mardi 2 février 2016

Projet Morgane 13 – phrases 104-109

Firmaron el acta los mismos que la había desatado. El país quedó destruido y al final nadie resultó ganando. Mi madre pensó que había sido una verdadera desgracia que el acuerdo de paz no se hubiese firmado antes. “Pero nadie sabe lo que depara el destino”, la escuché decir llorando. Con la muerte de mi padre y el doloroso encuentro de la estación, mi cita con el tren, mi extraño diálogo con éste, mi escape con la andilla y mi actitud de rebelde perdió todo sentido. La estación cobró connotaciones de cementerio: grandiosa tumba ruidosa que me hizo recordar a mi padre cuando concientemente le necesité y me causaba angustia.

Traduction temporaire :
Les mêmes qui avaient déclenché la guerre signèrent cet acte. Le pays se retrouva détruit et à l'arrivée, personne n'en sortit gagnant. Selon ma mère, le fait que l'accord n'ait pas été signé plus tôt était un véritable malheur. « Mais tout le monde ignore ce que le destin nous réserve », l'écoutai-je dire entre ses larmes. Avec la mort de mon père et la douloureuse rencontre de la gare, mon rendez-vous avec le train, mon étrange dialogue avec lui, mes escapades avec la Bande et mon attitude rebelle perdirent tout son sens. La gare prit des airs de cimetière : grandiose tombe bruyante qui me rappela mon père quand j'en eus consciemment besoin et que cela m'angoissait.

8 commentaires:

Morgane Labrousse a dit…

Les mêmes qui avaient déchainé la guerre signèrent cet acte. Le pays resta détruit et finalement, personne n'en sortit gagnant. Ma mère pensa que cela avait été un véritable malheur que l'accord n'ait pas été signé plus tôt. « Mais tout le monde ignore ce que peut offrir le destin », l'écoutai-je dire en pleurant. Avec la mort de mon père et la douloureuse rencontre de la gare, mon rendez-vous avec le train, mon étrange conversation avec ce dernier, mes escapades avec la Bande et mon attitude rebelle, je perdis tout sens. La gare prit des airs de cimetière : grandiose tombe bruyante qui me rappela mon père quand j'en eus consciemment besoin et que cela m'angoissait.

Tradabordo a dit…

Les mêmes qui avaient déchainé la guerre signèrent cet acte. Le pays resta [mal dit] détruit et finalement [« à l'arrivée » ?], personne n'en sortit gagnant. Ma mère pensa [« estima » / « jugea » ?] que cela avait été un véritable malheur que l'accord n'ait pas été signé plus tôt. « Mais tout le monde ignore ce que peut offrir le destin [très mal dit] », l'écoutai-je dire en pleurant. Avec la mort de mon père et la douloureuse rencontre de la gare, mon rendez-vous avec le train, mon étrange conversation [pourquoi tu changes ?] avec ce dernier [« lui » ?], mes escapades avec la Bande et mon attitude rebelle, je perdis [CS] tout sens. La gare prit des airs de cimetière : grandiose tombe bruyante qui me rappela mon père quand j'en eus consciemment besoin et que cela m'angoissait.

Morgane Labrousse a dit…

Les mêmes qui avaient déchainé la guerre signèrent cet acte. Le pays demeura détruit et à l'arrivée, personne n'en sortit gagnant. Ma mère estima quele fait que l'accord n'ait pas été signé plus tôt avait été un véritable malheur. « Mais tout le monde ignore ce que le destin nous réserve », l'écoutai-je dire en pleurant. Avec la mort de mon père et la douloureuse rencontre de la gare, mon rendez-vous avec le train, mon étrange dialogue avec lui, mes escapades avec la Bande et mon attitude rebelle perdit tout son sens. La gare prit des airs de cimetière : grandiose tombe bruyante qui me rappela mon père quand j'en eus consciemment besoin et que cela m'angoissait.

