mercredi 2 mars 2016

Projet Alexia – phrases 47-64

 —Entiendo. Pero no estoy seguro de saber la respuesta.
Piensa un poco. Sin que te duela.
Escuche, ¿por qué no va a Cuba a averiguarlo?
No es mala idea. ¿Se puede ir a Cuba?
Ahí mismo lo invité a un encuentro de narrativa fantástica que tendría lugar en La Habana el siguiente mes. King aceptó. Yo le dije que iba a estar esperándolo. Luego él me acompañó de regreso a Portland para asegurarse de que yo tomara un avión.
Cualquier avión.
La volví a ver la volví a ver la volví a ver...
Pasaba a veces muy cerca, a veces muy lejos de mí, y podía pasar lo mismo un día que medio año entre un flechazo visual y otro, pero no me importaba: ya había una frecuencia, una proximidad. Aunque ella no existiera, ya era un suceso real.
Ningún aditamento superfluo: solo sus largas piernas emergiendo de los botines, emergiendo de las ruedas, emergiendo del pavimento, los ojos ocultos tras gafas oscuras, la ropa pegada al cuerpo y el cuerpo pegado a la velocidad: una estela doradísima de pelo suelto. Siempre la misma. Pero a la vez diferente cada vez que yo la veía.

Traduction temporaire :

— Je comprends. Mais je ne suis pas sûr de connaître la réponse.
— Réfléchissez un peu. Sans vous faire mal.
— Écoutez, pourquoi n’allez-vous pas à Cuba pour vérifier ?
— C’est pas une mauvaise idée. On peut aller à Cuba ?
Immédiatement, je l’ai invité à une rencontre sur le thème du récit fantastique qui aurait lieu à la Havane le mois suivant. King a accepté. Je lui ai précisé que je l’y attendrai. Ensuite, au retour, lui, m’a accompagné jusqu’à Portland pour s’assurer que je prenne bien l’avion.
N’importe quel avion.
Je l’ai revue, je l’ai revue, je l’ai revue…
Certaines fois, elle passait tout près de moi, d’autres fois, très loin et entre un coup de foudre et un autre, il pouvait autant s’écouler un jour que six mois, mais je m’en moquais : il y avait une régularité, une proximité. Même si elle n’existait pas, c’était désormais un fait réel.
Aucun ajout superflu : rien que ses longues jambes dépassant de ses bottines, dépassant des roues, dépassant du pavé, ses yeux cachés derrière des lunettes opaques, ses vêtements collés au corps et son corps collé à la vitesse : une trainée féérique de cheveux dans le vent. Toujours identique. Mais en même temps différente chaque fois que je la voyais.

9 commentaires:

Alexia Grolleau a dit…

A ce moment-là, je l’ai invité à une rencontre sur le thème du récit fantastique qui aurait lieu à la Havane le mois suivant. King a accepté. Je lui ai dit que je l’y attendrai. Ensuite, pour le retour il m’a accompagné jusqu’à Portland pour s’assurer que je prenne bien un avion.
N’importe quel avion.
Je l’ai revue, je l’ai revue, je l’ai revue…
Certaines fois, elle passait tout près, d’autres fois, très loin de moi, et il pouvait se passer la même chose un jour que six mois après, entre un coup de foudre visuel et un autre, mais je m’en moquais : il y avait une régularité, une proximité. Même si elle n’existait pas, c’était déjà un fait réel.
Aucun ajout superflu : seulement ses longues jambes dépassant de ses bottines, dépassant des roues, dépassant du pavé, les yeux cachés derrière des lunettes opaques, ses vêtements collés au corps et le corps collé à la vitesse : une trainée féérique de cheveux dans le vent. Toujours la même. Mais en même temps différente chaque fois que je la voyais.

