vendredi 4 mars 2016

Projet Hadjer – phrases 5-9

David aprovechaba las primeras horas de la mañana para tomar apuntes de los casos que investigaba en su consulta. Era un renombrado criminólogo y profesor de la Facultad de Leyes de la Universidad Internacional. Su trabajo elaborando perfiles criminológicos para la Fiscalía le había significado un tratamiento de vidente, de gurú especialista en casos difíciles.
El señor Ramírez cumplía un canon riguroso, establecido por David, llegaba puntual a su consulta, siempre a las diez y media, en busca de nuevas pistas para encontrar a su hijo desaparecido hacía tres meses. David leía plácidamente una novela de Bill Denbrough, con esta llevaba tres novelas leídas, una por cada mes de investigación.

Traduction temporaire :
David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les affaires sur lesquelles il enquêtait dans son cabinet. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de Droit de l'Université Internationale. Son travail d'élaboration de profils criminels pour le Ministère public lui avait valu le statut de voyant, de gourou spécialiste des enquêtes difficiles. Monsieur Ramírez réalisait un profil précis, établi par David, arrivait à l’heure à son cabinet, toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait tranquillement un roman de Bill Denbrough ; avec celui-ci, il en serait à son troisième, un pour chaque mois d’enquête.

12 commentaires:

Hadjer Bouzid a dit…

David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les cas à propos desquels il enquêtait lors de ses consultations. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de droit de l'Université Internationale. Son travail de confection des profils criminels pour le ministère public lui avait attribué un titre de voyant, de gourou spécialiste des cas difficiles. Monsieur Ramírez exécutait un portrait précis, établi par David, arrivait à l’heure à sa consultation, toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait avec plaisir un roman de Bill Denbrough, avec celui-ci il avait lu trois romans, un pour chaque mois d’enquête.

Tradabordo a dit…

David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les cas à propos desquels il enquêtait lors de ses consultations [pas « dans son cabinet » – vérifiez le sens de « consulta »]. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de droit [majuscule ? Vérifiez] de l'Université Internationale. Son travail de confection [bof] des [« de » ?] profils criminels pour le ministère [majuscule ? Vérifiez] public lui avait attribué [mal dit ici] un titre de voyant, de gourou spécialiste des cas [inexact ici] difficiles. Monsieur Ramírez exécutait [il y a mieux dans ce cas – car ça n'est pas un peintre…] un portrait [inexact] précis, établi par David, arrivait à l’heure à sa consultation [cf question du début de la section], toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait avec plaisir [est-ce que vous ne changez pas le sens ?] un roman de Bill Denbrough, avec celui-ci il avait lu trois romans [cette petite partie n'est pas très réussie], un pour chaque mois d’enquête.

Hadjer Bouzid a dit…

David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les cas à propos desquels il enquêtait lors de ses interrogatoires. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de Droit de l'Université Internationale. Son travail d'élaboration de profils criminels pour le Ministère public lui avait conféré un titre de voyant, de gourou spécialiste des enquêtes difficiles. Monsieur Ramírez réalisait un profil précis, établi par David, arrivait à l’heure à son interrogatoire, toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait tranquillement un roman de Bill Denbrough, (en fait c'est le "con esta" qui me pose problème) qui était le troisième roman qu'il lisait, un pour chaque mois d’enquête.

Tradabordo a dit…

David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les cas à propos desquels il enquêtait lors de ses interrogatoires. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de Droit de l'Université Internationale. Son travail d'élaboration de profils criminels pour le Ministère public lui avait conféré [« valu »] un [« le »] titre [« statut » ?] de voyant, de gourou spécialiste des enquêtes difficiles. Monsieur Ramírez réalisait un profil précis, établi par David, arrivait à l’heure à son interrogatoire [non, ça ne va pas… et c'est bien ce qui me fait douter de la trad proposée au début. Que dit le dico unilingue ? DRAE ?], toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait tranquillement un roman de Bill Denbrough, (en fait c'est le "con esta" qui me pose problème) [vous mettrez un tiret ou un point-virgule + « avec celui-ci, il en serait à son troisième »] qui était le troisième roman qu'il lisait, un pour chaque mois d’enquête.

