mercredi 2 mars 2016

Projet Medea / Iris – phrases 67-73

-¡Ved ahí al más fanático y al más ignorante de tus súbditos! ¡Sus dogmas son absurdos, falsa su ciencia, y su sabiduría, necedad!
Hizo una pequeña pausa y con la voz envenenada de odio prosiguió:
-El corazón más egoísta alienta dentro de tu pecho, ¡oh, rey! No conozco otro que le iguale en dureza y en crueldad, salvo el del príncipe, tu primogénito. ¡El pedernal es ante sus fibras una blanda y deleznable cera!
Calló un instante y luego, con voz ronca, profirió:

Traduction temporaire :
— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparé à son âme !

Il se tut un instant, puis, d'une voix rauque il s'écria :

22 commentaires:

Medea a dit…

— Voyez ici le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise !
Il fit une petite pause et avec la voix empoisonnée de haine, il poursuivit :
— Le cœur le plus égoïste s'anime dans ta potrine, ô roi ! Je n'en connais aucun autre qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. L'insensibilité est devant ses fibres une faible et fragile cire ! [J'ai beaucoup de mal avec cette phrase, pcq clairement ma traduction elle veut rien dire :-( ]

Tradabordo a dit…

— Voyez ici [supprimez ; c'est « contenu » dans le verbe] le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets [là, vous avez mis et le « vous » et le « tu » / il faut trancher… Jusque-là, c'était quoi ? Vérifiez dans ce qui précède] ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il fit [« marqua » ?] une petite pause et avec [nécessaire ?] la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste s'anime [bof ; regardez dans le dico unilingue la définition… peut-être que cela vous mettra sur la voie de quelque chose de plus adapté] dans ta potrine [coquille], ô roi ! Je n'en connais aucun autre [nécessaire ?] qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. L'insensibilité [pedernal : silex ? Ça devrait aider un peu, non ?] est devant [dans le sens de comparé] ses fibres une faible et fragile cire ! [J'ai beaucoup de mal avec cette phrase, pcq clairement ma traduction elle veut rien dire :-( ]

Medea a dit…

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex devient devant ses fibres une faible et fragile cire !
Il se tut un instant et ensuite, d'une voix rauque il s'écria : [j'avais oublié de traduire cette phrase]

Tradabordo a dit…

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et, la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex devient devant [non, c'est vraiment une comparaison… Le silex, qui est supposé être super dur, en comparaison de la suite…] ses fibres une faible et fragile cire !
Il se tut un instant et ensuite, d'une voix rauque il s'écria : [j'avais oublié de traduire cette phrase]

Medea a dit…

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et, la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Comme le silex, qui devient devant ses fibres une faible et fragile cire !
Il se tut un instant et ensuite, d'une voix rauque, il s'écria :

Iris Rodriguez a dit…

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparé à ses fibres !
Il se tut un instant et ensuite, d'une voix rauque il s'écria :

Tradabordo a dit…

Iris est sur la voie… alors je prends sa trad.

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparé [grammaire] à ses fibres [là, ça va pas… Regardez bien dans le dico unilingue] !
Il se tut un instant et ensuite [pas mieux avec « puis » ?], d'une voix rauque il s'écria :

Medea a dit…

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparée à ses nerfs !
Il se tut un instant, puis, d'une voix rauque il s'écria :

Tradabordo a dit…

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparée à ses nerfs !
Il se tut un instant, puis, d'une voix rauque il s'écria :

Pour « fibra », voici ce que j'ai trouvé dans le dico de la RAE :

7. f. Vigor, energía y robustez.

8. f. Sentimiento o sensibilidad.

Qu'en pensez-vous ?

Iris Rodriguez a dit…

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparé ( je crois qu'on parle du silex, la cire est comparée au silex , et le silex est comparé au cœur du prince) à ses fibres ( je crois qu'il parle des fibres du cœur du prince, c'est à dire les muscles qui forment le coeur biologiquement, je propose qu'on reste dans la même idée en français, sois par fibres sois par un autre mot d'anatomie qui compose le coeur) !
Il se tut un instant, puis, d'une voix rauque il s'écria :

Tradabordo a dit…

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparé ( je crois qu'on parle du silex, la cire est comparée au silex , et le silex est comparé au cœur du prince) à ses fibres ( je crois qu'il parle des fibres du cœur du prince, c'est à dire les muscles qui forment le coeur biologiquement, je propose qu'on reste dans la même idée en français, sois par fibres sois par un autre mot d'anatomie qui compose le coeur) !
Il se tut un instant, puis, d'une voix rauque il s'écria :

Argument tout à fait légitime… Le problème, c'est que si on met fibres tout seul, c'est carrément pas compréhensible. Une solution ?

Iris Rodriguez a dit…

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparé à son âme ! (je voulais mettre cœur mais vu qu'on l'a déjà utilisé j'ai mis âme car je crois que qu'on on parle des sentiments les deux figures plus représentatives sont le cœur et l'âme, comme ça on reste dans un sens figurative. J'ai essayé aussi de la changé en "le cœur du prince" mais il me semble que dans cette dernière est indispensable)
Il se tut un instant, puis, d'une voix rauque il s'écria :

Tradabordo a dit…

Moi, je suis OK pour « cœur ». Medea ?

Medea a dit…

Oui je suis d'accord aussi pour cœur

Tradabordo a dit…

Remettez-moi la phrase dans sa dernière version, que je n'ai plus que le copier / coller à faire, svp.

Iris Rodriguez a dit…


— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparé à son coeur !
Il se tut un instant, puis, d'une voix rauque il s'écria :

Medea a dit…

Mais après, c'est vrai que comme le dit Iris on répète le mot.

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparé à son cœur !
Il se tut un instant, puis, d'une voix rauque il s'écria :

Tradabordo a dit…

Ah oui, c'est vrai… zut… Ennuyeux si on passe par « âme » ?

Iris Rodriguez a dit…

C'est pas mal âme mais coeur est le mot plus précis, on peut pas répéter juste pour cette fois?

Tradabordo a dit…

Il vaut mieux pas, parce que ça ne l'est pas en V.O. et donc, l'auteur n'a pas souhaité faire de comparaison directe.

Iris Rodriguez a dit…

on reste avec âme alors


— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparé à son âme !
Il se tut un instant, puis, d'une voix rauque il s'écria :

Tradabordo a dit…

Je crois qu'il vaut mieux… mais gardons-le en tête pour quand on relira.

— Vois le plus fanatique et le plus ignorant de tes sujets ! Ses dogmes sont absurdes, sa science est fausse, et son savoir, sottise ! Il marqua une petite pause et la voix empoisonnée de haine, il poursuivit : Le cœur le plus égoïste bat dans ta poitrine, ô roi ! Je n'en connais aucun qui l'égale en dureté et en cruauté, sauf celui du prince, ton fils aîné. Le silex est une faible et fragile cire comparé à son âme !
Il se tut un instant, puis, d'une voix rauque il s'écria :

OK.