lundi 21 mars 2016

Projet Danny – phrase 41

Me estoy viendo chiquitita, no comprendiendo aún por qué yo tenía colores “Patita” en cajita de 12 y el resto tenía crayolas “Crayons” y colores “Caran D’Ache” (o como se llamen) en cajota de 1,000, y curiosamente yo pintaba más bonito que muchas de esas niñas que no sabían aprovechar sus millones de colores, y me estoy viendo con mis patines nuevos en la casa de Ximenita, cuyos padres eran dueños de Canal 4 pero ella nunca los veía, pobre, y Ximenita me dijo que mis patines eran feos, y yo le dije que tenía otros y era una mentira, yo sólo tenía mis patines de zapatilla y no de botín, pero yo le enseñé a patinar a Ximenita, y fue entonces que se olvidó de mis patines de zapatilla y me llevó con su chofer a comer helados. 

Traduction temporaire :
Je me vois enfant, ne comprenant pas encore pourquoi j’avais une petite boîte de 12 crayons de couleur « Patita » alors que les autres avaient des crayons à la cire « Crayola » et des crayons « Caran D’Ache » (peu importe le nom) dans une grosse boîte de 1000. Curieusement, je dessinais bien mieux que beaucoup de ces filles qui ne savaient pas exploiter ces millions de couleurs ; je me vois avec mes nouveaux patins, chez Ximenita, dont les parents étaient propriétaires de Canal 4, mais qu’elle ne voyait jamais, la pauvre. Ximenita m’a dit que mes patins étaient laids et je lui ai répondu que j’en avais d’autres, mais je mentais, je n’avais que mes patins à roulettes et pas de rollers, mais j’ai appris à Ximenita à patiner et là, elle a oublié mes patins à roulettes et elle m’a emmené, avec son chauffeur, manger des glaces.

8 commentaires:

danny moro a dit…

Je me vois petiote, ne comprenant pas encore pourquoi j’avais une petite boîte de 12 crayons de couleur « Patita » et que le reste était des crayons à la cire « Crayola » et des crayons « Caran D’Ache » (ou peu importe comment ils se nomment) dans une grosse boîte de 1.000. Curieusement, je dessinais vachement mieux que beaucoup de ces filles qui ne savaient pas exploiter ses millions de couleurs ; je me vois avec mes nouveaux patins chez Ximenita, dont les parents étaient détenteurs de Canal 4, mais elle ne les voyait jamais, la pauvre. Ximenita m’a dit que mes patins étaient laids et je lui ai répondu que j’en avais d’autres, mais c’était un mensonge, je n’avais que mes patins à roulettes et pas les bottines, mais j’ai appris à Ximenita à patiner et c’est alors qu’elle a oublié mes patins à roulettes et qu’elle m’a emmené, avec son chauffeur, manger des glaces.

Tradabordo a dit…

Je me vois petiote, ne comprenant pas encore pourquoi j’avais une petite [on supprime – comme vous avez « petiote » avant ? Ou alors, changez « petiote »] boîte de 12 crayons de couleur « Patita » et que le reste était [CS] des crayons à la cire « Crayola » et des crayons « Caran D’Ache » (ou peu importe comment ils se nomment [naturel ?]) dans une grosse boîte de 1000. Curieusement, je dessinais vachement [registre ?] mieux que beaucoup de ces filles qui ne savaient pas exploiter ses millions de couleurs ; je me vois avec mes nouveaux patins [virgule] chez Ximenita, dont les parents étaient détenteurs [naturel ?] de Canal 4, mais elle ne les voyait jamais, la pauvre. Ximenita m’a dit que mes patins étaient laids et je lui ai répondu que j’en avais d’autres, mais c’était un mensonge, je n’avais que mes patins à roulettes et pas les [compréhensible ?] bottines, mais j’ai appris à Ximenita à patiner et c’est [pas naturel + vous avez « c'était » juste avant] alors qu’elle a oublié mes patins à roulettes et qu’elle m’a emmené, avec son chauffeur, manger des glaces.

danny moro a dit…

Je me vois enfant, ne comprenant pas encore pourquoi j’avais une petite boîte de 12 crayons de couleur « Patita » et le reste j’avais des crayons à la cire « Crayola » et des crayons « Caran D’Ache » (peu importe le nom) dans une grosse boîte de 1000. Curieusement, je dessinais bien mieux que beaucoup de ces filles qui ne savaient pas exploiter ses millions de couleurs ; je me vois avec mes nouveaux patins, chez Ximenita, dont les parents étaient propriétaires de Canal 4, mais elle ne les voyait jamais, la pauvre. Ximenita m’a dit que mes patins étaient laids et je lui ai répondu que j’en avais d’autres, mais c’était un mensonge, je n’avais que mes patins à roulettes et pas de bottine, mais j’ai appris à Ximenita à patiner et de là, elle a oublié mes patins à roulettes et elle m’a emmené, avec son chauffeur, manger des glaces.