Alexia Grolleau a dit…

— Je comprends. Mais je ne suis pas sûr de connaître la réponse.
— Réfléchissez un peu. Sans vous faire de mal.
— Écoutez, pourquoi n’allez-vous donc pas à Cuba pour vérifier ?
— Ce n’est pas une mauvaise idée. On peut aller à Cuba ?
Je l’ai invité là-bas même, à une rencontre sur le thème du récit fantastique qui aurait lieu à la Havane le mois suivant. King a accepté. Je lui ai dit que je l’y attendrai. Ensuite, pour le retour, il m’a accompagné jusqu’à Portland pour s’assurer que je prenne bien un avion.
N’importe quel avion.
Je l’ai revue, je l’ai revue, je l’ai revue…
Certaines fois, elle passait tout près, d’autres fois, très loin de moi, et il pouvait se passer la même chose un jour que six mois après, entre un coup de foudre au premier regard et un autre, mais je m’en moquais : il y avait une régularité, une proximité. Même si elle n’existait pas, c’était déjà un fait réel.
Aucun ajout superflu : seulement ses longues jambes dépassant de ses bottines, dépassant des roues, dépassant du pavé, ses yeux cachés derrière des lunettes opaques, ses vêtements collés au corps et son corps collé à la vitesse : une trainée féérique de cheveux dans le vent. Toujours la même. Mais en même temps différente chaque fois que je la voyais.


Pardon j'avais oublié le début. Il y a un passage obscure dans ma traduction...

Tradabordo a dit…

— Je comprends. Mais je ne suis pas sûr de connaître la réponse.
— Réfléchissez un peu. Sans vous faire de mal.
— Écoutez, pourquoi n’allez-vous donc [bof] pas à Cuba pour vérifier ?
— Ce n’est [nécessaire ?] pas une mauvaise idée. On peut aller à Cuba ?
Je l’ai invité là-bas [FS] même, [pourquoi cette virgule ?] à une rencontre sur le thème du récit fantastique qui aurait lieu à la Havane le mois suivant. King a accepté. Je lui ai dit [un verbe plus intéressant ?] que je l’y attendrai. Ensuite, pour le [« au » ?] retour, il [ou « lui » ?] m’a accompagné jusqu’à Portland pour s’assurer que je prenne bien un [« l' » ?] avion.
N’importe quel avion.
Je l’ai revue, je l’ai revue, je l’ai revue…
Certaines fois, elle passait tout près, d’autres fois, très loin de moi, et il pouvait se passer la même chose un jour que six mois après [CS], entre un coup de foudre au premier regard [nécessaire ? Redondant ?] et un autre, mais je m’en moquais : il y avait une régularité, une proximité. Même si elle n’existait pas, c’était déjà [sûre ?] un fait réel.
Aucun ajout superflu : seulement [« rien que »] ses longues jambes dépassant de ses bottines, dépassant des roues, dépassant du pavé, ses yeux cachés derrière des lunettes opaques, ses vêtements collés au corps et son corps collé à la vitesse : une trainée féérique de cheveux dans le vent. Toujours la même. Mais en même temps différente chaque fois que je la voyais.

Alexia Grolleau a dit…

— Je comprends. Mais je ne suis pas sûr de connaître la réponse.
— Réfléchissez un peu. Sans vous faire de mal.
— Écoutez, pourquoi n’allez-vous pas à Cuba pour vérifier ?
— C’est pas une mauvaise idée. On peut aller à Cuba ?
A ce moment-là, je l’ai invité à une rencontre sur le thème du récit fantastique qui aurait lieu à la Havane le mois suivant. King a accepté. Je lui ai répondu que je l’y attendrai. Ensuite, au retour, lui, m’a accompagné jusqu’à Portland pour s’assurer que je prenne bien l’avion.
N’importe quel avion.
Je l’ai revue, je l’ai revue, je l’ai revue…
Certaines fois, elle passait tout près, d’autres fois, très loin de moi, et il pouvait s’écouler un jour comme six mois, il se produisait la même chose entre un coup de foudre et un autre, mais je m’en moquais : il y avait une régularité, une proximité. Même si elle n’existait pas, c’était enfin un fait réel.
Aucun ajout superflu : rien que ses longues jambes dépassant de ses bottines, dépassant des roues, dépassant du pavé, ses yeux cachés derrière des lunettes opaques, ses vêtements collés au corps et son corps collé à la vitesse : une trainée féérique de cheveux dans le vent. Toujours la même. Mais en même temps différente chaque fois que je la voyais.

