vendredi 25 mars 2016

Projet Elsa 2 – titre + phrases 1-6

Miguel Huertas

La noche sin fin

El pitido del despertador sacó a Leila de las nieblas del sueño, en las que aún veía, y la devolvieron a la oscuridad. De inmediato los sistemas domóticos de la vivienda se pusieron en funcionamiento.
-Buenos días, señora- saludó alegremente Justine, la Inteligencia Artificial que controlaba el edificio.
Leila respondió con un gruñido hosco, aún medio dormida, mientras los apéndices mecánicos comenzaban a incorporar su cuerpo delicadamente.
-Tiene un mensaje...
-Luego- cortó Leila con brusquedad.

Traduction temporaire :

Miguel Huertas

La nuit sans fin

La sonnerie du réveil tira Leila des brumes du sommeil, à travers lesquelles elle voyait encore, avant de la replonger dans l’obscurité. Aussitôt, les systèmes domotiques de l'appartement se mirent en marche.
— Bonjour, madame, la salua joyeusement Justine, l’Intelligence Artificielle qui contrôlait l’immeuble.
Leila répondit d’un grognement hargneux, toujours á moitié endormie, pendant que les auxiliaires mécaniques commençaient à redresser délicatement son corps.
— Vous avez un message…

— Plus tard, coupa Leila brusquement.

4 commentaires:

elsa fernandez a dit…

La sonnerie du réveil tira Leila des brumes de son sommeil, à travers lesquelles elle voyait encore; puis elles la replongèrent dans l’obscurité. Aussitôt, les systèmes domotiques de l'appartement se mirent en marche.

— Bonjour Madame, la salua joyeusement Justine, l’intelligence artificielle qui contrôlait l’immeuble.
Leila répondit d’un grognement hargneux, toujours á moitié endormie, pendant que les auxiliaires mécaniques commençaient à redresser son corps délicatement.
— Vous avez un message…
— Plus tard, la coupa Leila sèchement.

Tradabordo a dit…

Nom de l'auteur + titre

La sonnerie du réveil tira Leila des brumes de son [possessif nécessaire ? Plutôt pas…] sommeil, à travers lesquelles elle voyait encore; [virgule, comme en V.O.] puis elles [« avant de la » ; ce sera plus fluide, je pense… Essayez et voyez ce que ça donne] la replongèrent dans l’obscurité. Aussitôt, les systèmes domotiques de l'appartement se mirent en marche.
— Bonjour [virgule] Madame [majuscule ?], la salua joyeusement Justine, l’intelligence artificielle [des majuscules en V.O.] qui contrôlait l’immeuble.
Leila répondit d’un grognement hargneux, toujours á moitié endormie, pendant que les auxiliaires mécaniques commençaient à redresser son corps délicatement [placez l'adverbe avant].
— Vous avez un message…
— Plus tard, la [nécessaire ?] coupa Leila sèchement [texte].

elsa fernandez a dit…


La nuit sans fin
Miguel Huertas

La sonnerie du réveil tira Leila des brumes du sommeil, à travers lesquelles elle voyait encore, avant de la replonger dans l’obscurité. Aussitôt, les systèmes domotiques de l'appartement se mirent en marche.
— Bonjour, madame, la salua joyeusement Justine, l’Intelligence Artificielle qui contrôlait l’immeuble.
Leila répondit d’un grognement hargneux, toujours á moitié endormie, pendant que les auxiliaires mécaniques commençaient à redresser délicatement son corps.
— Vous avez un message…
— Plus tard, coupa Leila brusquement.

Tradabordo a dit…

Miguel Huertas

La nuit sans fin

La sonnerie du réveil tira Leila des brumes du sommeil, à travers lesquelles elle voyait encore, avant de la replonger dans l’obscurité. Aussitôt, les systèmes domotiques de l'appartement se mirent en marche.
— Bonjour, madame, la salua joyeusement Justine, l’Intelligence Artificielle qui contrôlait l’immeuble.
Leila répondit d’un grognement hargneux, toujours á moitié endormie, pendant que les auxiliaires mécaniques commençaient à redresser délicatement son corps.
— Vous avez un message…
— Plus tard, coupa Leila brusquement.

OK.