mercredi 2 mars 2016

Projet Camille / Angélique – phrase 92, 2e partie

el mozo volvió la espalda a la mesa y gritó el pedido con la misma voz estentórea y enfática con que había hecho los otros pedidos y con que se dan el gusto de ser autoritarios estos subordinados de un patrón tiránico; el hombre golpeó la vidriera y el chico que pasaba corriendo con la carga de diarios oliendo a tinta entró en el salón y el hombre compró un diario y lo desplegó y se puso a leer los títulos; ella se fijó en dos o tres fotografías que había en la página postrera, una joven de la aristocracia que se casaba y un fabricante de automóviles británicos que acababa de llegar a la Argentina en gira comercial; el gato se había levantado sobre la balaustrada y jugaba con la pata en un tiesto de flores, moviendo los tallos de las flores viejas y escuálidas; ella preguntó al hombre si había alguna novedad importante y el hombre vaciló antes de contestar y después dijo:

Traduction temporaire :
Le serveur tourna le dos à la table et cria la commande avec la même voix tonitruante de stentor avec laquelle il avait pris les autres commandes, et avec laquelle les subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon, qui passait en courant avec son chargement de journaux sentant l'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle, elle remarqua deux ou trois photographies sur la quatrième de couverture, une jeune aristocrate qui se mariait avec un fabriquant de voitures britanniques qui venait d'arriver en Argentine, pour sa tournée commerciale ; le chat s'était levé sur la balustrade et avec sa patte, il jouait avec les tiges des vieilles fleurs desséchées dans un pot de fleurs ; elle lui demanda s'il y avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre :

10 commentaires:

Angélique Gambiny a dit…

Le garçon tourna le dos à la table, et cria la commande avec la même voix vigoureuse de stentor avec laquelle il avait fait les autres commandes, et avec laquelle ces subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon, qui passait en courant avec son chargement de journaux qui sentaient l'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle remarqua deux ou trois photographies qu'il y avait sur la quatrième de couverture, une jeune de l'aristocratie se mariait, et un fabriquant de voiture anglais venait d'arriver en Argentine pour un voyage d'affaire ; le chat s'était levé sur la balustrade et jouait avec sa patte dans un pot de fleurs, faisant bouger les tiges des vieilles et maigres fleurs ; elle lui demanda s'il avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre, puis dit :

Tradabordo a dit…

Le garçon tourna le dos à la table, et cria la commande avec la même voix vigoureuse [« tonitruante » ; pour être plus près de la V.O.] de stentor avec laquelle il avait fait [mal dit + vous en avez mis un juste après] les autres commandes, et avec laquelle ces [maladie des démonstratifs en esp.] subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon [changez ; sinon, on pense que c'est le même… ou alors pour l'autre, mettez « serveur »], qui passait en courant avec son chargement de journaux qui sentaient l'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle [« , elle » ?] remarqua deux ou trois photographies qu'il y avait [nécessaire ?] sur la quatrième [ça se dit aussi pour les journaux ? Vérifiez, quand même… Je ne dis pas que c'est faux…] de couverture, une jeune de l'aristocratie [« qui » ?] se mariait, et un fabriquant de voiture anglais [« qui » ?] venait d'arriver en Argentine pour un voyage d'affaire [pluriel ? Vérifiez] ; le chat s'était levé sur la balustrade et jouait avec sa patte [placé avant ?] dans un pot de fleurs, faisant [X3 dans cette section] bouger les tiges des vieilles et maigres fleurs [bof ; peut-être à cause de la syntaxe] ; elle lui demanda s'il [« y »] avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre, puis dit [pas besoin ; supprimez] :

Camille a dit…

Le serveur tourna le dos à la table, et cria la commande avec la même voix tonitruante de stentor avec laquelle il avait prit les autres commandes, et avec laquelle ses subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon, qui passait en courant avec son chargement de journaux qui sentaient l'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle, elle remarqua deux ou trois photographies sur la quatrième de couverture, une jeune aristocrate se mariait avec un fabriquant de voitures britanniques qui venait de rentrer de son excursion commerciale d'Argentine ; le chat s'était levé et jouait avec sa patte sur la balustrade dans un pot de fleurs, en bougeant les tiges des vieilles fleurs desséchées ; elle lui demanda s'il y avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre :

Tradabordo a dit…

Pour « serveur », il faudra que vous y pensiez quand vous relirez – pour harmoniser.