Tradabordo a dit…

— Je comprends. Mais je ne suis pas sûr de connaître la réponse.
— Réfléchissez un peu. Sans vous faire mal.
— Écoutez, pourquoi n’allez-vous pas à Cuba pour vérifier ?
— C’est pas une mauvaise idée. On peut aller à Cuba ?
A [accentuez les majuscules] ce moment-là [pas exactement ; il faut bien rendre la simultanéité / promptitude], je l’ai invité à une rencontre sur le thème du récit fantastique qui aurait lieu à la Havane le mois suivant. King a accepté. Je lui ai répondu [« précisé » ?] que je l’y attendrai. Ensuite, au retour, lui, m’a accompagné jusqu’à Portland pour s’assurer que je prenne bien l’avion.
N’importe quel avion.
Je l’ai revue, je l’ai revue, je l’ai revue…
Certaines fois, elle passait tout près, d’autres fois, très loin de moi [le « de moi », je le mettrais avant], et il pouvait s’écouler un jour comme six mois, il se produisait la même chose [non… Il y a juste l'évocation de la durée entre… et entre] entre un coup de foudre et un autre, mais je m’en moquais : il y avait une régularité, une proximité. Même si elle n’existait pas, c’était enfin [« à présent » / « désormais » ?] un fait réel.
Aucun ajout superflu : rien que ses longues jambes dépassant de ses bottines, dépassant des roues, dépassant du pavé, ses yeux cachés derrière des lunettes opaques, ses vêtements collés au corps et son corps collé à la vitesse : une trainée féérique de cheveux dans le vent. Toujours la même [vous l'avez après ; essayez de changer ici]. Mais en même temps différente chaque fois que je la voyais.

Alexia Grolleau a dit…

— Je comprends. Mais je ne suis pas sûr de connaître la réponse.
— Réfléchissez un peu. Sans vous faire mal.
— Écoutez, pourquoi n’allez-vous pas à Cuba pour vérifier ?
— C’est pas une mauvaise idée. On peut aller à Cuba ?
C’est alors que je l’ai invité à une rencontre sur le thème du récit fantastique qui aurait lieu à la Havane le mois suivant. King a accepté. Je lui ai précisé que je l’y attendrai. Ensuite, au retour, lui, m’a accompagné jusqu’à Portland pour s’assurer que je prenne bien l’avion.
N’importe quel avion.
Je l’ai revue, je l’ai revue, je l’ai revue…
Certaines fois, elle passait tout près de moi, d’autres fois, très loin et entre un coup de foudre et un autre, il pouvait autant s’écouler un jour que six mois, mais je m’en moquais : il y avait une régularité, une proximité. Même si elle n’existait pas, c’était désormais un fait réel.
Aucun ajout superflu : rien que ses longues jambes dépassant de ses bottines, dépassant des roues, dépassant du pavé, ses yeux cachés derrière des lunettes opaques, ses vêtements collés au corps et son corps collé à la vitesse : une trainée féérique de cheveux dans le vent. Toujours identique. Mais en même temps différente chaque fois que je la voyais.

