lundi 14 mars 2016

Projet Chloé 12 – phrases 31-35

Llegamos a las seis de la tarde. La luz del sol no terminaba de extinguirse en los cerros de Chupaca, pero la fiesta ya hervía animada. Música, tragos, las chicas sonriendo y no medimos bien la hora. Luego la lluvia imparable, nos dieron las ocho, llegó el toque de queda y ya no pudimos salir.
Yo era el que más insistía en irnos porque mis planes de enamorar a Roxana se esfumaron apenas llegamos.

Traduction temporaire :
Nous arrivâmes à six heures du soir. La lumière du soleil ne finissait pas de s'éteindre sur les collines de Chupaca, mais la fête battait déjà son plein. La musique, les verres, les filles souriant, et nous perdîmes la notion du temps. Puis, la pluie incessante , huit heures sonnèrent, le couvre-feu arriva et nous ne pûmes plus sortir. Moi, j'étais celui qui insistait le plus pour partir vu que mes intentions de conquérir Roxana étaient tombées à l'eau dès notre entrée. 

4 commentaires:

Chloé Gauthier a dit…

Nous sommes arrivés à six heures du soir. La lumière du soleil ne s'éteignait toujours pas sur les collines de "Chupaca", mais la fête battait déjà son plein. La musique, les gorgées, les filles souriant, et nous perdîmes la notion du temps. Puis, la pluie incessante, les huit heures sonnèrent, le couvre-feu arriva et nous ne pûmes plus sortir.
Moi, j'étais celui qui insistait le plus pour partir car mes intentions de conquérir Roxana tombèrent à l'eau dès notre arrivée.




Tradabordo a dit…

Nous sommes arrivés à six heures du soir. La lumière du soleil ne s'éteignait toujours pas [littéral ?] sur les collines de "Chupaca" [vire-moi ces guillemets !], mais la fête battait déjà son plein. La musique, les gorgées [??????], les filles souriant, et nous perdîmes la notion du temps. Puis, la pluie incessante [est-ce le même sens ? Vérifie, quand même], les [mal dit] huit heures sonnèrent, le couvre-feu arriva et nous ne pûmes plus sortir.
Moi, j'étais celui qui insistait le plus pour partir car [« vu que »] mes intentions de conquérir Roxana tombèrent [temps] à l'eau dès notre arrivée [tu as « arriva » dans la phrase d'avant].

Chloé Gauthier a dit…

Nous arrivâmes à six heures du soir. La lumière du soleil ne finissait pas de s'éteindre sur les collines de Chupaca, mais la fête battait déjà son plein. La musique, les verres, les filles souriant, et nous perdîmes la notion du temps. Puis, la pluie incessante [est-ce le même sens ? Vérifie, quand même/Oui, j'ai vérifié sur le DRAE], huit heures sonnèrent, le couvre-feu arriva et nous ne pûmes plus sortir.
Moi, j'étais celui qui insistait le plus pour partir vu que mes intentions de conquérir Roxana étaient tombées à l'eau dès notre entrée.

Tradabordo a dit…

Nous arrivâmes à six heures du soir. La lumière du soleil ne finissait pas de s'éteindre sur les collines de Chupaca, mais la fête battait déjà son plein. La musique, les verres, les filles souriant, et nous perdîmes la notion du temps. Puis, la pluie incessante , huit heures sonnèrent, le couvre-feu arriva et nous ne pûmes plus sortir.
Moi, j'étais celui qui insistait le plus pour partir vu que mes intentions de conquérir Roxana étaient tombées à l'eau dès notre entrée.

OK.