mercredi 9 mars 2016

Projet Aurélie O 12 – phrases 68-84

Enciendo un cigarrillo e inhalo con voluptuosidad el humo, que va saliendo lentamente… Sé que el arte de fumar puede llevarse fácilmente el pez al agua. No consigo nada. El humo entra en sus aletas nasales y ella ni siquiera lo espanta. Muy concentrada en los chismes de la revista sobre los personajes famosos y sus modas, que si el pantalón corto y los tacones de agujas. Adivino que su cuerpo no es ya tan lozano y vigoroso para tales atuendos. Es la nueva moda del momento, enseñar los muslos con piel de naranja, aunque se le ve por el escote los pechos bien cuidados.

Traduction temporaire :
J’allume une cigarette et j’inhale, avec volupté, la fumée qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes nasales et elle ne la chasse même pas. C’est très concentrée qu’elle lit les potins dans sa revue concernant les peoples et leur look : quand ce n’est pas sur leur pantacourt, c’est sur leurs talons aiguilles. Je devine que son corps n’est plus assez frais et vigoureux pour porter de telles tenues. La mode actuelle est de montrer ses cuisses à la peau d’orange. Cela dit, au vu de son décolleté, sa poitrine semble plutôt bien conservée.

11 commentaires:

Aurélie Oudart a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale la fumée avec volupté, qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes nasales et elle ne la fuit même pas. Très concentrée sur les blagues de sa revue concernant les personnalités et leurs modes, vêtue de son short et de ses talons aiguilles. Je devine que son corps n’est plus si frais et vigoureux pour de telles tenues. C’est la nouvelle mode du moment : montrer ses cuisses à la peau d’orange, bien que l’on voie dans son décolleté que sa poitrine est bien conservée.

Tradabordo a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale la fumée avec volupté, [avec la virgule, il faut que tu te débrouilles pour que ce que soit « fumée » qui soit juste avant] qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes [?] nasales et elle ne la fuit [????] même pas. Très concentrée sur les blagues [FS] de sa revue concernant les personnalités et leurs modes, vêtue de son short [texte ?????] et de ses talons aiguilles. Je devine que son corps n’est plus si frais et vigoureux pour [dans ce fragment, ça ne va pas…] de telles tenues. C’est la nouvelle mode du moment [redondant] : montrer ses cuisses à la peau d’orange, bien que l’on voie dans son décolleté que sa poitrine est bien conservée [manque de naturel dans tout ça].

Aurélie Oudart a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale, avec volupté, la fumée qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes [oui, oui …] nasales et elle ne la chasse même pas. Vêtue d’un pantacourt et de talons aiguilles, c’est très concentrée qu’elle lit [je ne sais pas si je peux me permettre, mais sans verbe…] les histoires drôles de sa revue concernant les personnalités et leurs modes. Je devine que son corps n’est plus si frais et vigoureux pour porter de telles tenues. C’est la mode actuelle : montrer ses cuisses à la peau d’orange, bien qu’en observant son décolleté, sa poitrine est bien conservée.

Tradabordo a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale, avec volupté, la fumée qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes nasales et elle ne la chasse même pas. Vêtue d’un pantacourt et de talons aiguilles [je crois que le « que si », nous indique de quoi parlent les trucs qu'elle lit], c’est très concentrée qu’elle lit [je ne sais pas si je peux me permettre, mais sans verbe… OK] les histoires drôles [« ragots »] de sa revue concernant les personnalités et leurs modes [bof]. Je devine que son corps n’est plus si [pas mieux avec « assez » ?] frais et vigoureux pour porter de telles tenues. C’est [tu en as déjà un avant ; attention à cette béquille…] la mode actuelle : montrer ses cuisses à la peau d’orange, bien qu’en [et en passant par « cela dit » ?] observant son décolleté, sa poitrine est bien conservée.

Aurélie Oudart a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale, avec volupté, la fumée qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes nasales et elle ne la chasse même pas. C’est très concentrée qu’elle lit les ragots de sa revue concernant les personnalités et leur look : le pantacourt assorti de talons aiguilles. Je devine que son corps n’est plus assez frais et vigoureux pour porter de telles tenues. Ainsi, la mode actuelle est de montrer ses cuisses à la peau d’orange. Cela dit, en observant son décolleté, sa poitrine est plutôt bien conservée.