Le serveur tourna le dos à la table, et cria la commande avec la même voix tonitruante de stentor avec laquelle il avait prit les autres commandes, et avec laquelle ses [pas de démonstratif et encore moins un possessif] subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon, qui passait en courant avec son chargement de journaux qui [embêtant, les deux « qui »…] sentaient l'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle, elle remarqua deux ou trois photographies sur la quatrième de couverture, une jeune aristocrate se mariait avec un fabriquant de voitures britanniques qui venait de rentrer de son excursion [vous êtes sûres que c'est ce qu'on dit pour « commerciale » ?] commerciale d'Argentine [mal dit] ; le chat s'était levé et jouait avec sa patte sur la balustrade [vous devriez le remettre à sa place… Là, pour recomposer, vous changez trop] dans un pot de fleurs, en bougeant [bof… Dites qu'il joue avec des………… dans un pot…………] les tiges des vieilles fleurs desséchées ; elle lui demanda s'il y avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre :

Angélique Gambiny a dit…

Le serveur tourna le dos à la table, et cria la commande avec la même voix tonitruante de stentor avec laquelle il avait prit les autres commandes, et avec laquelle les subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon, qui passait en courant avec son chargement de journaux à l'odeur d'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle, elle remarqua deux ou trois photographies sur la quatrième de couverture, une jeune aristocrate qui se mariait et [Cam a dit "avec", et vous avez rien dit, mais, ils se marient pas ensemble, si ?] un fabriquant de voitures britanniques qui venait de rentrer, en Argentine, de sa tournée commerciale ; le chat s'était levé sur la balustrade et jouait, avec sa patte, avec les tiges des vieilles fleurs desséchées dans un pot de fleurs ; elle lui demanda s'il y avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre :

Tradabordo a dit…

Le serveur tourna le dos à la table et cria la commande avec la même voix tonitruante de stentor avec laquelle il avait prit [grammaire] les autres commandes, et avec laquelle les subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon, qui passait en courant avec son chargement de journaux à l'odeur [bof ; « sentant l'encre » ?] d'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle, elle remarqua deux ou trois photographies sur la quatrième de couverture, une jeune aristocrate qui se mariait et [Cam a dit "avec", et vous avez rien dit, mais, ils se marient pas ensemble, si ? OUI… Pas vu] un fabriquant de voitures britanniques qui venait de rentrer, en [texte ?] Argentine, de sa tournée commerciale ; le chat s'était levé sur la balustrade et jouait, avec sa patte [ou placé avant ?], avec les tiges des vieilles fleurs desséchées dans un pot de fleurs ; elle lui demanda s'il y avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre :

Camille a dit…

Le serveur tourna le dos à la table et cria la commande avec la même voix tonitruante de stentor avec laquelle il avait pris les autres commandes, et avec laquelle les subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon, qui passait en courant avec son chargement de journaux sentant l'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle, elle remarqua deux ou trois photographies sur la quatrième de couverture, une jeune aristocrate qui se mariait avec un fabriquant de voitures britanniques qui venait de rentrer, de l'Argentine, de sa tournée commerciale ; le chat s'était levé sur la balustrade et, avec sa patte, jouait avec les tiges des vieilles fleurs desséchées dans un pot de fleurs ; elle lui demanda s'il y avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre :

Tradabordo a dit…

Le serveur tourna le dos à la table et cria la commande avec la même voix tonitruante de stentor avec laquelle il avait pris les autres commandes, et avec laquelle les subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon, qui passait en courant avec son chargement de journaux sentant l'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle, elle remarqua deux ou trois photographies sur la quatrième de couverture, une jeune aristocrate qui se mariait avec un fabriquant de voitures britanniques qui venait de rentrer [au fait : CS… « llegar a » / je n'avais pas regardé la V.O., car je pensais que ce passage ne posait pas de pb], de l'Argentine, de sa tournée commerciale ; le chat s'était levé sur la balustrade et, [sans la virgule ?] avec sa patte, [« il » ?] jouait avec les tiges des vieilles fleurs desséchées dans un pot de fleurs ; elle lui demanda s'il y avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre :

Angélique Gambiny a dit…

Le serveur tourna le dos à la table et cria la commande avec la même voix tonitruante de stentor avec laquelle il avait pris les autres commandes, et avec laquelle les subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon, qui passait en courant avec son chargement de journaux sentant l'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle, elle remarqua deux ou trois photographies sur la quatrième de couverture, une jeune aristocrate qui se mariait avec un fabriquant de voitures britanniques qui venait d'arriver en Argentine, pour sa tournée commerciale ; le chat s'était levé sur la balustrade et avec sa patte, il jouait avec les tiges des vieilles fleurs desséchées dans un pot de fleurs ; elle lui demanda s'il y avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre :

Tradabordo a dit…

Le serveur tourna le dos à la table et cria la commande avec la même voix tonitruante de stentor avec laquelle il avait pris les autres commandes, et avec laquelle les subordonnés d'un patron tyrannique se font le plaisir d'être autoritaires ; l'homme tapa sur la vitrine, le garçon, qui passait en courant avec son chargement de journaux sentant l'encre, entra dans la salle, l'homme acheta un journal, le déplia, puis se mit à lire les titres ; elle, elle remarqua deux ou trois photographies sur la quatrième de couverture, une jeune aristocrate qui se mariait avec un fabriquant de voitures britanniques qui venait d'arriver en Argentine, pour sa tournée commerciale ; le chat s'était levé sur la balustrade et avec sa patte, il jouait avec les tiges des vieilles fleurs desséchées dans un pot de fleurs ; elle lui demanda s'il y avait la moindre nouvelle importante, il hésita avant de répondre :

OK.

Texte exigeant, hein ? :-)