mercredi 9 mars 2016

Projet Chloé 12 – phrases 19-30

Pero nunca nos habíamos aventurado tan lejos. Nunca habíamos ido hasta San Carlos, al otro extremo de la ciudad.
Allí vivían las chicas que nos gustaban, las que estudiaban en el María Auxiliadora, en el Andino, en el Rosario. Allí vivía Roxana. «Roxana con equis», como decía ella cada vez que le presentaban a alguien, como dijo cuando la conocí. Me enamoré de ella apenas terminó de decir «equis». Su cabello corto hacia atrás, sus ojos negros, su sonrisa con hoyuelos. «Vengan a mi fiesta pues, chicos, dijo. Es mi cumpleaños» y yo dije que sí de inmediato. «En casa de Natalia. No se preocupen, no habrá apagón. Empezamos temprano y terminamos temprano».

Traduction temporaire :
Mais nous ne nous étions jamais aventurés aussi loin. Nous n'étions jamais allés jusqu'à San Carlos, à l'autre bout de la ville. 
Les filles qui nous plaisaient vivaient là-bas ; celles qui étudiaient à María Auxiliadora, dans l' « Andino », dans le « Rosario ». Roxana vivait là-bas. Roxana avec un « x », comme elle le précisait chaque fois qu'on la présentait à quelqu'un, comme elle le spécifia quand je l'ai connue.

Je suis tombé amoureux d'elle dès qu'elle eut fini de prononcer « x ». Ses cheveux cours tirés en arrière, ses yeux noirs, son sourire avec des fossettes. « Venez à ma fête, les gars ! » proposa-t-elle. « C'est mon anniversaire ! » Et moi, j'ai répondu oui immédiatement. « Chez Natalia. Ne vous inquiétez pas, ça sera sans interruption. On commencera tôt et on finira tôt. »

9 commentaires:

Chloé Gauthier a dit…

Mais nous ne nous étions jamais aventurés aussi loin. Nous n'étions jamais allés jusqu'à San Carlos, à l'autre bout de la ville.
Là-bas, vivaient les filles qui nous plaisaient ; celles étudiant à María Auxiliadora, dans l' « Andino », dans le « Rosario ». Là-bas, vivait Roxana. Roxana avec un « x », comme elle disait chaque fois qu'on la présentait à quelqu'un, comme elle précisa quand je l'ai connue.
Je suis tombé amoureux d'elle dès qu'elle eut fini de prononcer « x ». Ses cheveux cours tirés en arrière, ses yeux noirs, son sourire avec des fossettes. « Venez donc à ma fête, les gars ! » proposa-t-elle. « C'est mon anniversaire ! » et moi, j'ai répondu oui immédiatement. « Chez Natalia. Ne vous inquiétez pas, il n'y aura pas de coupure. On commencera tôt et on finira tôt. »

Tradabordo a dit…

Mais nous ne nous étions jamais aventurés aussi loin. Nous n'étions jamais allés jusqu'à San Carlos, à l'autre bout de la ville.
Là-bas [mal placé], vivaient les filles qui nous plaisaient ; celles étudiant [construction pas géniale] à María Auxiliadora, dans l' « Andino », dans le « Rosario ». Là-bas [idel], vivait Roxana. Roxana avec un « x », comme elle disait [« le précisait »] chaque fois qu'on la présentait à quelqu'un, comme elle précisa [débrouille-toi ici :-)] quand je l'ai connue.
Je suis tombé amoureux d'elle dès qu'elle eut fini de prononcer « x ». Ses cheveux cours tirés en arrière, ses yeux noirs, son sourire avec des fossettes. « Venez donc [supprime] à ma fête, les gars ! » proposa-t-elle. « C'est mon anniversaire ! » e[maj.]t moi, j'ai répondu oui immédiatement. « Chez Natalia. Ne vous inquiétez pas, il n'y aura pas de coupure [peu clair / pas assez précis]. On commencera tôt et on finira tôt. »

Chloé Gauthier a dit…

Mais nous ne nous étions jamais aventurés aussi loin. Nous n'étions jamais allés jusqu'à San Carlos, à l'autre bout de la ville.
Les filles qui nous plaisaient vivaient là-bas ; celles qui étudiaient à María Auxiliadora, dans l' « Andino », dans le « Rosario ». Roxana vivait là-bas. Roxana avec un « x », comme elle le précisait chaque fois qu'on la présentait à quelqu'un, comme elle formula quand je l'ai connue.
Je suis tombé amoureux d'elle dès qu'elle eut fini de prononcer « x ». Ses cheveux cours tirés en arrière, ses yeux noirs, son sourire avec des fossettes. « Venez à ma fête, les gars ! » proposa-t-elle. « C'est mon anniversaire ! » Et moi, j'ai répondu oui immédiatement. « Chez Natalia. Ne vous inquiétez pas, ça sera sans interruption. On commencera tôt et on finira tôt. »