Tradabordo a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale, avec volupté, la fumée qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes nasales et elle ne la chasse même pas. C’est très concentrée qu’elle lit les ragots de [« dans » ?] sa revue concernant les personnalités [on comprend bien que c'est des gens connus ?] et leur look : [mais et le « que si », de la V.O. ?] le pantacourt assorti de talons aiguilles. Je devine que son corps n’est plus assez frais et vigoureux pour porter de telles tenues. Ainsi [pourquoi cet ajout, au fait ?], la mode actuelle est de montrer ses cuisses à la peau d’orange. Cela dit, en observant [« au vu de » ?] son décolleté, sa poitrine est plutôt bien conservée.

Aurélie Oudart a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale, avec volupté, la fumée qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes nasales et elle ne la chasse même pas. C’est très concentrée qu’elle lit les ragots [potins ?] dans sa revue concernant les peoples et leur look : le pantacourt assorti de talons aiguilles, évidemment. Je devine que son corps n’est plus assez frais et vigoureux pour porter de telles tenues. Ainsi [pourquoi cet ajout, au fait ? Pour éviter le « c’est » et faire le lien avec les looks de la revue, non ?], la mode actuelle est de montrer ses cuisses à la peau d’orange. Cela dit, au vu de son décolleté, sa poitrine est plutôt bien conservée.

Aurélie Oudart a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale, avec volupté, la fumée qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes nasales et elle ne la chasse même pas. C’est très concentrée qu’elle lit les ragots [potins ?] dans sa revue concernant les peoples et leur look : le pantacourt assorti de talons aiguilles, évidemment. Je devine que son corps n’est plus assez frais et vigoureux pour porter de telles tenues. Ainsi [pourquoi cet ajout, au fait ? Pour éviter le « c’est » et faire le lien avec les looks de la revue, non ?], la mode actuelle est de montrer ses cuisses à la peau d’orange. Cela dit, au vu de son décolleté, sa poitrine est plutôt bien conservée.

Tradabordo a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale, avec volupté, la fumée qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes nasales et elle ne la chasse même pas. C’est très concentrée qu’elle lit les potins dans sa revue concernant les peoples et leur look : le pantacourt assorti de talons aiguilles, évidemment [moi, le « que si », je me demande si ça n'est pas une question… est-ce qu'il faut porter, etc. Vérifie en voyant comment cela est employé dans d'autres contextes – avec les guillemets, etc.]. Je devine que son corps n’est plus assez frais et vigoureux pour porter de telles tenues. Ainsi [pourquoi cet ajout, au fait ? Pour éviter le « c’est » et faire le lien avec les looks de la revue, non ? Non, mais il n'y a pas besoin : « la monde actuelle est… » ; je pense que ça marche comme ça…], la mode actuelle est de montrer ses cuisses à la peau d’orange. Cela dit, au vu de son décolleté, sa poitrine est plutôt bien conservée.

Aurélie Oudart a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale, avec volupté, la fumée qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes nasales et elle ne la chasse même pas. C’est très concentrée qu’elle lit les potins dans sa revue concernant les peoples et leur look : quand ce n’est pas sur leur pantacourt, c’est sur leurs talons aiguilles [Je vois régulièrement cette idée revenir « quand ce n’est pas… c’est » ou «par ci, par-là » : « un pantacourt par ci, des talons aiguilles par-là » => je trouve la première plus appropriée]. Je devine que son corps n’est plus assez frais et vigoureux pour porter de telles tenues. La mode actuelle est de montrer ses cuisses à la peau d’orange. Cela dit, au vu de son décolleté, sa poitrine est plutôt bien conservée.

Tradabordo a dit…

J’allume une cigarette et j’inhale, avec volupté, la fumée qui sort lentement… Je sais que l’art de fumer permet d’emporter facilement le morceau. Je n’arrive à rien. La fumée entre dans ses ailes nasales et elle ne la chasse même pas. C’est très concentrée qu’elle lit les potins dans sa revue concernant les peoples et leur look : quand ce n’est pas sur leur pantacourt, c’est sur leurs talons aiguilles. Je devine que son corps n’est plus assez frais et vigoureux pour porter de telles tenues. La mode actuelle est de montrer ses cuisses à la peau d’orange. Cela dit, au vu de son décolleté, sa poitrine semble plutôt bien conservée.

J'ai opéré une petite modif et OK.