mercredi 9 mars 2016

Projet Maxime / Justine / Cécilia – phrases 58-60

Epa, bueno, bueno, para vomitar están las bolsas de papel que les han entregado mis colaboradores. Me extraña que ya empecemos, veo que hoy tenemos una audiencia flojita, va a costar llegar hasta el final. Pero no se preocupen, porque lo haremos, ustedes y yo, juntos vamos a poder, por favor, no manchen la sala, no quiero que me cobren recargos.

Traduction temporaire :
Oh la, oh la, bien, bien, les sacs en papier que mes collaborateurs vous ont remis sont là. Je m'étonne que nous commencions déjà, je vois qu'aujourd'hui, nous avons une audience un peu molle, ça va être difficile de parvenir jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas, parce que nous le ferons, vous et moi, ensemble nous y arriverons, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'ils me facture une majoration.

13 commentaires:

Cécilia Solvez a dit…

C'était, ("epa" dans la VO, est-ce-que c'est une erreur?) bon, bon, pour vomir, il y a les sacs en plastique que mes collaborateurs leur ont apporté. Cela m'étonne que nous commencions, je vois que aujourd'hui nous avons une audience assez faible, ça va coûter d'aller jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas parce-que nous le ferons, eux et moi, ensemble nous allons pouvoir y arriver, s'il vous plaît, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'on me réclame une majoration.

Maxime DEGRAS a dit…

Epa, bien, bien, les sacs en papier que mes collaborateurs vous ont remis sont là. Je m'étonne que nous commencions déjà, je vois qu'aujourd'hui nous avons une faible audience, ça va coûter d'arriver jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas, parce que nous le ferons, vous et moi, ensemble nous pourrons, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'ils m'encaissent une majoration.

Tradabordo a dit…

C'était, ("epa" dans la VO, est-ce-que c'est une erreur?) [non, non, pas une coquille… Onomatopée :-) Vous pouvez deviner étant donné le reste…] bon, bon, pour vomir, il y a les sacs en plastique [texte] que mes collaborateurs leur [?????????] ont apporté [grammaire ?]. Cela m'étonne que nous commencions [et le « ya » ?], je vois que a[que + a = ?]ujourd'hui [virgule] nous avons une audience assez faible [peu explicite par rapport à la V.O.], ça va coûter [très mal dit] d'aller jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas [virgule] parce-que [ortho] nous le ferons, eux [grammaire / CS] et moi, ensemble nous allons pouvoir y arriver, s'il vous plaît, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'on me réclame une majoration.

Maxime DEGRAS a dit…

Hé, hé, bien, bien, les sacs en papier que mes collaborateurs vous ont remis sont là. Je m'étonne que nous commencions déjà, je vois qu'aujourd'hui nous avons une faible audience, ça va coûter d'arriver jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas, parce que nous le ferons, vous et moi, ensemble nous pourrons, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'ils m'encaissent une majoration.

Tradabordo a dit…

Hé, hé [là, on a plus l'impression qu'il rit ; or, ça n'est pas ça…], bien, bien, les sacs en papier que mes collaborateurs vous ont remis sont là. Je m'étonne que nous commencions déjà, je vois qu'aujourd'hui [vrgule] nous avons une faible [pas très clair ; on pourrait comprendre qu'ils ne sont pas nombreux… alors que c'est pas ça] audience, ça va coûter [mal dit / pas exactement ça] d'arriver jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas, parce que nous le ferons, vous et moi, ensemble nous pourrons, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'ils m'encaissent [bof] une majoration.

Maxime DEGRAS a dit…

Ah, bien, bien, les sacs en papier que mes collaborateurs vous ont remis sont là. Je m'étonne que nous commencions déjà, je vois qu'aujourd'hui, nous avons une audience peu attentive, ça va être difficile d'arriver jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas, parce que nous le ferons, vous et moi, ensemble nous pourrons, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'ils me facture une majoration.

Cécilia Solvez a dit…

Ha, ha, bien, bien, les sacs en papier que mes collaborateurs vous ont remis sont là. Je m'étonne que nous commencions déjà, je vois qu'aujourd'hui, nous avons une audience distraite, cela va être difficile d'arriver jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas, parce que nous le ferons, vous et moi, ensemble nous pourrons, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'ils me fasse payer une majoration.

Tradabordo a dit…

Ah [plutôt quelque chose du genre « Oh la, oh la »], bien, bien, les sacs en papier que mes collaborateurs vous ont remis sont là. Je m'étonne que nous commencions déjà, je vois qu'aujourd'hui, nous avons une audience peu attentive [FS], ça va être difficile d'arriver jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas, parce que nous le ferons, vous et moi, ensemble nous pourrons [ici, ce serait quand même mieux avec « arriver » ; voyez si on peut supprimer celui que vous avez avant…], ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'ils me facture une majoration.

Maxime DEGRAS a dit…

Oh la, oh la, bien, bien, les sacs en papier que mes collaborateurs vous ont remis sont là. Je m'étonne que nous commencions déjà, je vois qu'aujourd'hui, nous avons une audience un peu molle, ça va être difficile de parvenir jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas, parce que nous le ferons, vous et moi, ensemble nous y arriverons, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'ils me facture une majoration.

Cécilia Solvez a dit…

J'avais publié un commentaire entre 19h et 19h30, aujourd'hui et apparemment vu l'heure de votre commentaire, vous l'avez pas reçu?

Cécilia Solvez a dit…

Oh la, oh la, bien, bien, les sacs en papier que mes collaborateurs vous ont remis sont là. Je m'étonne que nous commencions déjà, je vois qu'aujourd'hui, nous avons une audience discrète, ça va être difficile de parvenir jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas, parce que nous le ferons, vous et moi, ensemble nous arriverons, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'ils me facture une majoration.

Tradabordo a dit…

Cécilia, en fait, nos commentaires se sont croisés.

Oh la, oh la, bien, bien, les sacs en papier que mes collaborateurs vous ont remis sont là. Je m'étonne que nous commencions déjà, je vois qu'aujourd'hui, nous avons une audience un peu molle, ça va être difficile de parvenir jusqu'à la fin. Mais ne vous inquiétez pas, parce que nous le ferons, vous et moi, ensemble nous y arriverons, ne salissez pas la salle, je ne veux pas qu'ils me facture une majoration.

OK.

Justine ?

Cécilia Solvez a dit…

Ah d'accord, y a pas de souci