samedi 12 mars 2016

Projet Justine / Elena – texte 1

Abismo


Un ligero estremecimiento y ella deja de ser. Aún hermosa, pero inútil. Seca. El árbol ya no la reconoce, nada la une a la rama. Está libre. Está muerta. Cae. Por su propio peso, como caen todos los muertos. A punto de tocar el suelo una ráfaga de viento la levanta.  Sin embargo parece que volara.

Traduction temporaire :


Abîme

Un léger frémissement, et elle n'est plus. Encore belle, mais inutile. Sèche. L'arbre ne la reconnaît plus, rien ne l'unit à la branche. Elle est libre. Elle est morte. Elle tombe. De son propre poids, comme tombent les morts. Quand elle est sur le point de toucher le sol, une rafale de vent la soulève.
Cependant, on croirait qu'elle vole.

9 commentaires:

Justine a dit…

Abîme

Un léger frémissement, et elle n'est plus. Encore belle, mais inutile. Sèche. L'arbre ne la reconnaît plus, rien ne l'unit à la branche. Elle est libre. Elle est morte. Elle tombe. À cause de son propre poids, comme tombent les morts. Quand elle est sur le point de toucher le sol, une rafale de vent la soulève.
Cependant, on croirait qu'elle vole.

Elena a dit…

Comment procède-t-on ? Je mets ma proposition ou juste ce qui est différent... ?

Tradabordo a dit…

Oui, tu mets ta proposition. On fait comme d'habitude.

Elena a dit…

Abîme

Un léger frémissement et elle cesse d'exister. Encore belle, mais inservible. Sèche. L'arbre ne la reconnaît plus, rien ne la retient à la branche. Elle est libre. Elle est morte. Elle tombe. De son propre poids, comme toos les morts. Près à toucher le sol, une rafale de vent la soulève. Or, on diirait qu'elle vole.

Tradabordo a dit…

Abîme

Un léger frémissement, et elle n'est plus. Encore belle, mais inutile. Sèche. L'arbre ne la reconnaît plus, rien ne l'unit à la branche. Elle est libre. Elle est morte. Elle tombe. À cause de [Là, je préfère la solution d'Elena] son propre poids, comme tombent les morts. Quand elle est sur le point de toucher le sol, une rafale de vent la soulève.
Cependant, on croirait qu'elle vole.

Ça donnerait :

Abîme

Un léger frémissement, et elle n'est plus. Encore belle, mais inutile. Sèche. L'arbre ne la reconnaît plus, rien ne l'unit à la branche. Elle est libre. Elle est morte. Elle tombe. De son propre poids, comme tombent les morts. Quand elle est sur le point de toucher le sol, une rafale de vent la soulève.
Cependant, on croirait qu'elle vole.

OK pour vous deux ?

Justine a dit…

Abîme

Un léger frémissement, et elle n'est plus. Encore belle, mais inutile. Sèche. L'arbre ne la reconnaît plus, rien ne l'unit à la branche. Elle est libre. Elle est morte. Elle tombe. De son propre poids, comme tombent les morts. Quand elle est sur le point de toucher le sol, une rafale de vent la soulève.
Cependant, on croirait qu'elle vole.

OK pour moi.

Tradabordo a dit…

Elena ?

Elena a dit…

OK.

Elena a dit…

OK.