Chloé Gauthier a dit…

Alors, on oublie sa cloporte préférée ? :-))

Tradabordo a dit…

Que veux-tu – tu es trop petite… Je ne te vois pas ;-)

Tradabordo a dit…

Mais nous ne nous étions jamais aventurés aussi loin. Nous n'étions jamais allés jusqu'à San Carlos, à l'autre bout de la ville.
Les filles qui nous plaisaient vivaient là-bas ; celles qui étudiaient à María Auxiliadora, dans l' « Andino », dans le « Rosario ». Roxana vivait là-bas. Roxana avec un « x », comme elle le précisait chaque fois qu'on la présentait à quelqu'un, comme elle formula [pas du tout naturel] quand je l'ai connue.
Je suis tombé amoureux d'elle dès qu'elle eut fini de prononcer « x ». Ses cheveux cours tirés en arrière, ses yeux noirs, son sourire avec des fossettes. « Venez à ma fête, les gars ! » proposa-t-elle. « C'est mon anniversaire ! » Et moi, j'ai répondu oui immédiatement. « Chez Natalia. Ne vous inquiétez pas, ça sera sans interruption. On commencera tôt et on finira tôt. »

Chloé Gauthier a dit…

Mais nous ne nous étions jamais aventurés aussi loin. Nous n'étions jamais allés jusqu'à San Carlos, à l'autre bout de la ville.
Les filles qui nous plaisaient vivaient là-bas ; celles qui étudiaient à María Auxiliadora, dans l' « Andino », dans le « Rosario ». Roxana vivait là-bas. Roxana avec un « x », comme elle le précisait chaque fois qu'on la présentait à quelqu'un, comme elle spécifia quand je l'ai connue.
Je suis tombé amoureux d'elle dès qu'elle eut fini de prononcer « x ». Ses cheveux cours tirés en arrière, ses yeux noirs, son sourire avec des fossettes. « Venez à ma fête, les gars ! » proposa-t-elle. « C'est mon anniversaire ! » Et moi, j'ai répondu oui immédiatement. « Chez Natalia. Ne vous inquiétez pas, ça sera sans interruption. On commencera tôt et on

Chloé Gauthier a dit…

Mais nous ne nous étions jamais aventurés aussi loin. Nous n'étions jamais allés jusqu'à San Carlos, à l'autre bout de la ville.
Les filles qui nous plaisaient vivaient là-bas ; celles qui étudiaient à María Auxiliadora, dans l' « Andino », dans le « Rosario ». Roxana vivait là-bas. Roxana avec un « x », comme elle le précisait chaque fois qu'on la présentait à quelqu'un, comme elle spécifia quand je l'ai connue.
Je suis tombé amoureux d'elle dès qu'elle eut fini de prononcer « x ». Ses cheveux cours tirés en arrière, ses yeux noirs, son sourire avec des fossettes. « Venez à ma fête, les gars ! » proposa-t-elle. « C'est mon anniversaire ! » Et moi, j'ai répondu oui immédiatement. « Chez Natalia. Ne vous inquiétez pas, ça sera sans interruption. On commencera tôt et on finira tôt. »

Tradabordo a dit…

Mais nous ne nous étions jamais aventurés aussi loin. Nous n'étions jamais allés jusqu'à San Carlos, à l'autre bout de la ville.
Les filles qui nous plaisaient vivaient là-bas ; celles qui étudiaient à María Auxiliadora, dans l' « Andino », dans le « Rosario ». Roxana vivait là-bas. Roxana avec un « x », comme elle le précisait chaque fois qu'on la présentait à quelqu'un, comme elle le spécifia quand je l'ai connue.
Je suis tombé amoureux d'elle dès qu'elle eut fini de prononcer « x ». Ses cheveux cours tirés en arrière, ses yeux noirs, son sourire avec des fossettes. « Venez à ma fête, les gars ! » proposa-t-elle. « C'est mon anniversaire ! » Et moi, j'ai répondu oui immédiatement. « Chez Natalia. Ne vous inquiétez pas, ça sera sans interruption. On commencera tôt et on finira tôt. »

Avec un petit ajout, c'est OK.