Tradabordo a dit…

Les mêmes qui avaient déchainé [FS ; je n'avais pas fait attention à la première lecture] la guerre signèrent cet acte. Le pays demeura [FS] détruit et à l'arrivée, personne n'en sortit gagnant. Ma mère estima quele [coquille] fait que [trouve une solution pour éviter ces deux « que »] l'accord n'ait pas été signé plus tôt avait été [ou un imparfait ?] un véritable malheur. « Mais tout le monde ignore ce que le destin nous réserve », l'écoutai-je dire en pleurant [ambigu ; qui pleure ? La mère ou lui ?]. Avec la mort de mon père et la douloureuse rencontre de la gare, mon rendez-vous avec le train, mon étrange dialogue avec lui, mes escapades avec la Bande et mon attitude rebelle perdit [singulier ?] tout son sens. La gare prit des airs de cimetière : grandiose tombe bruyante qui me rappela mon père quand j'en eus consciemment besoin et que cela m'angoissait.

Morgane Labrousse a dit…

Les mêmes qui avaient mis fin à la guerre signèrent cet acte. Le pays se retrouva détruit et à l'arrivée, personne n'en sortit gagnant. Selon ma mère, le fait que l'accord n'ait pas été signé plus tôt était un véritable malheur. « Mais tout le monde ignore ce que le destin nous réserve », l'écoutai-je dire entre ses larmes. Avec la mort de mon père et la douloureuse rencontre de la gare, mon rendez-vous avec le train, mon étrange dialogue avec lui, mes escapades avec la Bande et mon attitude rebelle perdirent tout son sens. La gare prit des airs de cimetière : grandiose tombe bruyante qui me rappela mon père quand j'en eus consciemment besoin et que cela m'angoissait.

Tradabordo a dit…

Les mêmes qui avaient mis fin [FS] à la guerre signèrent cet acte. Le pays se retrouva détruit et à l'arrivée, personne n'en sortit gagnant. Selon ma mère, le fait que l'accord n'ait pas été signé plus tôt était un véritable malheur. « Mais tout le monde ignore ce que le destin nous réserve », l'écoutai-je dire entre ses larmes. Avec la mort de mon père et la douloureuse rencontre de la gare, mon rendez-vous avec le train, mon étrange dialogue avec lui, mes escapades avec la Bande et mon attitude rebelle perdirent tout son sens. La gare prit des airs de cimetière : grandiose tombe bruyante qui me rappela mon père quand j'en eus consciemment besoin et que cela m'angoissait.

Morgane Labrousse a dit…

Les mêmes qui avaient déclenché la guerre signèrent cet acte. Le pays se retrouva détruit et à l'arrivée, personne n'en sortit gagnant. Selon ma mère, le fait que l'accord n'ait pas été signé plus tôt était un véritable malheur. « Mais tout le monde ignore ce que le destin nous réserve », l'écoutai-je dire entre ses larmes. Avec la mort de mon père et la douloureuse rencontre de la gare, mon rendez-vous avec le train, mon étrange dialogue avec lui, mes escapades avec la Bande et mon attitude rebelle perdirent tout son sens. La gare prit des airs de cimetière : grandiose tombe bruyante qui me rappela mon père quand j'en eus consciemment besoin et que cela m'angoissait.

Tradabordo a dit…

Les mêmes qui avaient déclenché la guerre signèrent cet acte. Le pays se retrouva détruit et à l'arrivée, personne n'en sortit gagnant. Selon ma mère, le fait que l'accord n'ait pas été signé plus tôt était un véritable malheur. « Mais tout le monde ignore ce que le destin nous réserve », l'écoutai-je dire entre ses larmes. Avec la mort de mon père et la douloureuse rencontre de la gare, mon rendez-vous avec le train, mon étrange dialogue avec lui, mes escapades avec la Bande et mon attitude rebelle perdirent tout son sens. La gare prit des airs de cimetière : grandiose tombe bruyante qui me rappela mon père quand j'en eus consciemment besoin et que cela m'angoissait.

OK.