lundi 14 mars 2016

Projet Hadjer – phrases 39-48

David nuevamente tomó asiento junto al diván y pidió a Ramírez hacer lo mismo.
—Trataré de explicarle, señor Ramírez. Su hijo, era un fanático de Bill Denbrough, un afamado escritor de Maine. Por eso bautizó a su blog como Los rápidos negros, y por eso existe el Querido Tartaja y el señor WB, seudónimos utilizados dentro del blog para intercambiar opiniones.
Ramírez siguió sin entender la explicación dada por David.
David llamó la atención de Ramírez hacia el librero.
—¿Cuántas veces ha estado en mi despacho? preguntó. ¡Tres veces! se contestó el mismo. ¿Y alguna vez ha mirado mis libros? ¿O se ha detenido a mirar los cuadros?
—No, contestó Ramírez, meciendo su cabeza.

Traduction temporaire :

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog Los rápidos negros, et que Ce cher bredouilleur et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David désigna la bibliothèque à Ramírez.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

12 commentaires:

Hadjer Bouzid a dit…

David se rassit près du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog comme Los rápidos negros, et c’est pour cela que Querido Tartaja et Monsieur WB existent, ce sont des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des opinions.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication donnée par David.
David attira l’attention de Ramírez vers la bibliothèque.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà lu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Tradabordo a dit…

David se rassit près ["à côté" ?] du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain [cheville : "originaire" ?] du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog comme Los rápidos negros, et c’est pour cela [supprimez tout ça] que Querido Tartaja et Monsieur WB existent, ce sont des ["il s'agit des"] pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des opinions ["avis" ?].
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication donnée [naturel ?] par David.
David attira l’attention de Ramírez vers []le diriez-vous ? la bibliothèque.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà lu [moins précis en V.O.] mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Hadjer Bouzid a dit…

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog comme Los rápidos negros, et que Querido Tartaja et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David attira le regard de Ramírez jusqu'à la bibliothèque.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Tradabordo a dit…

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog comme [on supprime ?] Los rápidos negros, et que Querido [au fait, on ne traduit pas ? J'avais pas fait attention...] Tartaja et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David attira le regard de Ramírez jusqu'à [mal dit] la bibliothèque.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Hadjer Bouzid a dit…

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog Los rápidos negros, et que Querido [Je n'ai pas vraiment pensé à le traduire, je pensais que c'était un prénom, même si ça paraît bizarre de s'appeler "Querido", du coup ça donnerait Cher Tartaja ? /// au fait, on ne traduit pas ? J'avais pas fait attention...] Tartaja et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David attira le regard de Ramírez sur la bibliothèque.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Tradabordo a dit…

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog Los rápidos negros, et que Querido [Je n'ai pas vraiment pensé à le traduire, je pensais que c'était un prénom, même si ça paraît bizarre de s'appeler "Querido", du coup ça donnerait Cher Tartaja ? /// "Ce cher Tata" ou quelque chose comme ça... J'hésite] Tartaja et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David attira le regard de Ramírez sur la bibliothèque.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Hadjer Bouzid a dit…

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog Los rápidos negros, et que ce cher Tata (j'ai vu que "tartaja" voulait dire bègue, mais là aussi ça serait bizarre...) et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David attira le regard de Ramírez sur la bibliothèque.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Tradabordo a dit…

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog Los rápidos negros, et que ce cher Tata (j'ai vu que "tartaja" voulait dire bègue, mais là aussi ça serait bizarre... // Ah oui ; là non plus, je n'ai pas réagi ;-) Vérifiez dans le dico des synonymes s'il n'y a pas quelque chose qui convient / de toute façon, comme c'est un surnom, on est obligées de traduire) et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David attira le regard de Ramírez sur la bibliothèque.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Hadjer Bouzid a dit…

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog Los rápidos negros, et que ce cher bredouilleur et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David attira le regard de Ramírez sur la bibliothèque.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Tradabordo a dit…

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog Los rápidos negros, et que Ce cher bredouilleur et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David attira le regard de Ramírez sur la bibliothèque [il vaut mieux changer : « désigna la………… à………… »].
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Hadjer Bouzid a dit…

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog Los rápidos negros, et que Ce cher bredouilleur et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David désigna la bibliothèque à Ramírez.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

Tradabordo a dit…

David se rassit à côté du divan et demanda à Ramirez d’en faire de même.
— Je vais essayer de vous expliquer, monsieur Ramírez. Votre fils était un fan de Bill Denbrough, un célèbre écrivain originaire du Maine. C’est pour cela qu’il a appelé son blog Los rápidos negros, et que Ce cher bredouilleur et Monsieur WB existent, il s'agit des pseudonymes utilisés sur le blog pour échanger des avis.
Ramírez ne comprenait toujours pas l'explication de David.
David désigna la bibliothèque à Ramírez.
— Combien de fois êtes-vous venus à mon bureau ?
— Trois fois !
— Et avez-vous déjà vu mes livres ? Ou vous êtes-vous contenté de regarder les images ?
— Non, répondit Ramírez, en hochant la tête.

OK.