Tradabordo a dit…

— Je comprends. Mais je ne suis pas sûr de connaître la réponse.
— Réfléchissez un peu. Sans vous faire mal.
— Écoutez, pourquoi n’allez-vous pas à Cuba pour vérifier ?
— C’est pas une mauvaise idée. On peut aller à Cuba ?
C’est alors que [plutôt « immédiatement » / « sur-le-champ » / « toutes affaires cessantes »…] je l’ai invité à une rencontre sur le thème du récit fantastique qui aurait lieu à la Havane le mois suivant. King a accepté. Je lui ai précisé que je l’y attendrai. Ensuite, au retour, lui, m’a accompagné jusqu’à Portland pour s’assurer que je prenne bien l’avion.
N’importe quel avion.
Je l’ai revue, je l’ai revue, je l’ai revue…
Certaines fois, elle passait tout près de moi, d’autres fois, très loin et entre un coup de foudre et un autre, il pouvait autant s’écouler un jour que six mois, mais je m’en moquais : il y avait une régularité, une proximité. Même si elle n’existait pas, c’était désormais un fait réel.
Aucun ajout superflu : rien que ses longues jambes dépassant de ses bottines, dépassant des roues, dépassant du pavé, ses yeux cachés derrière des lunettes opaques, ses vêtements collés au corps et son corps collé à la vitesse : une trainée féérique de cheveux dans le vent. Toujours identique. Mais en même temps différente chaque fois que je la voyais.

Alexia Grolleau a dit…

— Je comprends. Mais je ne suis pas sûr de connaître la réponse.
— Réfléchissez un peu. Sans vous faire mal.
— Écoutez, pourquoi n’allez-vous pas à Cuba pour vérifier ?
— C’est pas une mauvaise idée. On peut aller à Cuba ?
Immédiatement, je l’ai invité à une rencontre sur le thème du récit fantastique qui aurait lieu à la Havane le mois suivant. King a accepté. Je lui ai précisé que je l’y attendrai. Ensuite, au retour, lui, m’a accompagné jusqu’à Portland pour s’assurer que je prenne bien l’avion.
N’importe quel avion.
Je l’ai revue, je l’ai revue, je l’ai revue…
Certaines fois, elle passait tout près de moi, d’autres fois, très loin et entre un coup de foudre et un autre, il pouvait autant s’écouler un jour que six mois, mais je m’en moquais : il y avait une régularité, une proximité. Même si elle n’existait pas, c’était désormais un fait réel.
Aucun ajout superflu : rien que ses longues jambes dépassant de ses bottines, dépassant des roues, dépassant du pavé, ses yeux cachés derrière des lunettes opaques, ses vêtements collés au corps et son corps collé à la vitesse : une trainée féérique de cheveux dans le vent. Toujours identique. Mais en même temps différente chaque fois que je la voyais.

Tradabordo a dit…

En effet, je n'avais pas vu votre commentaire ; désolée !

— Je comprends. Mais je ne suis pas sûr de connaître la réponse.
— Réfléchissez un peu. Sans vous faire mal.
— Écoutez, pourquoi n’allez-vous pas à Cuba pour vérifier ?
— C’est pas une mauvaise idée. On peut aller à Cuba ?
Immédiatement, je l’ai invité à une rencontre sur le thème du récit fantastique qui aurait lieu à la Havane le mois suivant. King a accepté. Je lui ai précisé que je l’y attendrai. Ensuite, au retour, lui, m’a accompagné jusqu’à Portland pour s’assurer que je prenne bien l’avion.
N’importe quel avion.
Je l’ai revue, je l’ai revue, je l’ai revue…
Certaines fois, elle passait tout près de moi, d’autres fois, très loin et entre un coup de foudre et un autre, il pouvait autant s’écouler un jour que six mois, mais je m’en moquais : il y avait une régularité, une proximité. Même si elle n’existait pas, c’était désormais un fait réel.
Aucun ajout superflu : rien que ses longues jambes dépassant de ses bottines, dépassant des roues, dépassant du pavé, ses yeux cachés derrière des lunettes opaques, ses vêtements collés au corps et son corps collé à la vitesse : une trainée féérique de cheveux dans le vent. Toujours identique. Mais en même temps différente chaque fois que je la voyais.

OK.