Tradabordo a dit…

Je me vois enfant, ne comprenant pas encore pourquoi j’avais une petite boîte de 12 crayons de couleur « Patita » et le reste j’[CS]avais des crayons à la cire « Crayola » et des crayons « Caran D’Ache » (peu importe le nom) dans une grosse boîte de 1000. Curieusement, je dessinais bien mieux que beaucoup de ces filles qui ne savaient pas exploiter ses [?] millions de couleurs ; je me vois avec mes nouveaux patins, chez Ximenita, dont les parents étaient propriétaires de Canal 4, mais [« qu' » ?]elle ne les voyait jamais, la pauvre. Ximenita m’a dit que mes patins étaient laids et je lui ai répondu que j’en avais d’autres, mais c’était un mensonge [« mais je mentais » ; comme ça, on supprime le « c'était »], je n’avais que mes patins à roulettes et pas de bottine [CS], mais j’ai appris à Ximenita à patiner et de [supprimez] là, elle a oublié mes patins à roulettes et elle m’a emmené, avec son chauffeur, manger des glaces.

danny moro a dit…

Je me vois enfant, ne comprenant pas encore pourquoi j’avais une petite boîte de 12 crayons de couleur « Patita » alors que les autres avaient des crayons à la cire « Crayola » et des crayons « Caran D’Ache » (peu importe le nom) dans une grosse boîte de 1000. Curieusement, je dessinais bien mieux que beaucoup de ces filles qui ne savaient pas exploiter ces millions de couleurs ; je me vois avec mes nouveaux patins, chez Ximenita, dont les parents étaient propriétaires de Canal 4, mais qu’elle ne voyait jamais, la pauvre. Ximenita m’a dit que mes patins étaient laids et je lui ai répondu que j’en avais d’autres, mais je mentais, je n’avais que mes patins à roulettes et pas de chaussure, mais j’ai appris à Ximenita à patiner et là, elle a oublié mes patins à roulettes et elle m’a emmené, avec son chauffeur, manger des glaces.

Tradabordo a dit…

Je me vois enfant, ne comprenant pas encore pourquoi j’avais une petite boîte de 12 crayons de couleur « Patita » alors que les autres avaient des crayons à la cire « Crayola » et des crayons « Caran D’Ache » (peu importe le nom) dans une grosse boîte de 1000. Curieusement, je dessinais bien mieux que beaucoup de ces filles qui ne savaient pas exploiter ces millions de couleurs ; je me vois avec mes nouveaux patins, chez Ximenita, dont les parents étaient propriétaires de Canal 4, mais qu’elle ne voyait jamais, la pauvre. Ximenita m’a dit que mes patins étaient laids et je lui ai répondu que j’en avais d’autres, mais je mentais, je n’avais que mes patins à roulettes et pas de chaussure [non ; c'est l'autre catégorie de patins à roulettes ; rollers ?], mais j’ai appris à Ximenita à patiner et là, elle a oublié mes patins à roulettes et elle m’a emmené, avec son chauffeur, manger des glaces.

danny moro a dit…

Je me vois enfant, ne comprenant pas encore pourquoi j’avais une petite boîte de 12 crayons de couleur « Patita » alors que les autres avaient des crayons à la cire « Crayola » et des crayons « Caran D’Ache » (peu importe le nom) dans une grosse boîte de 1000. Curieusement, je dessinais bien mieux que beaucoup de ces filles qui ne savaient pas exploiter ces millions de couleurs ; je me vois avec mes nouveaux patins, chez Ximenita, dont les parents étaient propriétaires de Canal 4, mais qu’elle ne voyait jamais, la pauvre. Ximenita m’a dit que mes patins étaient laids et je lui ai répondu que j’en avais d’autres, mais je mentais, je n’avais que mes patins à roulettes et pas de rollers, mais j’ai appris à Ximenita à patiner et là, elle a oublié mes patins à roulettes et elle m’a emmené, avec son chauffeur, manger des glaces.

Tradabordo a dit…

Je me vois enfant, ne comprenant pas encore pourquoi j’avais une petite boîte de 12 crayons de couleur « Patita » alors que les autres avaient des crayons à la cire « Crayola » et des crayons « Caran D’Ache » (peu importe le nom) dans une grosse boîte de 1000. Curieusement, je dessinais bien mieux que beaucoup de ces filles qui ne savaient pas exploiter ces millions de couleurs ; je me vois avec mes nouveaux patins, chez Ximenita, dont les parents étaient propriétaires de Canal 4, mais qu’elle ne voyait jamais, la pauvre. Ximenita m’a dit que mes patins étaient laids et je lui ai répondu que j’en avais d’autres, mais je mentais, je n’avais que mes patins à roulettes et pas de rollers, mais j’ai appris à Ximenita à patiner et là, elle a oublié mes patins à roulettes et elle m’a emmené, avec son chauffeur, manger des glaces.

OK.