Cher Bredouilleur : Dans ton esprit, il existe un mal supérieur à Ça, capable de battre Le Club des Ratés. Une créature encore pire que celles nommées par Thad Beaumont dans La Part des ténèbres.
— Je ne comprends rien, coupa Ramírez, en chiffonnant les feuilles et en frappant le bord du canapé. Je ne comprends rien, répéta-t-il, cette fois en se cachant le visage dans les restes de papier.
David se dirigea vers les tableaux de sourires, au fond de son bureau.

OK.