Hadjer Bouzid a dit…

David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les cas à propos desquels il enquêtait lors de ses expertises. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de Droit de l'Université Internationale. Son travail d'élaboration de profils criminels pour le Ministère public lui avait valu le statut de voyant, de gourou spécialiste des enquêtes difficiles. Monsieur Ramírez réalisait un profil précis, établi par David, arrivait à l’heure à son expertise, (j’ai consulté le dictionnaire de la RAE, mais j’ai vraiment du mal à déterminer ce dont l’auteur parle en utilisant « consulta », il y a deux définitions liées au domaine médical, et une plutôt politique, mais on parle d’expertise ou de rapport…) toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait tranquillement un roman de Bill Denbrough ; avec celui-ci, il en serait à son troisième, un pour chaque mois d’enquête.

Tradabordo a dit…

David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les cas à propos desquels il enquêtait lors de ses expertises. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de Droit de l'Université Internationale. Son travail d'élaboration de profils criminels pour le Ministère public lui avait valu le statut de voyant, de gourou spécialiste des enquêtes difficiles. Monsieur Ramírez réalisait un profil précis, établi par David, arrivait à l’heure à son expertise, (j’ai consulté le dictionnaire de la RAE, mais j’ai vraiment du mal à déterminer ce dont l’auteur parle en utilisant « consulta », il y a deux définitions liées au domaine médical, et une plutôt politique, mais on parle d’expertise ou de rapport…) toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait tranquillement un roman de Bill Denbrough ; avec celui-ci, il en serait à son troisième, un pour chaque mois d’enquête.

Je demande son avis à Elena sur cette histoire de « consulta » parce que je ne voudrais pas qu'on parte sur une fausse piste.

Elena a dit…

Bonjour, dans ce cas, je pense que "consulta" = "cabinet"

Tradabordo a dit…

Ah, j'en étais sûre ;-)

Merci, Elena.

Hadjer, à vous de jouer.

Hadjer Bouzid a dit…

Super, merci Elena !

David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les cas à propos desquels il enquêtait dans son cabinet. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de Droit de l'Université Internationale. Son travail d'élaboration de profils criminels pour le Ministère public lui avait valu le statut de voyant, de gourou spécialiste des enquêtes difficiles. Monsieur Ramírez réalisait un profil précis, établi par David, arrivait à l’heure à son cabinet, toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait tranquillement un roman de Bill Denbrough ; avec celui-ci, il en serait à son troisième, un pour chaque mois d’enquête.

Tradabordo a dit…

David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les cas [du coup, « cas » ou « affaires » ?] à propos desquels [pas plus simple avec « sur »] il enquêtait dans son cabinet. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de Droit de l'Université Internationale. Son travail d'élaboration de profils criminels pour le Ministère public lui avait valu le statut de voyant, de gourou spécialiste des enquêtes difficiles. Monsieur Ramírez réalisait un profil précis, établi par David, arrivait à l’heure à son cabinet, toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait tranquillement un roman de Bill Denbrough ; avec celui-ci, il en serait à son troisième, un pour chaque mois d’enquête.

Hadjer Bouzid a dit…

David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les affaires sur lesquelles il enquêtait dans son cabinet. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de Droit de l'Université Internationale. Son travail d'élaboration de profils criminels pour le Ministère public lui avait valu le statut de voyant, de gourou spécialiste des enquêtes difficiles. Monsieur Ramírez réalisait un profil précis, établi par David, arrivait à l’heure à son cabinet, toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait tranquillement un roman de Bill Denbrough ; avec celui-ci, il en serait à son troisième, un pour chaque mois d’enquête.

Tradabordo a dit…

David profitait des premières heures du matin pour prendre des notes sur les affaires sur lesquelles il enquêtait dans son cabinet. Il était un criminologue renommé et professeur à la Faculté de Droit de l'Université Internationale. Son travail d'élaboration de profils criminels pour le Ministère public lui avait valu le statut de voyant, de gourou spécialiste des enquêtes difficiles. Monsieur Ramírez réalisait un profil précis, établi par David, arrivait à l’heure à son cabinet, toujours à dix heures et demie, à la recherche de nouvelles pistes pour retrouver son fils disparu depuis trois mois. David lisait tranquillement un roman de Bill Denbrough ; avec celui-ci, il en serait à son troisième, un pour chaque mois d’enquête.

OK.